.evous
> > > > >

Un cataphile frôle la catastrophe dans le XIIIe !

Ils étaient deux, dans la nuit de mardi, qui se baladaient d’un cœur joyeux, dans les catacombes (qui sont interdites d’accès), et cela jusqu’au petit matin de ce mercredi. Dans les galeries et les boyaux qui courent sous la capitale. Jusqu’à arriver au septième sous-sol d’un immeuble de l’avenue d’Italie. (Ne prenez pas de notes, je vous ai dit que c’était interdit !)

C’est au moment de remonter à la surface que, pour les deux trentenaires, la virée commença à se transformer en cauchemar. Sous cet immeuble de l’avenue d’Italie, la sortie, connue des seuls cataphiles, donne sur des parkings souterrains. Elle ne mesure que quelques dizaines de centimètres de large. Suffisamment pour laisser passer le premier spéléologue urbain, mais pas le second… plus corpulent, et qui n’arrive donc pas à s’extraire du boyau.

Il ne pourra ni avancer ni reculer et se retrouve bloqué sans pouvoir rebrousser chemin. Affreux ! Heureusement son gracile acolyte, bien que très penaud, se résout à appeler les secours.

Ceux-ci, bons princes, viendront. Et, hier matin, les Pompiers de Paris furent mobilisés pendant plus de deux heures pour libérer ce cataphile de 36 ans, demeuré à son goût un peu trop longtemps très attaché au XIIIe arrondissement.

André Balbo

Source : Le Parisien

Mots-clés