eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Actualités Paris 5e > Sorties, Paris 5e > Expositions, Paris 5e > Évènements et expositions au Muséum National d’Histoire Naturelle > Un scanner révolutionnaire au Muséum d’Histoire naturelle, à Paris

Un scanner révolutionnaire au Muséum d’Histoire naturelle, à Paris

Dernière mise à jour : vendredi 24 mars 2017, par Expositions

Le scanner AST-RX, pour plate-forme d’Accès Scientifique à la Tomographie à Rayons X, permet l’exploitation en 3D d’échantillons de sciences naturelles. Ainsi pourra-t-on, à partir d’une technique non destructive, visualiser les images « en coupe » d’un objet en trois dimensions. Imaginez un insecte inclus dans de l’ambre, un cristal précieux, ancien et fragile, des fossiles dans leur roche, ils pourront enfin être étudiés intimement, de l’intérieur, lamelle par lamelle, sans risquer une quelconque destruction ou détérioration.

Ce nouvel équipement d’imagerie haute performance sera installé dans les laboratoires de recherche du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS, sur le site du Jardin des Plantes, rue Buffon dans le Ve. Accessible aux personnels des laboratoires mixtes Muséum/CNRS, la plate-forme sera également ouverte aux scientifiques et conservateurs externes désirant numériser des spécimens des collections du Muséum, ou extérieures, dans un but de recherche scientifique, de conservation, d’expertise, de formation et de diffusion des connaissances.

Si le grand public n’en profitera pas dans l’immédiat, je doute que les scientifiques, qui l’ont reçu pour leurs recherches, résistent bien longtemps à en montrer les spectaculaires performances à l’occasion d’événements comme la Fête de la Science ou celle de la Nature, ou tout simplement dans leurs publications.


Crâne d’homme de La Chapelle aux Saints, néanderthalien, en 3D et en coupe ast-rx mnhn

Un tel matériel d’imagerie aboutit plus fréquemment dans des industries de pointe, comme l’aéronautique par exemple, que dans l’univers de la recherche en sciences naturelles, pour lequel il s’agit d’une première. Son coût global élevé (876 000€) a d’ailleurs nécessité les efforts conjoints du Muséum national d’Histoire naturelle, du Conseil régional d’Ile-de-France, de la Fondation Simone et Cino del Duca - Institut de France, et du CNRS.

Cette nouvelle acquisition, qui autorise les dissections virtuelles, oeuvrera à la valorisation et à la conservation des collections du Muséum et à l’excellence de sa recherche. Les projets de recherche des différentes équipes du Muséum et du CNRS concernées par l’utilisation d’un CT Scan conventionnel sont nombreux et de thématiques diverses. Les riches et vastes collections d’invertébrés, de vertébrés, de végétaux (actuels et fossiles), d’anthropologie (collections du Musée de l’Homme), de géologie, et de météorites sont parmi les plus sollicitées pour des études par microtomographie. Récemment, grâce à cette technique d’exploration et à la lumière synchrotron, un cerveau de 300 millions d’années, appartenant à un poisson proche des requins et des raies, a été mis en évidence par des scientifiques du Muséum et du CNRS.

Les champs d’investigation sont immenses, quand les chercheurs ont aujourd’hui accès aux structures internes de leur matériel d’étude de manière totalement non invasive, comme les études :
- de la structure endocrânienne des mammifères fossiles,
- de la morphologie interne et de l’évolution des crânes d’hominidés,
- d’insectes fossiles bloqués dans l’ambre ou dans des gangues rocheuses,
- de l’anatomie et de la morphologie des tissus biominéralisés,
- des structures squelettiques en mouvement

André Balbo

sources : Muséum d’Histoire naturelle, France Inter

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.