eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 15e > Actualités, Paris 15e > Vie de quartier, Paris 15e > Faits divers, Paris 15e > Vague de suicides : perquisition au siège de France Télécom

Vague de suicides : perquisition au siège de France Télécom

Dernière mise à jour : jeudi 5 avril 2012, par Morgan

Un porte-parole de France Télécom-Orange a confirmé qu’une opération de perquisition a eu lieu ce mardi 3 avril au sein du siège social du groupe place d’Alleray (XVe arrondissement de Paris).

Cette perquisition a été initiée dans le cadre de l’information judiciaire ouverte à la suite de la vague de 35 suicides de salariés en 2008 et 2009 et qui avait donné lieu à une plainte de la fédération Sud-PTT fin 2009 pour "harcèlement moral".

Pour Me Frédéric Benoist, l’avocat de la CFE-CGC/Unsa, constituée partie civile dans l’affaire, ces perquisitions laissent penser que « les choses avancent ».

« Les enquêteurs vont chercher des notes, des circulaires, des directives qui peuvent montrer que les ressources humaines étaient conscientes de ce qui se passait », a-t-il expliqué à l’AFP.

Entre 2006 et 2008, l’entreprise avait notamment supprimé 22.000 postes et procédé à 10.000 changements de métier dans le cadre d’un vaste plan de restructuration.

A l’époque, l’Inspection du travail avait pointé dans un rapport « la politique de réorganisation et de management » menée depuis 2006 et avait insisté sur le fait que les dirigeants de France Télécom avaient été alertés « à maintes reprises (...) des effets produits sur la santé des travailleurs ».