eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 9e > Guide Paris 9e > Je travaille dans le 9ème > Visiter l’Opéra entre midi et 2 !

Visiter l’Opéra entre midi et 2 !

Dernière mise à jour : mardi 3 janvier 2012, par Franck Beaumont

Vous en avez assez de flâner quotidiennement avec un sandwich entre midi et 2 ? Vous passez régulièrement devant l’Opéra sans jamais y être entré(e) ? Chaque semaine, nous vous suggérons une idée-sortie sympa entre midi et 2 dans le 9e arrondissement. Cette semaine, la visite de l’Opéra Garnier construit par l’architecte Charles Garnier.

Rappelons en préambule la question posée par l’Impératrice Eugénie à Charles Garnier lui présentant les plans de l’Opéra : "Mais de quel style s’agit-il ? Ce n’est ni du grec, ni du Louis XV pas même du Louis XVI.". L’architecte lui aurait répondu "Mais c’est du Napoléon III Madame !". En effet, par son mélange des styles, son accumulation d’éléments décoratifs et le luxe de ses matériaux (or, marbre, onyx), l’Opéra Garnier incarne sans doute le mieux le style Napoléon III, qui se traduit en architecture par le courant de l’éclectisme.

D’une longueur de 172 mètres, d’une largeur de 124 mètres, pouvant contenir plus de 2.000 spectateurs, l’Opéra Garnier est le plus grand théâtre d’Europe. La première pierre fut posée le 21 juillet 1862, sous le Second Empire. L’inauguration provisoire eut lieu en 1867, pendant l’Exposition Universelle, mais la salle n’était pas du tout achevée. L’inauguration officielle eut lieu sous la Troisième République, le 5 janvier 1875, en présence du président de la République Mac Mahon (Napoléon III était déjà mort en exil en 1873). Charles Garnier, alors passé de mode, n’y fut même pas invité et dut payer lui-même sa place !

Entre midi et 2, rien de plus simple que de visiter en individuel ce véritable morceau de bravoure architectural, à la fois "baroque" et fastueux. Vous vous régalerez en déambulant dans des espaces incroyables par leurs dimensions et leur luxe :

Le Grand Escalier : La nef du grand escalier est sans doute le lieu le plus célèbre du Palais Garnier. Dans le film "Marie-Antoinette" de Sophia Copola, celle-ci n’hésita pas à s’offrir un bel anachronisme (et ça n’est pas le seul) puisque la Reine s’y rend à un bal à Paris dont le décor n’est autre que cet escalier réalisé presque un siècle plus tard. Bâtie en marbres de différentes couleurs, la nef abrite les degrés de l’escalier à double révolution qui mène aux foyers et aux différents étages de la salle de spectacle. Observez bien le plafond peint qui évoque des allégories de la musique et, en bas de l’escalier, les deux torchères en bronze faites de figures de femmes tenant des bouquets de lumière.

Les foyers : l’Opéra dispose d’un grand foyer, conçu par Garnier comme les galeries des châteaux de l’âge classique. Le magnifique plafond peint par Paul Baudry décline des thèmes de l’histoire de la musique. La voûte de l’avant-foyer est couverte de mosaïques sur fond or aux couleurs chatoyantes.

La salle de spectacle : Elle est accessible lorsqu’il n’y a pas de répétitions. Rouge et or, elle est éclairée par l’immense lustre de cristal et réchauffée par les teintes franches du plafond de Marc Chagal. Conçue à l’italienne, elle est en forme de fer à cheval.

Le salon du Glacier : situé à l’extrémité de la galerie du bar, il s’agit d’une rotonde fraîche et lumineuse ornée d’un plafond peint par Clairin et de cartons de tapisserie illustrant diverses boissons ainsi que la pêche et la chasse. Ce décor est de style 1900.

Le musée : Les collections de la bibliothèque-musée conservent tout le passé de l’Opéra depuis trois siècles. Une galerie permanente rassemble peintures, dessins, photographies et de petites maquettes de décors en volume. Des expositions temporaires y sont également présentées. En ce moment, une exposition consacrée à Jules Massenet à l’occasion du centenaire de sa mort intitulée "La Belle Epoque de Jules Massenet".

TARIFS VISITE INDIVIDUELLE  : 9 € - tarifs réduits 6 €.

HORAIRES : visite libre de 10h à 17h tous les jours. Uniquement de 10h à 13h les jours de représentations en matinée (généralement le week-end).

ACCÈS : vous présenter à la rotonde située à l’angle de la rue Auber et de la rue Scribe

Adresse

place de l’opéra