Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Paris pour enfants > Zoo de Vincennes - Parc zoologique de Paris

Zoo de Vincennes - Parc zoologique de Paris

Dernière mise à jour : lundi 27 avril 2020, par Jean, Morgan

A Vincennes se niche un zoo unique : le Parc zoologique de Paris ! Venez découvrir les animaux de ce lieu unique, dans des ensembles superbement végétalisés.

Après des années de fermeture pour cause de profonde mutation, réaménagements et remise aux normes, le Zoo de Vincennes renaît de ses cendres et offre aux visiteurs une expérience unique, un formidable voyage ludique à la découverte de 5 biozones, hors Asie, domaine qui demeure réservé au Jardin des Plantes.
Les animaux ont progressivement intégré leurs zones d’habitation respectives aménagées en parcours à travers 5 biozones (et 16 milieux naturels), chacune incarnant une problématique majeure en terme de conservation.

Les zones du Zoo de Vincennes - Parc zoologique de Paris :
- Patagonie (pampa, côte rocheuse et forêt andine) : 16 570 m2 ;
- Sahel-Soudan (savane arborée, savane arbustive, savane rase et delta) : 45 215 m2 ;
- Europe (forêt de conifères, marais, montagne froide et garrigue) : 10 800 m2 ;
- Guyane-Amazonie (forêt équatoriale, crique et milieu fluvial) : 12 530 m2 ;
- Madagascar (forêt humide et forêt sèche) : 9 655 m2.

Le zoo de Vincennes a fermé ses portes au public le 30 novembre 2008. Hier cabinet de curiosités, il se devait de passer à l’ère moderne, de s’adapter aux nouvelles exigences du public, des pouvoirs publics et des scientifiques, à savoir la construction de d’espaces de vie adaptés aux besoins et à la sécurité des animaux. Délai et budget respectés. Chapeau !

Le fameux Grand Rocher, emblématique, conservé et restauré, surplombe aujourd’hui, de ses 65 mètres de hauteur, la fosse aux babouins. Aucune espèce ne l’escalade dorénavant, comme c’était le cas jadis avec les bouquetins et chèvres d’Afghanistan.
Les visiteurs découvrent un Zoo de nouvelle génération, qui n’est en rien un parc d’attractions, mais en revanche un lieu qui se donne la mission pédagogique d’enseigner à tous la fragilité de la biodiversité de notre monde, et la nécessité absolue dans laquelle nous sommes de tout faire pour la préserver.
Des messages évoquent aussi les grands sujets que sont la déforestation, la culture extensive de l’huile de palme et les espèces invasives.

Dans ce parc zoologique qui rassemble plus de 1000 individus pour 180 espèces différentes, les temps d’acclimatation sont ceux des animaux eux-mêmes. Il fut un temps où l’on descendait d’un train une caisse contenant un animal sauvage, qu’on livrait au zoo, et hop-hop, le tour était joué.

Dorénavant, riches de nos nouvelles connaissances, on laisse à l’animal le soin de comprendre où il ferait bon dormir, manger, se cacher, découvrir les sous unités de son territoire, et quand il sera disposé à rencontrer son public.
Alors bien sûr, c’est un peu déconcertant dans un premier temps. Prévenez vos enfants. D’autant que les enclos, la grande serre, et le jardin dans son ensemble sont très végétalisés. 2158 arbres et 155 000 arbustes et plantes, sur 14,5 hectares.

Pour ces raisons, à certains moments de la visite, l’animal peut se faire assez rare. Car il y a des lieux de repli, les sites de nourrissage ne sont pas encore tous définis, certains individus sont plus timides que d’autres, les groupes, mis à part celui des babouins, doivent se reconstituer. On ne verra peut-être pas les premières semaines tous les animaux, mais si vos garnements sont patients et observateurs... l’exploration promet d’être captivante. Les équiper de jumelles et d’un appareil photo équipé d’un zoom seraient de bonnes idées.
Aujourd’hui, selon plusieurs employés du zoo interrogés, les animaux seraient arrivés à Vincennes à 90% de leurs effectifs définitifs. Dans cette nouvelle volière géante de 4 000m2 et 17 mètres de hauteur, à la végétation luxuriante, entre 24 et 29°C, les visiteurs sont au contact visuel avec de magnifiques oiseaux en semi-liberté (aras, perruches, tinamou, ibis rouge, petit foudi de Madagascar). Plus loin ce seront les flamants, les spatules, et avocettes.

Par souci de confort et de sécurité des animaux, de grandes espèces comme les éléphants ou les ours n’intégreront pas le zoo, faute de place, mais les girafes sont en grande forme, le lion d’Afrique est tout ce qu’il y a de royal (on ne se douterait pas qu’il dispose d’un rocher chauffant !), et les 3 pumas du Chili sont en route. Ils sautent sans effort jusqu’à 4m de haut, et justifient pleinement le toit grillagé de leur enclos.

Le zoo de Vincennes est à la fois une attraction culturelle destinée à tous les publics, une vitrine, un acteur et un modèle en matière de développement durable et d’éducation au respect de la biodiversité. De 16 471m2 de verdure, le zoo est passé à 40 578m2. Ces presque quinze hectares de parc arboré au cœur du Bois de Vincennes permettent d’approcher près de 1200 animaux et de faire peut-être bientôt de ce zoo l’un des plus réputés de France.

Créé en 1931 pour l’exposition coloniale afin de montrer au public parisien des animaux exotiques, le Zoo du Bois de Vincennes était à l’origine temporaire et plutôt petit. Il connut un tel succès que, dès 1934, il fut inauguré sous une forme permanente sur la superficie actuelle, sous le nom de Parc zoologique de Paris. À l’époque, il se démarquait par l’absence de grilles qui donnait au public la sensation d’être plus proche des animaux.

Parc zoologique de Paris
Angle avenue Daumesnil et Route de ceinture du lac Daumesnil, 75012 Paris
Métro Porte Dorée ou Château de Vincennes
Tel : 0 811 224 122​ (0,06€/min.)

A LIRE AUSSI :
L’autre Zoo de Paris : la ménagerie du Jardin des Plantes
Guide des parcs animaliers autour de Paris
Les Zoos de Paris


Adresse

53 Avenue de Saint-Maurice, 75012 Paris