.evous
> > >

Des ZEP aux REP : La liste des collèges prioritaires à Paris

Paris compte 29 collèges classés en REP (anciennes ZEP). Voici la liste des établissements concernés. Ils se situent essentiellement dans les 18e, 19e et 20e arrondissements.

Depuis 2002, le poids de l’origine sociale sur les performances des élèves de 15 ans a augmenté de 33%. C’est à partir de ce triste constat que Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, a voulu remettre à plat le système des ZEP (Zones d’Éducation Prioritaires) et notamment prendre en compte les critères sociaux et territoriaux dans l’attribution des moyens à l’ensemble des écoles et collèges de France.

Premier changement : exit les ZEP, on parle désormais de REP et REP+, pour "Réseaux d’éducation prioritaires". La carte des établissements sélectionnés a été présentée le 17 décembre 2014. Ces réseaux d’éducation sont voués à remplacer les ZEP à la rentrée 2015. Le pays en compte 1082. A noter que chaque collège qui bénéficie du classement en fait profiter les écoles primaires et maternelles de son réseau.
A Paris, 29 collèges sont concernés, essentiellement dans les 18e, 19e et 20e arrondissements. Quatre d’entre eux sont même siglés REP+. Voici la liste : - La Grange aux Belles (Paris 10ème) - Lucie et Raymond Aubrac (Paris 11ème)
- Camille Claudel (Paris 13ème)
- Evariste Galois (Paris 13ème)
- François Villon (Paris 14ème)
- Boris Vian (Paris 17ème)
- Gérard Philipe (Paris 18ème)
- Marx Dormoy (Paris 18ème)
- Hector Berlioz (Paris 18ème)
- Marie Curie (Paris 18ème)
- Daniel Mayer (Paris 18ème)
- Aime Césaire (Paris 18ème)
- Georges Clemenceau (Paris 18ème) – REP+
- Maurice Utrillo (Paris 18ème) – REP +
- W.A. Mozart (Paris 19ème)
- Sonia Delaunay (Paris 19ème)
- Édouard Pailleron (Paris 19ème)
- Georges Mélies (Paris 19ème)
- Guillaume Bude (Paris 19ème)
- Edmond Michelet (Paris 19ème)
- Edgar Varese (Paris 19ème)
- Georges Rouault (Paris 19ème) – REP +
- Jean-Baptiste Clément (Paris 20ème)
- Françoise Dolto (Paris 20ème)
- Pierre Mendes France (Paris 20ème)
- Flora Tristan (Paris 20ème)
- Jean Perrin (Paris 20ème)
- Robert Doisneau (Paris 20ème)
- Colette Besson (Paris 20ème) – REP +


Dans le cadre de ses Mercredis Littéraires, l’Entrepôt accueillait en novembre 2011 deux professeurs de lettres ayant publié un ouvrage sur le thème de l’enseignement "en territoire difficile".
Cypora Petitjean-Cerf, auteur de L’école de la dernière chance : Un an en classe-relais (Ed. Stock) et Aymeric Patricot, auteur d’un Autoportrait du professeur en territoire difficile (Ed. Gallimard), étaient les invités spéciaux de ce Mercredi Littéraire à l’Entrepôt.
Ils souhaitaient partager leurs expériences, heureuses et malheureuses de profs de lettres dans des lycées français difficiles, et parler de leur livre, de leurs techniques d’enseignement, et de leurs goûts littéraires. Animé par Ariane Charton et Lauren Malka, journaliste, le débat fut entrecoupé de lectures données par le comédien Christian Macairet.


En novembre et décembre 2010, le public avait été invité à venir débattre de l’avenir de la jeunesse des quartiers populaires. Y étaient présents 9 jeunes "marcheurs" de la fédération nationale des maisons des potes qui avaient fait un tour de France de débats publics.
"Parce que nous ne voulons plus d’un taux de chômage de 40% dans les quartiers, nous proposons de miser sur la formation professionnelle des jeunes. Parce que nous ne voulons plus l’abandon de la jeunesse à la rue, nous souhaitons augmenter les performances de l’éducation populaire. Parce que nous ne voulons plus d’une école au rabais dans les ZEP, nous demandons une augmentation de 30% du nombre d’enseignants. Nous faisons 10 propositions pour faire de l’égalité une réalité dans le domaine de la lutte contre les discriminations, de l’emploi, de l’éducation, de la culture, de l’éducation populaire, de l’immigration, de la justice, du féminisme, du logement, etc... Venez en débattre avec nous."

Mots-clés