.evous
> > > >

La cité Napoléon

Située en haut de la rue de Rochechouart, la cité Napoléon est une véritable curiosité architecturale de ce quartier. Commandée par l’Empereur Napoléon III et placée sous son patronage, elle fut élevée de 1849 à 1851 par l’architecte Marie Gabriel Veugny.

Le souhait de l’Empereur est de fournir des logements « sains et aérés » à environ 250 locataires, afin d’exercer sur la classe laborieuse « une heureuse influence au double point de vue moral et matériel. Les occupants travaillaient tout simplement dans l’usine de gaz située juste à côté (devenue aujourd’hui les locaux d’EDF, rue Pétrelle et rue de Maubeuge).

Inspirée du phalanstère de Fournier, cette cité incarne bien évidemment le progrès social et sanitaire. Mais n’oublions pas que la vie de la cité s’accompagnait de règles strictes de conduite et d’accès, destinées à contrôler quotidiennement la vie des ouvriers : un inspecteur surveillait les bonnes moeurs des habitants ; les grilles fermaient à 22 heures ; un médecin visitait gratuitement les locataires. La cité comportait également lavoir, séchoir et pavillon de bains.

Les façades sur la rue de Rochechouart ou la rue Pétrelle ne laissent pas deviner ce qui fait le grand intérêt du bâtiment. D’abord son jardin, vaste, arboré, où subsiste une ancienne fontaine. Mais la grande singularité réside dans la présence d’une grande verrière zénithale qui éclaire tous les étages : par un jeu de coursives et d’escaliers, tous les étages bénéficient ainsi de cet éclairage. L’air et la lumière y circulent généreusement, ce qui contraste fort avec les logements ouvriers habituellement sombres et peu ventilés à l’époque.

Par ailleurs, rappelons que Napoléon III commanda sous son règne deux grands parcs à ses ingénieurs et architectes ; ils étaient destinés à fournir un air pur aux classes laborieuses vivant dans l’est et le sud parisien : le parc des Buttes-Chaumont et le parc Montsouris.

L’ensemble des bâtiments et jardins de la cité Napoléon est protégé au titre des Monuments Historiques.

Franck Beaumont.

Sources : Guide du promeneur Paris 9e, mairie de Paris.

58 rue de Rochechouart

Adresse

Mots-clés