eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 14e > Guide Paris 14e > Se promener, Paris 14e > La Maison du Fontainier

La Maison du Fontainier

Dernière mise à jour : vendredi 18 novembre 2011, par Franck Beaumont

Juste à l’entrée de l’Observatoire subiste aujourd’hui la plus vieille maison du 14e arrondissement, la Maison du Fontainier. Sa présence rappelle l’existence lointaine à Paris d’un acqueduc gallo-romain...

La ville de Paris n’est pas riche en sources d’eau potable, spécialement sur sa rive gauche. Sous l’occupation romaine, un acqueduc fut édifié pour acheminer l’eau depuis le plateau de Rungis. Disparu, son tracé resta connu et on décida de le reconstruire sous la Régence de Marie de Médicis (veuve d’Henri IV) : le but était d’approvisionner en eau son palais du Luxembourg, ainsi que les habitants de la rive gauche. L’acqueduc fut achevé en 1623, attribué sans grande certitude à Salomon de Brosse, 1er architecte de la Reine et constructeur du Palais du Luxembourg.

Pour assurer l’entretien du système hydraulique, une série de regards - 27 au total - furent construits sur le parcours acheminant l’eau, et la charge de Fontainier du roi fut créée à cet effet. C’est donc la Maison du Fontainier, de belle facture XVIIe siècle avec ses élégantes lucarnes en pierre, maison d’habitation et 27e regard de l’acqueduc, que nous pouvons encore admirer aujourd’hui. La dynastie des fontainiers, la famille Francini, d’origine italienne, habitait alors le 1er étage de la maison.

Aujourd’hui, l’acqueduc de Marie de Médicis n’existe plus mais c’est le viaduc d’Arcueil qui continue à approvisionner le réservoir tout proche de Montsouris - et donc les Parisiens - en eau potable.

Franck Beaumont

Adresse

42 avenue de l’observatoire

Messages

  • Vous dites que l’aqueduc a disparu. Ce n’est pas tout à fait vrai.
    Derrière la maison du Fontainnier se trouve un jardin (aujourd’hui propriété de l’Observatoire, acquis en 1973) qui était ma maison de famille et j’y ai vécu 20 ans. Dans ce jardin il y a un regard de l’aqueduc souterrain et enfant j’y suis descendu tremblant avec une bougie. On pouvait le parcourir sur une centaine de métres puis était muré aux 2 bouts. Sur cette distance il captait 3 sources locales (une sous le regard et deux plus loin, l’une de ces sources ayant auparavant été captée par un puits dans ce même jardin. Il avait été consolidé pendant la guerre pour servir d’abri et dans les années 60 contenait encore qq souvenirs (journaux et réserves alimentaires) de cette époque. Dans ce même jardin il y avait un autre puit d’accès au souterrain plus loin. Dans les années 70, pour faire des travaux à la suite d’éboulement dans les carrières nombreuses dans ce quartier, il a été démuré et il se prolongeait plus loin et je crois communiquait avec les carrières.
    Et très excitant pour nous enfants on pouvait depuis le souterrain aller regarder ce qui se passait dans une vaste citerne souterraine situés sous le couvent voisin et transformée en salle de réunion par les soeurs et qu on appercevait par un trou dans le mur construit pour séparer le souterrain de la citerne. Le couvent abritait alors un établissement de "redressement" pour jeunes filles.
    Un autre regard de ce souterrain existe dans le jardin de la fondation La Rochefoucault au tout début de l’avenue R Coty sur une butte de terre. Un autre se trouve dans la rue Henri Barbusse dans le long mur de l’institution des jeunes aveugles, presque au Bd St Michel. Un autre se trouve sur un talus près de la bifurcation de l’autoroute entre celle de Lyon et celle d’Orly. Et enfin la fontaine Médicis au Luxembourg était la surverse de cet aqueduc.

    Cordialement