eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Bordeaux Lyon Marseille Nantes Toulouse Guides France Musique Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 11e > Actualités Paris 11e > Sorties Paris 11e > Archives sorties, Paris 11e > L’Humanité de August Stramm, à la Loge

L’Humanité de August Stramm, à la Loge

Dernière mise à jour : jeudi 27 mars 2014, par Denis

Inspiré des poèmes d’August Stramm. Une création de Thomas Bouvet, compagnie Def Maira. Du mardi 25 au vendredi 28 mars 2014, 21h. Forme pour 2 danseurs et 2 comédiens. Avec Laurent Cazanave, Pauline Cheviller, Denis Terrasse.

August Stramm est un dramaturge et poète allemand, né à Munster le 29 juillet 1874 et mort dans les marécages de Rokitno (Russie) le 1er septembre 1915. Il fait partie d’un mouvement littéraire proche de l’expressionniste allemand. Inspecteur des postes en 1909, il commence alors à écrire pour le théâtre.

Avec la Compagnie Def Maira chaque création est l’occasion d’un nouveau laboratoire de recherche sur la beauté, la langue et les univers esthétiques dont les thématiques peuvent être l’amour, le désir, la mort, le pouvoir.

Un point de départ. Une poésie, L’Humanité d’August Stramm.
Un espace en quadri frontal. Une comédienne, un comédien : les voix de cette humanité. Une danseuse, un danseur : les corps de cette humanité.
Le corps des danseurs serait-il mené par la voix des comédiens ? Ou inversement ?

"Je souhaite faire une exploration du sentiment amoureux dans sa violence, sa crudité, sa brutalité, sa douceur ou sa volupté. Différents tableaux pourraient être ainsi constitués avec d’autres poésies d’amour et de sang dont les thématiques sont le désir, l’intimité, la mélancolie, la guerre... Ainsi, chaque tableau serait l’objet d’un développement de la proposition esthétique." - Thomas Bouvet.

Cette création est également l’occasion d’un nouveau laboratoire de recherche sur la langue et les univers esthétiques en peignant, sculptant les mots et les complexions humaines, en architecturant l’espace et le sens. Elle prendra naissance dans le questionnement provoqué par la chair du mot, de la pensée et le mouvement chorégraphié des corps.
Des âmes prendront la parole et danseront. Le mot sera le support du sentiment et de l’émotion, le corps et la bouche en seront les résonateurs
.

On s’interroge, théâtre et danse ou bien performance ?
Un spectacle qui commence dans l’obscurité, dans laquelle surgissent des voix puis des corps jusqu’à l’aboutissement d’un duo de danseur, une sculpture des corps habite l’espace, un spectacle singulier, une expérience à vivre, on regrettera l’aspect un peu répétitif de la proposition.

Conception, mise en scène, chorégraphie, lumière Thomas Bouvet
Du mardi 25 au vendredi 28 mars à 21h
A La Loge
Avec le soutien de la SPEDIDAM
Avec le soutien de la Mairie de Paris - Direction des Affaires Culturelles
Avec le soutien du Théâtre de Gennevilliers - Centre dramatique national de création contemporaine
L’Humanité a bénéficié de la mise à disposition de studios au Centre National de la Danse (Pantin)

Et retrouvez l’interview de la Loge 2012

Adresse

77 rue de Charonne 75011 Paris

Horaires

Du mardi 25 au vendredi 28 mars à 21h


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.