Accueil > Paris > Transports à Paris > Bus à Paris

Bus 47 : Gare de l’Est <=> Fort le Kremlin Bicêtre

22 septembre 2016 par Christian Frank, Flavien

Horaires du Bus 47 de la RATP :

- Premier bus vers 5h45 / 6h25 du matin
- Dernier bus vers 0h40 / 0h30

- Passage tous les 8 à 10 minutes en journée et tous les 20 minutes après 21h, dimanche tous les 14 à 20 minutes.


Jours de service du Bus 47 :
- Tous les jours de la semaine
- Dimanche : Châtelet <=> Fort le Kremlin Bicêtre et le dimanche
- Journée et soirée

Arrêts du Bus 47 :

Arrêts trajet Bus 47 Gare de l’Est => Fort le Kremlin Bicêtre
- Gare de l’Est
- Magenta–Saint-Martin
- Mairie du 10e
- Porte Saint-Martin
- Réaumur–Arts et Métiers
- Grenier St-Lazare–Quartier de l’Horloge
- Centre Georges Pompidou
- Châtelet
- Cité–Parvis Notre-Dame
- Petit Pont
- Dante
- Maubert–Mutualité
- Cardinal Lemoine
- Monge
- Censier–Daubenton
- Monge–Claude Bernard
- Les Gobelins
- Banquier
- Place d’Italie–Mairie du 13e
- Centre Commercial Italie 2
- Vandrezanne
- Italie–Tolbiac
- Maison Blanche
- Porte d’Italie
- Porte d’Italie–Hélène Boucher
- Roger Salengro–Fontainebleau
- Convention–Fontainebleau
- Le Kremlin-Bicêtre–Métro
- Hôpital du Kremlin-Bicêtre
- Barnufles–La Piscine
- Benoît Malon–Martinets
- Lycée D. Milhaud - Benoit Malon
- Fort du Kremlin-Bicêtre

Arrêts trajet Bus 47 Fort le Kremlin Bicêtre => Gare de l’Est
- Fort du Kremlin-Bicêtre
- Barnufles–La Piscine
- Hôpital du Kremlin-Bicêtre
- Le Kremlin-Bicêtre–Métro
- Convention–Fontainebleau
- Roger Salengro–Fontainebleau
- Porte d’Italie–Hélène Boucher
- Porte d’Italie
- Maison Blanche
- Italie–Tolbiac
- Vandrezanne
- Place d’Italie
- Banquier
- Les Gobelins
- Monge–Claude Bernard
- Censier–Daubenton
- Monge
- Cardinal Lemoine
- Maubert–Mutualité
- Lagrange
- Notre-Dame–Quai de Montebello
- Cité - Palais de Justice
- Châtelet
- Les Halles–Centre Georges Pompidou
- Turbigo – Étienne Marcel
- Réaumur–Sébastopol
- Strasbourg–Saint-Denis
- Château d’Eau
- Gare de l’Est


A voir également :
Les transports à Paris, comment ça marche ?
Guide des lignes de bus RATP à Paris...

Tous les messages

  • Bonjour,
    Bus 47 - 25 mars 2016 - 11 h 27 - Place d’Italie centre commercial.
    16 minutes d’attente !!!!. Or, de 10 h à 14 h il est indiqué : 8 minutes d’attente. Bien sûr ensuite, le bus est bondé, les gens s’énervent, etc... Je paye néanmoins mon transport (Ticket à votre disposition)
    Je ne prends pas la peine à chaque fois de vous faire part de mes doléances, mais elles sont nombreuses.
    En particulier, je ne comprends pas l’attente parfois de 15 minutes et plus, station Kremlin Bicêtre Hôpital, direction Gare de l’est, alors que le bus prend son départ trois stations plus loin.

    Merci de votre intervention

    Répondre

  • Bonjour
    je cherchais les horaires 1ere depart matin du 47 et je tombe sur ce site.
    Etant commercial je ne prend jamais ni metro ni bus si ce n’est pour ballades ou petites courses.
    Etant observateur quand je prend ce 47 je confirme ce qui se dit.
    A ma connaissance voici des solutions possibles à combiner :
    1/ mettre des bus 47 avec les portes de la descente completement au fond du bus : consequences les poussettes monteront completement au fond du bus (pas d’obstruction de passage elles sont au fond du fond) et les voyageurs doivent aller au fond s’ils veulent descendre et ne pas louper leur station (pas de stagnation au milieu)
    2/ pour la frequence decouper la ligne en 3 morceaux : car à la sortie du metro kremlin je constate que les gens attendent longtemps pour aller au terminus du fort . 2 morceaux de gare du nord à porte d’italie (environ) et 2bus qui ne font que metro kremlin au terminus du fort (en gros un bus balai qui fait la zone ou il n y a plus de metro)
    Esperont que ce message sera lu
    cyril
    aout 2015

    Répondre

  • Bonjour,
    avez-vous un endroit pour les objets trouvés ?
    Si oui peut-on téléphoner ? A quel numéro ?
    Où doit-on se rendre et quels sont les horaires d’ouverture ?
    Merci de me répondre.
    Bien cordialement,
    C. Berstein

    Répondre

  • Je ne comprends rien aux horaires de cette ligne. Le bus ne passe jamais à la même heure sachant que j’habite à 4 arrêts du terminus. Les indicateurs d’attente donnés ne sont jamais bons.

    Répondre

  • Bonjour,

    Je suis usager régulier du bus de la ligne 47, Mon N° de pass Navigo est le 313046. Autant l’itinéraire de cette ligne est très bien établi, il dessert des points et des quartiers importants de Paris jusqu’au Krémlin-Bicêtre, et donc très très utilisé par les usagers, autant les bus et leur fréquence pose réellement problème. En effet l’absence de porte à l’arrière de ces bus entrave considérablement la répartition des voyageurs à l’intérieur du véhicule. N’est-il pas possible de les remplacer par des bus articulés, comme sur le 27 ou le 62, afin d’augmenter la capacité d’accueil de voyageurs sur cette ligne très fréquentée ? Je ne suis pas expert, mais il ne semble pas que l’itinéraire de cette ligne, d’un terminus à l’autre, entrave ou empêche le passage de bus plus longs.. Dans la négative, au moins que ce soit un bus avec un accès arrière, central et avant pour mieux fluidifier les montées et descentes et que surtout, il y ait une fréquence plus importante des passages avec une augmentation du nombre de bus sur cette ligne. A tous les moments de la journée, les bus qui circulent sur cette ligne sont pleins à craquer, et encore plus aux heures de pointes. Vous comprendrez que ma requête va dans le sens d’un meilleur service et d’un meilleur confort pour les usagers, et que c’est dans ce but, que je me permets de vous en faire part. Vous remerciant par avance de votre réponse, et saluant au passage, la qualité des services en général de la RATP et l’amabilité de ces agents, je vous prie d’agréer mes plus sincères salutations. Christophe BELAIR

    Répondre

  • Bonjour,
    Je constate avec désolation sur ce site que le problème de la surcharge de la ligne n’est pas nouveau. Il est surement impensable d’imaginer qu’à l’heure actuelle la RATP puisse mettre des bus à accordéons sur la ligne 47. Cela demanderait de nombreux aménagements au niveau des arrêts. Il faudrait également supprimer de nombreuses places de stationnement.
    Cependant, on peut imaginer plusieurs scénarios intéressants :
    1 : Pourquoi ne pas mettre la ligne à des horaires type "mobilien" ? Cela permit tant d’amélioration sur d’autres lignes, les rendant si agréables...
    2 : Créer plus de missions spéciales sur les parties les plus chargées.
    3 : Tout simplement mettre plus de bus, les fréquences sont beaucoup trop basses.

    Répondre

  • Vendredi 30 Mai 2014, 08h20. A bord du bus 47 direction Gare de l’Est. Arrêt Porte d’Italie. Contrôle des titres de transport, rien d’inquiétant lorsqu’on est un passager en règle. Mais je ne suis apparemment qu’un passager qui se croit en règle. Puisqu’on m’annonce que je suis en infraction pour non validation de mon titre de transport. Quand on monte par l’avant dans un bus un jour de faible affluence, il y a bien évidemment une multitude de raisons pour lesquelles je ne vais pas valider mon titre de transport ! Mais que vaut la parole d’un honnête citoyen qui participe à l’effort national, paye ses impôts et se serre la ceinture à longueur d’année, celle d’un honnête usager qui s’acquitte de la modique somme de 63,70EUR par mois face à celle d’un contrôleur assermenté dont la stratégie argumentative est redoutable. D’abord, son appareil de contrôle ne se trompe jamais (il est vrai que si certains équipements électroniques des temps modernes étaient quelquefois défaillants, cela se saurait ! Suis-je bête ?). Et puis une majoration est appliquée si l’amende n’est pas réglée sur le champ, et passe ipso facto de 5 à 33EUR. Quelle proie facile, identifiable et solvable, je fais pour satisfaire une politique du chiffre, grande spécialité franco-française. Dresser un procès-verbal et débiter une carte bancaire prend du temps, temps pendant lequel le bus continue d’avancer. Je rate mon arrêt et arriverai en retard au travail, mais ce n’est que ma propre préoccupation. Enfin, quand cette journée de travail se termine, il faut regagner son domicile. Mais lorsqu’on est usager d’une entreprise de service public bénéficiant d’un monopole, sa satisfaction importe peu. Je n’ai donc pas le choix que celui d’emprunter continuellement son réseau. Et de continuer d’y croiser quelques fraudeurs et/ou vandales en train de creuser encore un peu plus la dette abyssale de la Régie. Dette financée par les marchés mais qui sera à terme à la charge de l’honnête usager que je pensais être ! Je ne sais pas quelle direction prend notre Hexagone bien-aimé ; à mon humble avis, il ne s’agit pas de la bonne.

    Répondre

    • La bonne direction, c’est de payer son transport et de respecter les règles ; pas de faire ses propres règles et de s’attribuer des satisfecit pour se donner bonne conscience. Si tu valides ton titre de transport tu n’a pas besoin de te prendre pour une victime du système. Nous sommes nombreux et il faut qu’on apprenne à respecter les règles.
      Tu es en tort, accepte-le !

  • Ce 8 Mai, entre Vandrezanne et l’hôpital du Kremlin Bicêtre, debout, comprimé comme une sardine dans sa boîte, j’ai failli assister à une guerre de poussettes. 4 déjà encombraient le milieu du bus, trois autres voulaient monter à la Porte d’Italie. Les passagers qui désiraient descendre ne le pouvaient pas en raison de l’encombrement des caddies et des poussettes quand les matrones qui voulaient monter avec leur marmaille, empêchaient le peu qui arrivait à descendre.
    Georges Brasssens aurait été là, il aurait écrit une chanson !
    C’était la guerre des poussettes !
    C’est lamentable, la Rateupeu n’a jamais réagit depuis l’ouverture depuis des années du centre commercial AUCHAN au Kremlin. Aucun inspecteur à l’horizon, pourtant il y aurait de quoi verbaliser, je suis un des seuls et des rares à oblitérer mon ticket.
    Ceci n’est pas nouveau, cela fait plus de vingt fois que je prends ce bus de l’enfer pour me rendre à l’hôpital du Kremlin.
    La Rateupeu ne doit pas connaître le 47. J’attends la présence des contrôleurs pour leur rappeler ce qui se passe sur cette ligne de l’enfer.
    Je me demande pourquoi d’ailleurs je paie ce voyage pour être debout, serrer comme une sardine.
    Un pauvre passager de la rateupeu, un de plus !
    Je plains vraiment ces pauvres passagers, c’est pour cela qu’ils ne paient rien, le service n’est pas là !
    Pauvre rateupeu !

    Répondre

  • Prendre le 47 est devenu pour moi un enfer.
    Et je suis contraint de le prendre afin de me rendre chaque jour à l’hôpital Kremlin Bicêtre de l’arrêt Vendrezanne.
    Pourquoi ce bus (au contraire des lignes 27 83 57 & 67 qui sont correctes)est devenu pour moi un enfer :
    - Passages irréguliers
    - Clientèle indisciplinée, la moitié ne paie pas.
    - Jamais vu un contrôleur ou des contrôleurs, c’est normal puisque c’est une ligne où la moitié des passagers ne paie rien.
    - Souvent la conduite des chauffeurs est brutale, je les comprends un peu, compte tenu du comportement désordonné des passagers,
    - Sur cette ligne les voitures sont archi bondées (en raison de l’attrait d’Auchan - souvent les utilisateurs qui ne paie rien, sont chargés de colis et de poussettes tels que l’on ne peut circuler à l’intérieur de la cabine.
    - Il faudrait le double de passages, ou alors prévoir un bus articulé.
    C’est pour toutes ces raisons que prendre le bus 47 est devenu pour moi un véritable enfer.

    Répondre

  • Bonjour,ce matin à 6h58 le bus 47 n°8731/8751 a ralenti à l’arrêt hôpital du KB faisant semblant de me prendre puis est reparti j’ai tapé au carreau mais rien à faire.Si vos chauffeurs trouvent amusant de se comporter ainsi avec des honnêtes gens qui paient leur titre de transport qu’ils ne viennent pas se plaindre quand de la "racaille" du KB les molestent. Les usagers vont de plus en plus rester impassibles à vos soucis... la montée à l’arrière etc... Certains chauffeurs se comportent comme de la racaille de banlieue il serait bien que la RATP prennent des mesures pour se genre de comportement sinon où allons nous ?

    Répondre

    • Bonjour, j’ai reçu une réponse de la RATP (à mon humble avis réponse type) la voici,

      " Je comprends tout à fait votre sentiment face à la situation vécue que je déplore sincèrement. Je peux vous assurer que le comportement signalé est totalement contraire à la politique commerciale de l’entreprise qui marque un attachement certain à l’accueil de la clientèle et, par conséquent, au professionnalisme de son personnel.
      Toutefois, comme l’indique le règlement, les conducteurs doivent ralentir à l’approche des stations, sans pour autant marquer l’arrêt, afin de mieux surveiller les mouvements des voyageurs dans le secteur.
      Il est, donc, nécessaire de faire signe au machiniste car un même arrêt peut être desservi par plusieurs lignes "

      Vous êtes tout de même des sacrés comiques à la RATP cela fait 44 ans que j’habite au KREMLIN BICETRE, que je prends le bus à Hôpital et qu’à cet arrêt il y a 3 bus le 131, 47 et 323. Donc apprenez moi à prendre un bus c’est cela mais quel âge avez-vous vous qui répondez de façon anonyme ????
      Le jour de cet incident j’ai tout de même tapé au carreau du milieu du bus messieurs/dames et si je vous dis que votre chauffeur a JOUE l’imbécile comme un GAMIN en se disant celle là je vais lui pourrir sa matinée j’en suis persuadé et LUI AUSSI LE SAIT aussi bien que moi.
      Mais je suis reconnaissable désormais je descends sur la route à cet endroit pour que le bus s’arrête !!!! Par contre qu’ils pensent bien à s’arrêter à l’avenir car s’ils me roulent dessus ma famille ne vous fera pas de cadeau et ce n’est pas un suicide je vous assure que je vais très bien.
      Tout le monde sur ce site en est témoin ! Je ne veux pas me suicider je veux juste prendre mon bus comme tous les jours comme vous me PRENEZ le prélèvement NAVIGO comme tous les mois !!!!!!!

  • Y a t-il des bus 47 qui circule le dimanche
    merci d’avance
    cordialement

    Répondre

  • je suis un jeune de 20 ans et je voudrais bien me renseiger comment faire pour avoir un boulot au sein de la RAPT que j’admire beaucoup.Je possede le permis B.Je vous remercie beaucoup et bon courage

    Répondre

  • Bonjour,
    Ce matin, peu avant 10h00, je me trouve dans le bus 47. Alors que le bus se trouve encore rue Saint-Jacques, l’arrêt est demandé pour la station suivante "Dante". Trois personnes, dont moi, se lèvent pour descendre... mais le bus ne marque pas l’arrêt. Je demande alors au chauffeur s’il a oublié de s’arrêter. Réponse : "l’arrêt n’a pas été demandé". Le panneau "Arrêt demandé" est encore allumé !!! Naïvement, je pense alors que le chauffeur va profiter du feu rouge pour nous laisser descendre. Pas du tout, nous serons débarqués à l’arrêt suivant "Maubert-Mutualité".
    Quel est donc ce système où les chauffeurs ont toujours raison et les usagers/clients/payeurs n’ont plus qu’un seul droit : payer et ne rien dire ? Ce n’est certes pas une consolation, mais on observe le même phénomène sur la ligne 38 que je prends régulièrement.
    Certes l’erreur est humaine. Mais ce qui est encore mieux, c’est de reconnaître ses erreurs et de s’excuser au lieu de répondre, le regard fixé sur la ligne bleue des Vosges, sans même regarder la personne qui vous parle, qu’en fait, c’est vous qui avez tort.
    Je n’attends aucune réponse de votre part. Je sais qu’on ne répond jamais à ce type de message mais je tenais à vous faire partager ma mauvaise humeur et surtout celle des personnes avec qui j’avais rendez-vous et qui m’ont attendu, malgré elles et malgré moi !

    Répondre

  • O.K pour l’heure de départ, mais cela ne nous dit pas à qu’elle heure arrive le dernier bus à la gare de l’Est. Merci de me répondre. Anne C

    Répondre

  • Bonjour, je tiens à féliciter et en même temps remercier le jeune conducteur du Bus ligne 47 qui, hier 20 mai, à l’arrêt Châtelet vers 18H30, a prise en charge avec une grande bienveillance, une dame très âgée que devais aller à Place d’Italie. J’avais trouvé cette dame dans la rue, elle pouvait à peine marcher, chargée d’un caddie, elle cherchait l’arrêt de bus 47 afin de rentrer chez elle, Place d’Italie. Ne voulant plus la faire marcher j’ai demandé au jeune conducteur qui se dirigeait vers Gare de l’Est de la prendre avec lui et de la conduire ensuite vers Place d’Italie ; il a accepté toute de suite m’assurant qu’il veillerait sur elle. Merci, merci encore

    Répondre

  • Depuis de nombreuses années j’habite à l’arrêt du bus 47 Tolbiac et avec surprise nous attendons environs 20 minutes en plein milieu de journée l’arrivée du bus toujours surchargé
    et encombré de poussettes . L’attente la surcharge et le non respect du règlement deviennent intolérable pour les personnes . Tout le monde se plaint auprés du machiniste qui lève les épaules et nous dit ( écrivez à la direction )

    Répondre

  • simplement pour dire mon admiration pour un chauffeur de bus de la ligne 47 qui fait preuve d’une gentillesse et d’une serviabilité hors du commun.Chaque personne qui entre ou sort de son bus a droit à un salut ’mesdames et messieurs bonne journée" c’est un vrai plaisir .au début les gens du bus n’osaient pas lui répondre et je constate que maintenant lorsque les gens quittent le bus à leur station ils lui répondent.En plus il renseigne chaque personne gentiment , il met de la bonne humeur.il est reconnaissable entre mille il est le seul à faire cela et sans se décourager même si personne ne lui répond.alors merci à lui et que son exemple soit suivi et en plus il conduit fort bien !
    j’espere qu’il pourra lire ce message ou que des collègues lui feront passer....

    Répondre

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vos posts
Bonjour, Bus 47 - 25 mars 2016 - 11 h 27 - Place d’Italie centre commercial. 16 minutes d’attente !!!!. Or, de 10 h à 14 h il est (...)