eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 18e > Guide Paris 18e > Prendre soin de soi, Paris 18e > Santé, Paris 18e > Médecins, Spécialistes de santé, Paris 18e > Centre médical et dentaire mutualiste Paris 18

Centre médical et dentaire mutualiste Paris 18

Dernière mise à jour : vendredi 14 novembre 2014, par Flavien

Appartenant au Groupe Mutualiste RATP, le centre médical est principalement axé sur les soins dentaires. Il dispose de 4 cabinets dentaires, d’un cabinet d’ophtalmologie et d’une salle blanche pour la chirurgie et les implants.

Adresse

138 Rue de Clignancourt 75018 Paris

Horaires

Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 9h à 17h.


Messages

  • Le docteur Zelani, lors de cette première consultation, est peu soucieux, peu précis, très pressé et se fiche de tout. La machine qui mesure chaque yeux n’a plus de papier, c’est "zut, y’a pu de papier, j’ai pas votre oeil gauche". Quant à savoir comment y remédier. Pas de réponse. Examen de lecture ultra rapide, j’aurais voulu plus de temps pour l’oeil gauche. Il s’en fiche. Pour tout, il s’en fiche. Pour connaître la différence avec mon ancienne vision, il ne répond pas. Pourtant il suffit de mesurer mes anciennes lunettes. Pour demander des tests en contactologie, il me répond : "ah non ! ça non, débrouillez-vous, allez chez l’opticien en bas, ils le feront, et ensuite venez me voir, je vous ferai l’ordonnance... ça va, je suis pas assez payé pour ça !".
    Le tout en moins de 10mn, porte ouverte. De grâce, pensez à vos yeux et éviter ce professionnel (qui n’en est pas). Je jette son ordonnance (aucune confiance) et retourne consulter, cette fois chez un ophtalmologue sérieux dans le privé.
    Je ne comprends pas comment ce médecin a obtenu ce poste. Malheureusement dans les centres mutualistes ou dépendant de la ville, se trouvent les plus incompétents, sûrement les derniers de leurs promos dont personne ne veut, pas même à l’hôpital.