Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Commerces de bouche, Paris > Choisir et acheter un bon vin : 10 conseils pour ne pas se tromper

Choisir et acheter un bon vin : 10 conseils pour ne pas se tromper

Dernière mise à jour : vendredi 22 novembre 2013, par Morgan

Mariage, diplôme, anniversaire, fêtes de fin d’année... A chaque grande occasion son repas festif et à chaque repas, sa bouteille de vin. Problème : Vous appréciez le bon vin, mais ne savez pas distinguer un Bordeaux d’un Côte du Rhône, et surtout, vous ne savez pas quel vin sera le plus en harmonie avec le menu que vous avez préparé. Pas de panique : Voici 10 conseils Evous à suivre avant d’acheter votre bouteille de vin.

Demandez conseil à un spécialiste !

C’est sans doute la première chose à faire si vous pataugez. Si vous êtes courageux, le conseil idéal se trouve à portée de main, chez votre caviste de quartier (voir notre Guide Evous des meilleurs cavistes de Paris). Les cavistes sont des passionnés et une grande partie de leur métier consiste à informer leurs clients sur leurs découvertes. Ils se feront un plaisir de vous orienter, et souvent, de vous faire goûter leurs trouvailles.
Si vous êtes plutôt casanier, vous pouvez aussi tentez l’appli (comme l’excellent Hello Vino), ou vous procurer l’une des nombreuses publications spécialisées disponibles comme La Revue du vin de France.

A chaque occasion son bouchon

Avant même de demander conseil ou de se fixer sur un type de vin en particulier, il faudra soigneusement considérer le pourquoi de la chose. Déterminer si l’achat s’effectue dans le cadre d’une fête entre amis ou pour un mariage par exemple influera sur le budget.
Par ailleurs, réfléchissez également à la place que vous avez chez vous, et à votre équipement. Si vous ne disposez pas d’une cave ou d’un endroit propre à recevoir et entreposer de grands vins, inutile de commander dix caisses de millésimé.
Pensez également aux associations vin-mets idéales. Chaque type de viande, chaque légume, chaque association de saveurs a son vin idéal. Pour vous aider, le site Ideal Wine propose un outil pratique de recherche accord mets-vins.

Anticipez !

Outre le fait que cela vous donne un air incontestablement profond et digne, compulser les magasines spécialistes du vin offre un autre avantage non négligeable : Il peut vous faire faire des économies conséquentes. En effet, vous trouverez dans ces pages des indications sur les tendances à venir, et si vous vous montrez suffisamment malin, vous achèterez avant que le vin soit coté et que son prix explose...

Goûtez pour ne pas vous tromper

Si vous pouvez vous permettre de tenter le coup avec une bouteille à 3 euros, il vaut mieux être sûr de vous lorsque vous craquerez pour un Côte Rôtie à 15 euros. Raison de plus si vous craquez pour deux caisses de Bordeaux. Goûter avant d’acheter, c’est s’éviter un stress inutile au moment d’ouvrir votre première bouteille.

Évitez les supermarchés, sauf...

Si vous avez un peu de temps, un peu de connaissances et un peu d’argent, rien ne vaut une promenade sur les terres mêmes des producteurs. Vous rencontrerez des vignerons, apprendrez à développer votre palais en chemin et ferez peut-être des découvertes remarquables.
Si vous êtes amateur sans trop y connaître, les cavistes vous orienteront vers des produits qu’ils ont eux-même sélectionnés. C’est un peu l’assurance tous-risques.
Il est en général déconseillé d’acheter son vin en grande-surface, surtout les bouteilles directement exposée à la lumière des néons. Pourtant, il existe quelques supermarchés dont la cave est de qualité. Ils sont en général faciles à repérer, avec leurs pièces séparées, leurs installations dédiées et leurs lumières diffuses. Autre bonne raison de ne pas négliger les supermarchés : les foires aux vins. Ces foires sont parfois l’occasion de faire de belles découvertes, et surtout de véritables bonnes affaires. Attention, il vaut mieux arriver dans ces foires avec une idées précise en tête car tout n’y est pas non plus bon à prendre !

Comparez les prix

Comme pour tous les produits, le vin est un marché qui attire les profiteurs comme les marchands honnêtes. Avant d’acheter, assurez-vous que vous payerez la bouteille au juste prix ! SI les tarifes ne varient pas beaucoup sur les vins bas ou milieu de gamme, les différences peuvent être énormes sur les bouteilles plus coûteuses.

Moquez-vous des breloques !

Il y a médaille et médaille. Certains concours sont reconnus comme le Concours général agricole, le Concours des vins de Mâcon, le Concours des Vinalies ou encore certains concours régionaux comme le Concours de Bordeaux.
Et comme l’affirme la sagesse populaire : Ne remporte un concours que celui qui participe. Autrement dit, bien des producteurs de qualités ne se donnent pas la peine d’y participer et ne risquent donc pas d’être récompensés...

Osez dire non aux grands noms

A prix égal, il est parfois préférable d’éviter l’appellation la plus prestigieuse pour se rabattre sur un vin moins connu de la même région (un Bergerac ou un Buzet à la place d’un Bordeaux par exemple, ou un Givry pour un Pommard).

Vin bio ?

Il vaut mieux éviter de parler de vin bio à un salon d’oenologie si vous voulez éviter les interminables querelles de clocher. Par contre, vous pouvez les essayer. Les vins bio, issus d’une agriculture débarrassée des produits chimiques de synthèse, ont tendance à se développer et à affiner leur arôme. Pour les puristes cependant, il leur reste beaucoup de chemin à parcourir avant de produire de grands crus. Si le bio est moins une aventure aujourd’hui qu’il y a dix ans, respectez tout de même ce conseil, peut-être le plus important de tous : Goûtez avant d’acheter !

Construisez votre propre cave !

Si vous avez suffisamment de place chez vous, voici les conditions optimales pour vous aménager une cave digne d’accueillir de grands vins pendant plusieurs années :
- Trouver un endroit sombre, sans vibration et sans odeur
- La cave doit être humide (65% environ)
- La cave doit être isolée thermiquement pour éviter les changements trop brutaux de température
- Idéalement, les températures maximales ne doivent pas dépasser les 12°C.
- Entreposer les bouteilles à l’horizontale.


VOIR AUSSI

Calendrier des salons du vin à Paris : Agenda des salons, foires et dégustations
Les Meilleurs cavistes de Paris : Le top 15 et la sélection par arrondissements
10 conseils avant d’acheter votre bouteille de vin

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !