.evous
Paris
  

Controverses : peut-on tout montrer et tout voir en photo ?

Dernière mise à jour : lundi 11 juillet 2011,    par:

Jusqu’au 24 mai 2009, la BNF (site Richelieu) expose une sélection de photos fortes, prises entre 1840 et 2007, qui ont choqué ou qui continuent à choquer l’œil du public. Chaque cliché est accompagné d’un texte racontant l’histoire derrière - ce qui ne fait qu’augmenter la valeur de cette passionnante exposition.Depuis son invention, la photographie est au centre de nombreusescontroverses et de procès retentissants. Les photographies sont sources de débats et de conflits qui se terminent parfois devant les tribunaux. A-t-on le droit de publier des photographies d’Auschwitz ? Les campagnes de Benetton ont-elles franchi la limite ? Les lois, les sensibilités, les limites de ce qui est représentable varient selon les pays, les cultures et les époques. Les photographes sont tributaires de règles qui suivent en général avec retard l’évolution des techniques et des moeurs. La question qui se pose est celle de l’interprétation qui est faite des images et du sens qui leur est donné.L’exposition permet de (re)découvrir des cas célèbres ou méconnus, telsle portrait d’Aldo Moro, otage des Brigades Rouges qui pose la questionde l’instrumentalisation des médias, les premiers pas de Buzz Aldrin sur laLune, Noire et Blanche de Man Ray qui s’est retrouvée au coeur de l’une desplus grandes affaires de vente de faux vintages, Le Baiser de l’Hôtel de Villede Doisneau qui a coûté plusieurs procès à son auteur, le célèbre Kissingnund’Oliviero Toscani, qui bouscule les tabous ou encore le portrait d’AliceLidell par Lewis Carroll, qui jeta le trouble sur la personnalité de l’écrivain...Au-delà des débats sur le droit d’auteur et le droit à l’image, pourquoi desphotographies sont-elles appréciées, voire adulées, d’autres censuréeset poursuivies ? Fruit de plusieurs années de recherches menées parDaniel Girardin et Christian Pirker, l’exposition apporte des éléments deréponse grâce à un choix de photographies qui, confrontées aux lois ouaux problèmes éthiques, illustrent le regard que les sociétés portent sur lesimages de leur temps.- Controverses- Jusqu’au 25 mai 2009- Bibliothèque nationale de France - Site Richelieu- 58, rue de Richelieu, 75002 Paris
(Attention : en raison de travaux, l’entrée sur le site par le 58, rue de Richelieu est fermée jusqu’à fin avril 2009. Pendant cette période, l’entrée du public se fait par la cour Tubeuf, au 8, rue des Petits-Champs).- M° Palais Royal - Musée du Louvre, Bourse, Pyramides - Bus 20, 21, 81- Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h, dimanche de 12h à 19h. Fermé lundi et jours fériés.- Entrée :
7 € (normal) et 5 € (réduit), gratuit pour les moins de 18 ans