eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > La Maison rouge > Découvrez le programme 2012 des expositions de la Maison rouge

Découvrez le programme 2012 des expositions de la Maison rouge

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Jusqu’au 15 janvier 2012 : Mémoires du futur, la collection Olbricht
Première présentation en France de la collection de l’Allemand Thomas Olbricht, qui associe des objets de cabinet de curiosités, des œuvres anciennes (Dürer, Callot, Schongauer) et des œuvres contemporaines autour de thématiques universelles (vanités, mort, religion, eros...).

A travers une sélection de peintures (Gerhard Richter, Sigmar Polke, Daniel Richter, Franz Gertsch, John Currin ), d’installations et sculptures (Jake et Dinos Chapman, Giampaolo Bertozzi et Stefano Casoni, Marc Quinn ), de photographies historiques et contemporaines (Robert Capa, Cindy Sherman), l’exposition dresse le portrait d’un amateur original et exigeant.

Du 17 février au 20 mai 2012 : Néon, Who’s afraid of red, yellow and blue ?
Photo Maurizio Nannuci. Ce sera la toute première grande exposition internationale consacrée au néon dans l’art, des années 1950 à nos jours.

À cette occasion, la Maison rouge présentera une centaine d’œuvres historiques ou inédites, des pionniers, Gyula Kosice et Lucio Fontana au début des années 1950, à François Morellet, Bruce Nauman, Stephen Antonakos, Maurizio Nannucci ou Mario Merz dans les années 1960, à des artistes tels que Jason Rhoades, Jeppe Hein, Alfredo Jaar, Sue Webster & Tim Noble… David Rosenberg est le commissaire de cette exposition.

Du 21 juin au 23 septembre 2012 : Louis Soutter, le tremblement de la modernité
Tanagras, 1937/42 Indian ink and pencil on paper (Private coll.).
L’œuvre prolifique de Louis Soutter (1871-1942), au tournant de deux siècles, porte en elle les signes précurseurs d’une modernité qui s’inscrivent dans le panorama de l’histoire des formes.

Louis Soutter a laissé derrière lui une œuvre singulière, dont on ne perçoit que depuis peu la profonde modernité.

L’intérêt qu’il suscita chez des artistes majeurs comme Roberto Matta (1911-2002), ainsi que l’incidence de son œuvre sur les productions d’Arnulf Rainer (1929), Julian Schnabel (1951), A.R. Penck (1939) ou encore Elmar Trenkwalder (1959) confirment son inscription dans l’art du XXe siècle et la pertinence de son œuvre dans les réflexions des artistes contemporains.

Un ensemble de pièces, inédites pour la plupart, notamment des esquisses, des dessins d’interprétation d’œuvres classiques, seront extraites de l’abondante production de Louis Soutter. Cette partie méconnue de l’œuvre éclaire les passages jusqu’alors négligés dans l’approche de l’œuvre, entre chacune des périodes et des renouveaux stylistiques qui se sont succédés tout au long de sa création.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates. Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

André Balbo

sources : La Maison rouge