.evous
>

Présidentielle 2022 : Les sondages

A l’approche de l’élection présidentielle de 2022, les premiers sondages arrivent. Scrutés religieusement par les protagonistes du prochain scrutin, ils donnent une tendance sur les favoris au premier et au second tour.

SONDAGE IPSOS - FÉVRIER 2021
Les premières enquêtes font l’effet d’une douche froide à gauche. Selon un sondage Ipsos- Sopra Steria pour L’Obs, publié mercredi 3 février, aucun candidat de gauche ne semble en mesure d’atteindre le second tour de l’élection présidentielle de 2022. Dans tous les cas de figure, Emmanuel Macron et Marine Le Pen arrivent largement en tête avec environ 25% des intentions de vote. Tandis que Xavier Bertrand tutoie la barre des 15%, Mélenchon, Hidalgo, Jadot et Montebourg sont tous en-dessous des 10%.

Éric Zemmour pourrait-il être tenté par une candidature à l’élection présidentielle de 2022 ? Très soutenu à droite, le journaliste est crédité de 13% d’opinion favorable (Ifop / Valeurs actuelles). "Avec 13 %, le journaliste dispose d’un potentiel électoral qui n’est ni négligeable, ni sensationnel", analyse le directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l’institut de sondage, Jérôme Fourquet.

SONDAGE HARRIS INTERACTIVE - JANVIER 2021
À 15 mois du vote, Emmanuel Macron rallierait 23 à 24 % des suffrages au premier tour, selon un sondage Harris Interactive commandé par le cabinet CommStrat et le quotidien L’Opinion. Il est devancé par Marine Le Pen qui est elle créditée, selon les différents scenarii et candidats envisagés, de 26 à 27 % des votes. Pour rappel, en 2017, le président sortant vait recueilli 24 % des voix au premier tour, contre 21,3 % pour la présidente du Rassemblement national.
À droite, une candidature de Xavier Bertrand recueillerait 16 % des intentions de vote exprimées, Valérie Pécresse 14 %.
À gauche, Anne Hidalgo ne dépasserait pas les 7 % des voix, tandis qu’Arnaud Montebourg est crédité de 5 % des suffrages. Ils sont devancés par Jean-Luc Mélenchon (10 - 11 %) et l’écologiste Yannick Jadot (8 - 10 %).
En cas d’un second tour Emmanuel Macron-Marine Le Pen, le premier l’emporterait sur la seconde avec une très courte avance : 52 % contre 48 %.

Mots-clés