eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 18e > Lieux clés Paris 18e > Musée de Montmartre > Le musée de Montmartre présente 2 maîtres graveurs de la Butte : Delâtre et (...)

Le musée de Montmartre présente 2 maîtres graveurs de la Butte : Delâtre et Müller

Dernière mise à jour : mercredi 15 juin 2016, par Expositions

Du 14 septembre 2013 au 12 janvier 2014, le musée de Montmartre présente l’âge d’or de la gravure : ce fut 1900 sur la Butte. Une centaine d’œuvres (prêtées par la BnF et des collectionneurs privés) d’Eugène Delâtre et d’Alfredo Müller, personnages phares dans cette "révolution de la couleur" de l’art sur papier. Montmartre est alors un phare de la planète artistique !

Affiche reprenant Autoportrait, Eugène Delâtre, eau-forte et aquatinte en couleurs

Eugène Delâtre (1864-1938), qui fut graveur, peintre, aquarelliste et imprimeur, est aujourd’hui reconnu comme un grand maître de l’eau-forte, dont il enrichira les techniques. À la fin du XIXe siècle, et au tout début du XXe, alors que son atelier est installé rue Lepic, il collabore avec des artistes installés à Montmartre, comme Alfredo Müller, qui arrive de Florence, Pablo Picasso, Henri de Toulouse-Lautrec, Paul Signac, Suzanne Valadon et Alexandre Steinlen, mais aussi avec les impressionnistes Renoir et Mary Cassatt, qu’il initie au burin, ou avec Francisque Poulbot.

Une quarantaine de ses œuvres majeures sont présentées au public, dont La Montmartoise, Autoportrait, Femme à l’ombrelle. Elles traitent de vues de Montmartre et de sa trépidante vie nocturne, et également de portraits ou de scènes de genre, même s’il représentera aussi le Sud de la France, la Bretagne et la Normandie.

Couverture de "Balades dans Paris", d’Eugène Delâtre, pointe sèche et aquatinte en couleurs

Les gravures d’Alfredo Müller (1869-1939), arrivé sur la Butte à la fin du XIXe siècle et donc formé à la gravure par Delâtre, représentent notamment Sarah Bernhardt, Suzanne Desprès, Marthe Mellot, Jane Avril et Cléo de Mérode, ses actrices et danseuse préférées, le Toscan ne manquait ni de goût ni de discernement.

Ses grandes compositions sont aussi exposées, ainsi que ses illustrations de la Vita Nuova de Dante.

Les commissaires de l’exposition sont Nicholas-Henri Zmelty et Hélène Koehl.

On peut regretter que le "Name Dropping" n’ait pas été autant exploité qu’il aurait pu l’être dans l’exposition, compte tenu des grands artistes initiés à l’eau-forte en couleurs, principalement par Delâtre, et mentionnés dans les textes. Le catalogue proposé comble fort heureusement cette lacune.

Cela étant posé, on sera certainement ravi d’être parvenu jusqu’à ce charmant petit musée de Montmartre perché en haut de tant de marches et si près du ciel, et d’y voir les autres évocations de l’histoire artistique et noctambule de la Butte avec le nouvel accrochage des collections permanentes, comme des traces des expositions précédentes dont celle, qui fut passionnante, sur le Cabaret du Chat noir.

Et puis à cette adresse vécurent et travaillèrent tant d’artistes de renom...

Impressions à Montmartre : Eugène Delâtre et Alfredo Müller, du 14 septembre au 12 janvier 2014, au musée Montmartre, 12, rue Cortot, 75018 Paris, 01 49 25 89 39, www.museedemontmartre.fr, métro Lamarck-Caulaincourt, Abbesses, ou Anvers puis funiculaire, Montmartrobus, arrêt Saules-Cortot, tous les jours de 10 à 18h, 9, 7 ou 5 euros. Gratuit aux moins de 10 ans.

Vous retrouverez dans l’article 2013 à Paris : les grandes expositions de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2013 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous avons établi notre sélection, avec PARIS 2013 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Celui de cette exposition en fait partie.

Les Grandes Expositions et Calendrier 2014 peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

André Balbo

sources : Visite, musée de Montmartre