eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Actualités, Paris 16e > Sorties Paris 16e > Expositions, Paris 16e > Évènements au Palais de Tokyo > Les expositions 2018-2019 au Palais de Tokyo (programme, agenda)

Les expositions 2018-2019 au Palais de Tokyo (programme, agenda)

Dernière mise à jour : vendredi 23 février 2018, par André Balbo, Flavien

Toutes les expositions 2018-2019 au Palais de Tokyo, qu’elles se déroulent en 2018 ou qu’il soit prévu qu’elles débutent au cours de l’année 2019...

Sommaire : Les expositions en cours - Les expositions à venir - Les expositions passées


Les expositions en cours au Palais de Tokyo en 2018-2019

Saison Discorde, Fille de la Nuit
Du 16 février au 13 mai 2018
Au Palais de Tokyo
Avec les expositions :
- Neïl Beloufa - L’Ennemi de mon ennemi (en savoir plus...)
- Kader Attia & Jean-Jacques Lebel - L’un et l’autre (en savoir plus...)
- George Henry Longly - DAIMYO Seigneurs de la guerre au Japon (en savoir plus...)
- Massinissa Selmani - Ce qui coule n’a pas de fin (en savoir plus...)
- Marianne Mispelaëre - On vit qu’il n’y avait plus rien à voir (en savoir plus...)
Avec les Œuvres in situ / Anémochories :
- Anita Molinero - Bouche-moi ce trou (en savoir plus...)
- Daiga Grantina - Toll (en savoir plus...)
- Nina Chanel Abney - Hot to Trot. Not. (en savoir plus...)


Les expositions à venir au Palais de Tokyo en 2018-2019

DO DISTURB #4
Festival de performances
6, 7 et 8 avril 2018
Au Palais de Tokyo
Commissaire : Vittoria Matarrese

Escif - Paul Loubet
En mai 2018
Au Palais de Tokyo
Commissaire : Hugo Vitrani

Saison Enfance
Du 22 juin au 9 septembre 2018
Au Palais de Tokyo
Avec :
- Encore un jour banane pour le poisson rêve
- Laure Prouvost
- Julieta García Vazquez
- Bronwyn Katz

Carte blanche à Tomás Saraceno
À l’automne 2018
Au Palais de Tokyo
Commissaire : Rebecca Lamarche-Vadel


Les expositions passées au Palais de Tokyo, terminées en 2017-2018

Bertrand Dezoteux
Projet spécial / Video Mapping
Du 15 au 22 février 2018
Au Palais de Tokyo
Commissaire : Daria de Beauvais

Carte blanche à Camille Henrot "Days are Dogs"
Du 18 octobre 2017 au 7 janvier 2018
Au Palais de Tokyo
Camille Henrot, née à Paris en 1978, vit à New York. La totalité des espaces d’exposition du Palais de Tokyo, à l’occasion de cette 3e édition d’une série de cartes blanches, initiée par Philippe Parreno en 2013 et poursuivie avec Tino Sehgal en 2016, lui est consacrée. Cette artiste française – lauréate du Lion d’Argent de la 55e Biennale de Venise (2013) mais aussi des prix Nam June Paik (2014) et Edward Munch (2015) – permettra de rendre compte de la multiplicité de sa pratique, ainsi que de l’ampleur des intérêts qu’elle met en jeu.
Camille Henrot réunit un vaste ensemble d’œuvres organisées autour de la notion de dépendance – envisagée ici comme un prisme à travers lequel considérer tous les aspects de la condition humaine, tant à une échelle intime, au sein des relations affectives ou sexuelles par exemple, qu’à une échelle collective, dans des relations de domination sociale, économique, culturelle ou idéologique.
Les désirs et les frustrations sont organisés concrètement dans nos vies par les jours de la semaine. De la même manière, l’exposition déploie cette organisation temporelle dans l’espace. Commençant avec Monday, chaque section est consacrée à une journée, à laquelle sont généralement associés une humeur, une planète, un ensemble d’images symboliques et d’actions pragmatiques, dont les œuvres se font l’écho.
En savoir plus...
Vue de l'exposition « Days are Dogs », Carte Blanche à Camille Henrot, Palais de Tokyo Courtesy de l'artiste et de Metro Picture (New York) ; kamel mennour (Paris/Londres) ; Galerie König (Berlin) © ADAGP, Paris 2017 Photo : Aurélien Mole

Les Mains sans sommeil
Du 24 novembre 2017 au 7 janvier 2018
Au Palais de Tokyo
Une exposition collective réunissant les neuf artistes (Bianca Argimon, Jennifer Vinegar Avery, Clarissa Baumann, Lucia Bru, Io Burgard, Anastasia Douka, Célia Gondol, DH McNabb, Lucie Picandet) qui ont participé au deuxième cycle du programme des résidences d’artistes de la Fondation d’entreprise Hermès.
En savoir plus...

Saison Histoires naturelles
Du 14 juin au 10 septembre 2017
Au Palais de Tokyo
Avec :
Dioramas, une histoire déconstruite du regard, source d’inspiration inattendue des artistes contemporains.
Le Rêve des formes : art, sciences, etc. Une exploration du dialogue ininterrompu, mais truffée d’accidents, entre art et sciences.
Et aussi Hayoun Kwon, Gareth Nyandoro, Taloi Havini, Wilfrid Almendra.
- Sous le regard de machines pleines d’amour et de grâce. Exposition collective. Commissaire Yoann Gourmel.
- Taro Izumi. Résident 2017 Sam Art Projects. Commissaire Jean de Loisy.
- Abraham Poincheval. L’artiste réalisera deux nouvelles performances intitulées Pierre et Œuf à des dates communiquées bientôt. Commissaire Adélaïde Blanc.
- Mel O’Callaghan. Dangerous on-the-Way. Lauréate du prix Sam pour l’art contemporain 2015. Commissaire Daria de Beauvais.
- Dorian Gaudin. Commissaire Julien Fronsacq.
- Emmanuel Saulnier. Black Dancing. Commissaire Katell Jaffrès.
- Anne Le Troter. Lauréate du grand prix du 61e Salon de Montrouge. Commissaire Claire Moulène.
- Emmanuelle Lainé. Œuvre in situ / Anémochorie. Le Païpe, by The Swarovski Foundation. Commissaire Claire Moulène.

La Saison d’été
Du 14 juin au 10 septembre 2017
Au Palais de Tokyo
Avec :
- Dioramas. Commissaires : Claire Garnier, Laurent Le Bon, Florence Ostende.
Richard Barnes, Man With Buffalo, 2007. Photographie. Courtesy de l'artiste
Avec « Dioramas », invitation à découvrir une source d’inspiration inattendue des artistes contemporains : le diorama. L’exposition déconstruit de manière inédite l’histoire du regard, au croisement de l’histoire, de l’histoire de l’art, du cinéma, du monde de la scène, des arts populaires et forains et de l’histoire des sciences et techniques.
Marie-Jeanne Musiol, Nébuleuses végétales. Corps de lumière no 665 (Feuille), 2005 - 2017 Photographie électromagnétique Courtesy de l'artisteLe Rêve des formes. Commissaires : Alain Fleischer, Claire Moulène.
L’exposition entend questionner les points de rencontre entre la recherche en art et la recherche scientifique en réunissant des artistes contemporains et des scientifiques autour de la manière dont ceux-ci repensent, aujourd’hui, leur rapport au vivant, et s’interrogent sur les formes que peut prendre la matière, inanimée ou vivante, à l’échelle de l’infiniment petit ou de l’infiniment grand.
- Hayoun Kwon, lauréate du Prix Découverte des amis du Palais de Tokyo. Commissaire : Katell Jaffrès.
Travail de l’artiste autour de la narration comme de la construction de la mémoire individuelle et collective, à travers la mise en scène d’histoires qui lui ont été confiées, de situations qu’elle a vécues ou imaginées. Explorant les possibilités offertes par les nouvelles technologies pour jouer de la confusion entre souvenirs réels et actions rêvées, entre témoignage fidèle et interprétation fantasmée, elle interroge ce qui est transmis, ce qui fait trace ou sombre dans l’oubli.
- Gareth Nyandoro, résident 2017 Sam Art Projects. Commissaire : Adélaïde Blanc.
Gareth Nyandoro conçoit une installation immersive inspirée de l’espace urbain parisien. Graphiques et sculpturales, ses œuvres sur papier se déploient jusqu’au sol et reproduisent des constructions éphémères issues de l’espace public. Le volume des feuilles incisées et suspendues, ainsi que les objets qui les jouxtent, « permettent de connecter la représentation au monde et aux visiteurs ».
- Taloi Havini, résidente 2017 Pavillon Neuflize OBC.
Inspirée de la monnaie coquillage toujours utilisée à l’occasion de cérémonies et de rituels dans certaines îles de Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’œuvre que Taloi Havini présente est constituée d’anneaux de grès, de faïence et de porcelaine réalisés à la main enfilés le long d’un câble d’acier suspendu au plafond.

En toute chose
Du 3 février au 8 mai 2017
Au Palais de Tokyo
Ces expositions explorent les relations que nous entretenons ou que nous subissons dans notre rapport au réel. Elles s’interroger sur nos pouvoirs parfois absurdes sur les objets qui nous entourent comme sur celui, magique, enchanté ou inquiétant, qu’ils exercent sur nous.


Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

sources : visites, musées, presse...


Tous nos programmes : Centre Pompidou - Musée Galliera - Palais de Tokyo - Château de Versailles - Musée des Arts Décoratifs - Musée du Quai Branly - Musée du Louvre - Jeu de Paume - Grand Palais - Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris - Petit Palais - Musées d’Orsay et de l’Orangerie - Musée Guimet

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.