evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Actualités, Paris 1er > Sorties, Paris 1er > Expositions, Paris 1er > Évènements et expositions au Musée des Arts décoratifs > Toutes les expositions 2017 au musée des Arts décoratifs

Toutes les expositions 2017 au musée des Arts décoratifs

mardi 4 juillet 2017, par André Balbo

Toutes les expositions 2017 du musée des Arts décoratifs, qu’elles aient commencé en 2016 ou qu’il soit prévu qu’elles débutent au cours de l’année 2017...

De A à Z

Barbie, au musée des Arts décoratifs. Du 10 mars au 18 septembre 2016.

700 Barbie seront déployées dans les espaces habituellement consacrés aux expositions de mode du musée. Mais cette poupée Barbie fut et est aussi le reflet des mœurs d’une époque, et de leurs évolutions. Elle incarne depuis 1959 l’American way of life avant qu’elle n’ait pris une dimension plus universelle, et évolue dans le confort moderne, en épousant de nouvelles causes, en questionnant les stéréotypes.

Nombre de créateurs, créatifs de la mode ou artistes contemporains, ont croisé le chemin de cette passionnée de mode, idéalisée, donc femme supposée autonome et indépendante, pour laquelle chacun a déjà imaginé les tenues les plus extravagantes ou les plus élégantes...

Les archives de la maison Mattel mettent en valeur son patrimoine historique encore méconnu, offrant les lectures de ces « vies de Barbie », jouet pour les enfants, et pour les adultes figurine depuis 1959 d’une perspective historique et sociologique.

Bauhaus (L’esprit du). L’objet en question, au musée des Arts décoratifs. Du 19 octobre 2016 au 26 janvier 2017.

Le Bauhaus, de 1919 à 1933, à Weimar, Dessau puis Berlin, fut une école où peintres, architectes, artisans, ingénieurs, acteurs, musiciens, photographes, designers travaillaient ensemble à une nouvelle conception de la vie quotidienne : rendre vie à l’habitat par la synthèse des arts plastiques, de l’artisanat et de l’industrie. Des professeurs aussi opposés que Johannes Itten et Laszlo Moholy Nagy y formèrent des élèves dont la photographe Florence Henry et l’architecte Marcel Breuer, pape du mobilier tubulaire.

L’exposition tente de capter cet esprit d’invention, de liberté, de création, de transmission que les grands artistes, architectes et designers qui l’ont fréquenté ont ensuite propagé tout au long du XXe siècle.

Elle revient sur les périodes et les formes d’art qui ont forgé l’esprit du Bauhaus parmi lesquelles le Moyen âge et les grands chantiers des cathédrales, les Arts asiatiques et les Arts de l’Islam, les Arts and Craft britanniques, qui abolissent toutes frontières entre art et artisanat...

La vie quotidienne de cette école, la transmission du savoir dans ses ateliers et l’organisation de la communauté artistique... alors que la dernière exposition d’envergure sur le Bauhaus date de 1969 !

Caricature à l’affiche, 1850-1918 (De la), au musée des Arts décoratifs. Du 18 février au 4 septembre 2016.

Toulouse Lautrec, Chéret et Mucha... le début du XXe siècle marque la fin d’une génération dont les images étaient devenues omniprésentes sur les murs de la ville. Mais très vite des dessinateurs de presse et des caricaturistes au trait acerbe, maîtrisant le raccourci et l’art de l’ellipse, prennent le relais et renouvellent le genre en profondeur, dont Jossot, Sem, Barrère, Guillaume, Gus Bofa, Roubille, O’Galop ou Cappiello, autant d’artistes qui ont inspiré Cabu ou Wolinski. Réalisée à partir des collections du musée, l’exposition retrace ce moment de l’histoire de l’affiche intimement lié à l’histoire de la presse, aux contextes politiques et économiques. Un moment clé de l’histoire de la publicité.

Christian Dior, couturier du rêve, au musée des Arts décoratifs. Du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018.

La rétrospective-événement sur un grand couturier qui fut galeriste. 300 modèles présentés, dans un dialogue avec de grands moments de l’histoire de l’art.

Contemporain dessiné (Le). Parcours aux Arts décoratifs, aux Arts décoratifs. Du 17 mars au 26 juin 2016.

Une sélection de dessins contemporains des galeries présentées au Salon Drawing Now Paris 2016 pour sa 10e édition.

Empreinte du geste (L’), aux Arts décoratifs. Du 29 mars au 3 avril 2016. 18 créateurs réunis par l’Institut National des Métiers d’Art pour une semaine d’échanges, rencontres, projections financement participatif et pop-up store.

Ernest et Célestine, aux Arts décoratifs. Du 8 décembre 2016 au 12 mars 2017.

Cette série de livres illustrés pour la jeunesse publiée (1981-2003) aux éditions Duculot puis chez Casterman porte les noms de ses deux personnages principaux, l’ours Ernest et la souris Célestine, héros touchants d’humanité et de tendresse de Monique Martin, sous le pseudo de Gabrielle Vincent, illustratrice et avant tout peintre.

Des pages aquarellées faisant ressortir la grande douceur des sentiments face à la virulence de certains autres. Monique Martin, reconnue par ses pairs pour son œuvre picturale et récompensée à de multiples reprises pour ses travaux d’illustratrice, nous aura laissé plus de 10 000 pièces, fruits d’une vie entièrement dédiée à son œuvre, dont une sélection choisie sera mise en scène au sein de la Galerie des Jouets.

Fashion Forward. Trois siècles de mode (1715-2015), aux Arts décoratifs. Du 7 avril au 14 août 2016.

Jacques Doucet, Jaquette ayant appartenue à Cléo de Mérode, 1898-1900, velours de soie © Jean Tholance, Les arts Décoratifs, Paris, collection uFaC

Pour célébrer les 30 ans de la collection de mode et textiles du musée, 3 siècle de mode ! 300 pièces de mode féminine, masculine et enfantine du XVIIIe siècle à nos jours issues du fonds, pour dessiner une frise chronologique inédite où robes et costumes témoignent de leur époque en regard de quelques objets d’art et de mobilier mis en scène par le chorégraphe Christopher Wheeldon.

Korea Now ! Design, craft, mode et graphisme en Corée, au musée des Arts décoratifs. Du 19 septembre 2015 au 3 janvier 2016.

Plus de 700 pièces de 150 artistes, artisans, designers, créateurs de mode et graphistes pour découvrir l’éclectisme des styles, des goûts et des créations de ce formidable patrimoine artistique encore peu connu en Europe. Une effervescence créative, suivie de près par la scène internationale...

Nouvel (Jean), mes meubles d’architecte, au musée des Arts décoratifs. Du 27 octobre 2016 au 12 février 2017.

Hommage rendu au travail de designer d’objets et de mobilier de l’architecte Jean Nouvel. Peu d’architectes contemporains ont eu en parallèle une telle œuvre de designer.

Pour Jean Nouvel, « un meuble, une table, une chaise, un bureau, c’est une architecture en soi ».

Plus de 100 créations éditées de 1987 à aujourd’hui rassemblées pour la première fois et présentées dans les galeries permanentes du Moyen-Âge, des XVIIe et XVIIIe siècles du musée, mais également dans l’espace conçu par Jean Nouvel en 1998 et dédié à la Publicité.

Or virtuose à la Cour de France. Pierre Gouthière 1732-1813), au musée des Arts décoratifs. Du 16 mars au 25 juin 2017.

Deux pots-pourris, Pierre Gouthière, vers 1770-1775. Porcelaine de Chine, XVIIIe siècle ; bronze doré © Musée du Louvre

Des œuvres de l’un des plus célèbres artisans du XVIIIe siècle, doreur et ciseleur des rois Louis XV et Louis XVI. 104 objets d’art et 85 dessins et estampes, qui replacent l’œuvre de Gouthière au cœur de la création ornementale de cette époque. En collaboration avec la Frick Collection de New York.

Papiers peints (Faire le mur ! 4 siècles de), au musée des Arts décoratifs. Du 21 janvier au 12 juin 2016.

Une sélection à partir de la collection exceptionnelle du département de papiers peints (400 000 documents). En allant du trompe-l’œil à la décoration pure, ce support recouvre pour illustrer, embellir ou styliser. En révélant les possibilités formelles et techniques de cette pratique, ces œuvres retracent une histoire du décor d’intérieur du XVIIe siècle à nos jours.

Services Buffon au musée Nissim de Camondo (Les), au musée des Arts décoratifs. Du 13 octobre 2016 au 15 janvier 2017.

L’exceptionnelle collection de services de Sèvres à décor ornithologique, connus sous le nom de « services Buffon », encyclopédie en images peintes sur porcelaine. Elle est exposée pour la première fois en regard de planches des archives Buffon et de volumes d’édition de luxe de l’Histoire naturelle des oiseaux (Paris, Bibliothèque centrale du Museum national d’Histoire naturelle) ainsi que de gravures de François-Nicolas Martinet.

Mortier à décor de "Toucan de Cayenne, dit toco", Manufacture de Sèvres. Provient du service livré le 15 mars 1787 au comte de Montmorin, ministre des Affaires étrangères, pour être offert à Eleanor Eden, épouse de William Eden, ministre plénipotentiaire de Grande-Bretagne. Inv. CAM 292.0544 © Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Quelque 350 pièces, acquises par le comte Moïse de Camondo, allant du service de table, aux compotiers, en passant par les seaux à glace, mortier, jatte à punch ou tasses à glace... l’occasion de dresser la table de la salle à manger du musée pour 10 couverts avec le service Lefebvre orné d’oiseaux
polychromes et camées en grisaille.

Tallon (Roger), le design en mouvement, au musée des Arts décoratifs. Du 8 septembre 2016 au 8 janvier 2017.

Rétrospective Roger Tallon, disparu en 2011 et reconnu comme le pionnier du design industriel français, qui a fait don de ses archives aux Arts Décoratifs en 2008 : dessins, photos, documents et maquettes de 60 ans d’une carrière extrêmement riche.

Roger Tallon, c’est le Corail, le TGV Duplex, l’Eurostar, le Funiculaire de Montmartre, la signalétique et la cartographie du RER, par exemples. Mais aussi l’escalier hélicoïdal M 400, la chaise Wimpy, le service de table 3T, le téléviseur Téléavia, la maquette de la revue Art Press. Et encore les premières projections vidéo sur des moulages « les têtes parlantes », l’aménagement d’une boite de nuit ou la conception d’une crèche de Noël un peu loufoque pour Orly avec son ami César. Objets réalisés, dessins et maquettes des projets et des réalisations seront présentées.

Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale, au musée des Arts décoratifs. Du 1er décembre 2016 au 23 avril 2017.

Certains vêtements (rhingrave, robe volante, robe chemise, chemise à la grecque, pantalon féminin, jupe pour hommes, smoking pour femmes, mini-jupe, "baggy", "blue jean") sont devenus emblématiques de la mode d’un instant. Ils ont toutefois marqué une rupture, provoqué à leur apparition de virulentes critiques, voire des interdictions : trop courts ou trop longs, trop ajustés ou trop amples, trop impudiques ou trop couvrants, trop féminins pour un homme, trop masculins pour une femme...

Ils transgressaient l’ordre établi par leur forme, déformant le corps, en soulignant les contours, marquant l’identité sexuelle de son porteur...

Une exposition des prises de libertés et des infractions faites à la norme vestimentaire, aux codes et aux valeurs morales du XIVe siècle jusqu’à nos jours...

Tissus inspirés, Pierre Frey, au musée des Arts décoratifs. Du 21 janvier au 12 juin 2016.

Hommage rendu à la Maison Pierre Frey, l’une des références majeures dans le domaine de la décoration d’intérieur. Fondée en 1935, elle crée, édite, fabrique étoffes et papiers peints dans la plus pure tradition française. Historiquement maison de tissu d’ameublement, elle est également connue pour sa décoration et son mobilier d’intérieur.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musées d’Orsay et de l’Orangerie, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, au Petit Palais, et au Château de Versailles.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.