eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bourgogne > Forteresse de Berzé le Châtel, Bourgogne 71

Forteresse de Berzé le Châtel, Bourgogne 71

Dernière mise à jour : mercredi 9 juillet 2014

Face à la Roche de Solutré, sur son éperon rocheux, le Château de Berzé est l’une des plus belle forteresse de Bourgogne.

Trois murs d’enceinte dont certaines bases atteignent 3.5 mètres d’épaisseur, treize tours n’ont pas été de trop pour résister aux multiples affrontements de l’histoire. Au Moyen Âge, lors de sa construction, la Château occupait une position stratégique sur une ligne de démarcation entre la Bourgogne et le Mâconnais.

Au sein du noyau fortifié, trois cours autour desquelles s’organise la vie de la forteresse.

On va à Berzé, également pour la qualité des jardins en terrasse du Château. Des jardins labellisés "jardins remarquables".

On retrouve des traces de l’existence de ce château dans le cartulaire de Cluny, en 991.

Les seigneurs de Berzé avaient les droits de haute et de basse justice.

En 1229, les travaux de fortification ont eu pour objectif d’assurer la protection de l’Abbaye de Cluny.

Pendant la guerre de Cent Ans, au XVe siècle, le château fut pris par les bourguignons, puis repris par les Armagnacs (venus de Lyon), puis repris à nouveau par les bourguignons.

L’édification du château s’étale sur environ 5 siècles, malgré les influences divers, Le Château de Berzé est toujours resté une place militaire qui lui vaut aujourd’hui d’avoir pu garder une telle unité architecturale.

Par contre, cela a valu également à la forteresse de sombrer dans l’oubli pendant deux siècles, faute de combat à mener.
Ce qui amena Alphonse de Lamartine, rendant visite à son oncle au château d’écrire : " tantôt éclairé par un rayon de soleil orangé, tantôt du milieu des brouillards, un vieux château en ruines, enveloppé de ses tourelles et de ses tours… "

Depuis le début du XIXe siècle, le château est revenu dans la famille des comtes de Thy de Milly. Une longue période de rénovation s’en est suivi, apportant du confort dans un habitat privé où la comtesse aime nous faire traverser l’histoire.

De passage à Berzé, il ne faut pas manquer les fours à gypse (principal composant du plâtre). Louant le travail des bénévoles qui ont su rendre à ce site toute la noblesse d’un ensemble architectural de belle qualité.

Même si le gypse était déjà exploité par les moines de Cluny, ces fours ne datent que du XIXe siècle, pour transformer sur place, le gypse en plâtre. La cheminée monumentale de 38 mètres de haut qui en assurait le tirage a disparu en 1902. La pierre à plâtre était acheminée sur rail de la galerie d’extraction aux fours. Après cuisson, le plâtre était pulvérisé et conditionné dans des moulins situés à proximité. Parmi les douze carrières de plâtre exploitées en Saône-et-Loire en 1838, celle de Berzé-la-ville était particulièrement qualitative. L’exploitation sera définitivement abandonnée en 1899.

Forteresse, jardins, plâtre, vignobles, autant de bonnes raisons pour rendre la visite de Berzé le Châtel, incontournable lors d’une balade en Bourgogne.

Adresse

Château de Berzé 71960 Berzé-le-Châtel

Horaires

Groupes toute l’année, sur rendez-vous (20 personnes).

Particuliers : ouvert d’avril à septembre
- en avril (à partir du 5), mai, juin et septembre 2014 ouvert tous les jours, sauf le jeudi. Visites uniquement guidées à 14 heures,15 heures,16 heures et 17 heures.

Ouvert de 10h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00 :
- WE de Pâques (les 19 et 20 et 21 avril 2014)
- WE de mai (du 1er au 11 mai 2014)
- WE de l’Ascension (les 29, 30, 31 mai et 1er juin 2014)
- WE de la Pentecôte (les 7, 8 et 9 juin 2014)

Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.