eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 2e arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 2e > Bienvenue à la Tour Jean-sans-Peur‬ > Histoire et visite de la Tour Jean-sans-Peur à Paris

Histoire et visite de la Tour Jean-sans-Peur à Paris

Dernière mise à jour : jeudi 13 septembre 2018, par André Balbo, Denis

Voir des monuments historiques de Paris, des vestiges du moyen-âge, un patrimoine de l’époque du moyen-âge dans le 2e arrondissement de la capitale. C’est aussi l’histoire de France et de Paris à visiter et des expositions éphémères et thématiques régulières.
Tarifs, réservation, accès ... découvrez cette tour médiévale au cœur de Paris.

Cette tour de fortification fut édifiée entre 1409 et 1411 au XVe siècle… par Jean sans Peur, duc de Bourgogne, disons pour fortifier un peu plus sa résidence parisienne. C’est resté l’unique vestige de l’hôtel des ducs de Bourgogne. Vous la verrez, en cherchant bien, car elle donne aujourd’hui dans la cour un peu discrète d’une école élémentaire, dont elle fait partie.

Jean sans Peur, après qu’il eût assassiner le frère du roi Charles VI, son cousin Louis d’Orléans, craignant on ne sait pourquoi quelque représailles, fortifie son hôtel, pourtant déjà adossé à l’enceinte de Philippe Auguste, de cette tour de quand même 21m de haut.
Au XVIIe siècle, la Confrérie de la Passion qui est une troupe de théâtre, s’installe à l’hôtel de Bourgogne.

Ce ne sera que vers 1867, lors du percement de la rue Étienne-Marcel, que l’on met au jour cette tour, classée au titre des monuments historiques en 1884. Elle sera restaurée en 1893.
Depuis 1999, la Tour Jean-sans-Peur est accessible au public.
Voir le grand escalier à vis, le décor végétal de sa voûte, le trône et la salle de réunion de Jean sans Peur, et dans un autre registre la reconstitution de latrines telles que chaque chambre en aurait été dotée.


Tour Jean sans peur

La mal nommée : Jean de Bourgogne l’a faite construire spécialement parce qu’il craignait plus que tout d’être assassiné. Le donjon était truffé d’inventions pour tromper d’éventuels assaillants. C’est ainsi que la chambre de son plus proche serviteur était la réplique exacte de la sienne afin d’induire en erreur un éventuel assassin.
- Le donjon a rempli sa fonction puisque Jean de Bourgogne ne fut pas assassiné à l’intérieur de ce donjon... mais au dehors !

La tour Jean sans Peur est le dernier vestige du lieu dans lequel se décida le sort du royaume de France au début du XVe siècle et la plus haute tour civile médiévale du nord de Paris.

Cette tour médiévale, de forme quadrangulaire, haute de 27 mètres et construite entre 1409 et 1411, constitue l’unique témoignage d’une des plus vastes demeures médiévales parisiennes, l’Hôtel de Bourgogne. Elle a tout d’abord une portée symbolique car elle fut construite après la prise de pouvoir de Jean Sans Peur et rend compte de sa puissance ; puis une portée architecturale par son escalier à vis et sa voûte végétale, chef-d’œuvre de sculpture flamboyante.

Historique

Dans le contexte de la guerre de Cent Ans, la France a conclu une trève avec l’Angleterre (1396, interrompue en 1415). Les princes en profitent pour réaménager leurs résidences, dont certaines sont représentées dans les Très Riches Heures du duc de Berry.

Le conflit franco-anglais ne va pas tarder à reprendre (Azincourt, 1415) mais pour le moment, Armagnacs et Bourguignons s’entretuent dans une guerre civile qui débute avec le meurtre de Louis d’Orléans, frère du roi, et qui durera une trentaine d’années (1407 - 1435) :
- Le 23 novembre 1407, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, fait assassiner son cousin Louis d’Orléans, frère du roi Charles VI. Ce meurtre déclenche une terrible guerre civile entre les Armagnacs, nom donné aux partisans de la famille d’Orléans, et les Bourguignons, alliés au duc Jean.
- 9 février 1409 - 15 mai 1411 : Jean sans Peur, qui a pris le pouvoir, entreprend l’embellissement de son hôtel parisien et fait construire de nouveaux corps de bâtiments, dont une haute et magnifique tour d’escalier : la tour dite de "Jean sans Peur’’.

- Le 10 septembre 1419, Jean sans Peur est assassiné par les Armagnacs, sur le pont de Montereau, sous les yeux du dauphin, le futur Charles VII.
- 1477 : A la mort de Charles le Téméraire, petit fils de Jean sans Peur, les biens des ducs de Bourgogne sont confisqués. L’hôtel de Bourgogne et sa tour tombent à l’abandon.
- Aujourd’hui cette bâtisse historique ouverte en 1999 et gérée par l’association des Amis de la tour Jean Sans Peur organise les visites et des expositions temporaires pour mieux faire connaître la vie au XVe siècle.

Pratique
Accès :
20, rue Étienne Marcel 75002 Paris
Métro ligne 4 (arrêt Étienne Marcel)
RER A, B ou D (arrêt les Halles)
Bus 29 (arrêt Turbigo / Étienne Marcel)

Horaires :
Toute l’année, 13h30-18h du mercredi au dimanche
Groupes, sur réservation toute la semaine :
contact(a)tourjeansanspeur.com

Tarifs :
Visite libre
6€ / 3,5€ (tarif réduit : étudiants, professeurs, demandeurs d’emploi, amis du musée du Louvre et du musée de Cluny, 7-18 ans, personnes handicapées et leur accompagnateur, cartes ICOM-ICOMOS).

Tarif unique (3,50€) pour les expositions La rue Réaumur, La tour Saint-Jacques, la Place du Louvre

Visite guidée de la tour Jean sans Peur le week-end
10€ / 7€ (visite guidée, samedi et dimanche à 15h00 ; minimum 5 personnes)

En images

Adresse

20, rue Etienne Marcel, Paris 2e


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.