.evous
> > > >

L’architecture bancaire dans le 9e arrondissement : le Comptoir National d’Escompte

Le Comptoir National d’Escompte créé le 7 mars 1848 par le Gouvernement provisoire de la Seconde République - en pleine période révolutionnaire - reste un des meilleurs exemples d’architecture bancaire parisienne datant de la fin du XIXe siècle.

Autrefois située au Palais-Royal, la banque fait appel à l’architecte Edouard-Jules Corroyer pour la construction d’un nouveau siège social, réalisé de 1878 à 1881. On considère la façade principale, axée sur la rue Rougemont, ainsi que les aménagements intérieurs comme une architecture bancaire tout à fait remarquable.

L’entrée principale - un grand pavillon surmonté d’un clocheton - est conçue de façon pyramidale. Sous un grand arc soutenu par trois arcades traitées à bossage a été placée une statue de la Prudence. Dommage que cette vertu ait été un peu négligée par certains banquiers en ce début du XXIe siècle...
Au-dessus de l’arc, une frise de 5 médaillons de mosaïques, encadrée de rostres (proues de navire) et d’attributs sculptés, illustre les cinq continents. Enfin, ultime symbole de richesse, au-dessus de la corniche, la raison sociale de la banque était gravée (remplacée aujourd’hui par "BNP Paribas") en lettres d’or sur du marbre rouge dans un frontispice.

L’intérieur n’est pas moins prestigieux. Le grand hall du public présente un luxe éclatant : d’immenses arcades retombent sur des entablements doriques et des colonnes de granit rouge. L’escalier d’honneur rivalise carrément avec celui de l’Opéra de Paris par son marbre et ses mosaïques à fond d’or. Enfin, le bâtiment est couvert par une charpente métallique éclairée par des vitraux de E. Didron. La banque fut agrandie sur la rue du Conservatoire par Constant Bernard en 1903.

Le Comptoir National d’Escompte est l’une des quatre banques qui sont à l’origine de BNP Paribas, banque qui occupe toujours ce bâtiment.

Franck Beaumont

14 rue Bergère

Adresse

Mots-clés