evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 19e > Actualités, Paris 19e > Sorties Paris 19e > Expositions, Paris 19e > Évènements à la Philharmonie de Paris > L’exposition Ludwig van, le mythe Beethoven

L’exposition Ludwig van, le mythe Beethoven

Dernière mise à jour : lundi 20 mars 2017, par André Balbo

Du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017 à la Philharmonie de Paris.

La Philharmonie de Paris consacre une grande exposition à un sujet fort et original : la postérité de l’immense compositeur et musicien que fut Beethoven. Mais, au-delà, l’événement traite de son mythe pluriforme, et bien entendu de l’immense présence, tant du personnage que de sa musique, qu’il s’agisse des domaines des arts, de l’histoire, et de nos sociétés, de sa mort à nos jours.

Afin que le visiteur soit plongé au cœur même de l’œuvre de Beethoven, la musique insistante, est très présente tout au long de l’exposition, que ce soit dans les salles, de manière directive, avec des assises en regard d’œuvres d’art auxquelles elles font écho, ou par l’audioguide avec casque individuel distribué à chaque visiteur à l’entrée de l’exposition, et même, pour les enfants, par un audioguide spécialement à leur intention.

Les salles se répartissent la progression du parcours. En salle 1, il s’agit de poser une frise chronologique, de partir de l’histoire vraie, certes, mais d’accorder aussi sa place à l’anecdote. Voilà une référence planétaire ignorant frontières culturelles et géographiques ! Sa puissance de rayonnement pose donc autant la question de l’incontestable génie du personnage que des dangers (et aliens) de son aliénation. Mais qu’avons-nous donc fait de Beethoven ?

En salle 2 est raconté le délicat passage pour Beethoven du trépas à l’immortalité. Après son décès d’être humain le 26 mars 1827 à Vienne, entouré de quelques proches, la pompe grandiose de ses funérailles annoncées dans toute l’Europe signifie soudainement avec force que son œuvre comme son image commencent la métamorphose qui mènera le musicien au plateau de son apothéose posthume.


Franz Xaver Stöber, Les funérailles de Beethoven, 1827, aquarelle sur papier, Bonn, Beethoven-Haus

Pourquoi et comment Beethoven est-il devenu, tour à tour, un Prophète, le modèle de l’Artiste visionnaire et de l’Héroïsme tragique, un Porte-parole
politique, l’incarnation monumentale du Grand homme, avant de fournir la matière purement formelle de nombreuses créations contemporaines.

L’exposition nous fait aussi entrer dans une ambiance et un espace presque religieux qui rassemblent les reliques du grand homme. Place à la fois au respect et à l’intime. Il n’a pas connu, mais l’on suppose très fort qu’il aurait adoré entendre que sa musique soit ainsi intégrée à tant de films de tant de pays et de cultures si différents.

Ses Sonates secondent l’intrigue, ses Quatuors serrent le nœud des récits, ses Symphonies en soulignent le mystère ou la passion, la tension ou l’horreur. Dans le drame, le polar ou le manga animé, l’œuvre de Beethoven encourage l’audace du montage. On retrouve sa musique dans des films de Andreï Tarkovski, Gus van Sant, Stanley Kubrick, Rob Reiner ou Nadav Lapid...

Autour de ces grands axes thématiques est évoquée la postérité de Beethoven jusqu’à l’hommage que lui rendront en 1902 les artistes de la Sécession regroupés tels des disciples autour de Klimt, ou encore, plus près de nous, l’ampleur ambivalente des célébrations du bi-centenaire de sa naissance en 1970.

Monument Beethoven, Qingdao, Music Square, Chine

Entre ses sourcils maintenant froncés pour l’éternité, et l’enfermement quasi mythologique que lui causa sa surdité, le voilà posté (prostré ?) pour nous en gardien sourcilleux et en vigie d’un monde intérieur qui lui demeure seul perceptible. Quelle image forte et définitive du romantique, campé face au destin, aux difficultés, à la Vie, à l’Univers !

Le sujet philosophique par excellence !

Ludwig van, le mythe Beethoven, du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017, à la Philharmonie de Paris, 221, avenue Jean-Jaurès 75019 Paris. 01 44 84 44 84. philharmoniedeparis.fr. Mardi de 12 à 18h, durant les vacances scolaires du 21 avril au 3 mai 2015 de 10 à 20h, mercredi et jeudi de 12 à 20h, vendredi et samedi de 10 à 22h, dimanche de 10 à 20h. Dernier accès 1h avant la fermeture de l’exposition. Fermé le lundi. Métro Porte de Pantin, RER station Pantin. Réservations fortement conseillées. 12 ou 6€.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nouvellement en ligne :
Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris
PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Le catalogue de cette exposition fait partie de notre sélection des catalogues d’expositions de Paris 2016.

Vous pouvez consulter une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Philharmonie

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.