.evous
> > > > >

Le Louvre accueille le musée de la Cité interdite

Le musée de la Cité interdite, à Pékin, prête au Louvre une sélection de 130 œuvres : peintures, vases, coupes, laques, costumes d’apparat, tenues militaires et calligraphies.

L’exposition La Cité interdite au Louvre constitue sans aucun doute un événement majeur dans les échanges culturels et diplomatiques entre ces deux pays, en les présentant dans trois espaces distincts.

Cela permet que les 800 ans de l’évolution de la Cité interdite y soient racontés selon un parcours chronologique construit autour des grands empereurs qui ont dirigé la Chine, du milieu du XIIIe au milieu du XIXe siècle.

Les 130 oeuvres majeures prêtées par la Chine sont mises en perspective avec les figures emblématiques de l’histoire impériale chinoise.

Dans les salles d’histoire du musée, l’exposition montre la succession des souverains chinois et, pour chaque période, les échanges qui ont pu exister entre la France et la Chine.

Dans les fossés médiévaux du Louvre, une maquette de la Cité interdite permet de saisir l’ampleur de ce palais surgi de la volonté d’un seul homme, l’empereur Yongle (1403-1424), tandis qu’un montage vidéo évoque en images l’histoire de son architecture.

Sont également présentés dans l’aile Richelieu la salle du trône de l’empereur Qianlong (époques Louis XV et Louis XVI), et les chefs-d’oeuvre qu’il a fait exécuter à la peinture sur soie, en particulier les portraits grandeur nature de ses chevaux.

Organisée par le musée du Louvre et le musée du Palais impérial, cette exposition a bénéficié du concours scientifique du musée national Guimet, spécialisé en Arts asiatiques.

Musée du Louvre, du 29 septembre au 9 janvier 2012

André Balbo

sources : Le Louvre, Le Parisien, la RMN

Mots-clés