.evous
> > >

Le muguet est toxique pour l’homme, le chien et le chat

Ne laisser surtout pas les enfants toucher le muguet.

Le muguet est classé parmi les plantes à haute toxicité. Toutes les parties de la plante sont toxiques. L’eau dans laquelle a séjourné le muguet est aussi toxique.

L’ingestion de quelques baies, de feuilles ou de tiges de la plante nécessite une prise en charge à l’hôpital. L’ingestion de petites quantités ou d’eau du vase, demandent une évaluation précise du risque avec le médecin du Centre Antipoison ( 01 40 05 48 48 ).

Le muguet est toni-cardiaque et diurétique. Précisément, il ralentit le rythme cardiaque, renforce l’énergie de contraction systolique et augmente l’excitabilité de la cellule musculaire cardiaque. Il provoque également un augmentation de pression artérielle. Il a aussi une action diurétique par irritation de l’épithélium rénal.

L’intoxication est possible quand les quantités absorbées sont trop importantes ou bien qu’il s’agit d’enfants. Toutes les parties de la plante sont toxiques. La toxicité du muguet est le fait de trois substances : la convallarine, la convallamarine et la convallatoxine. La convallatoxine a une activité située entre la digitaline (extrait de la digitale) et l’ouabaïne (extrait du strophanthus - n’est pas absorbé par voie digestive). Les toxiques du muguet sont des « poisons » du coeur .
Même séchée, la plante conserve ces cardiotoxiques.

En cas d’intoxication, on constate d’abord des troubles digestifs (irritation de la bouche, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées). Ensuite, surviennent les troubles cardiaques avec ralentissement du coeur et troubles du rythme. La respiration s’accélère. La mort est provoquée par arrêt cardiaque. Parfois sont observés somnolence, vertiges, convulsions, tremblements et augmentation de la diurèse (augmentation du volume des urines).

Voir aussi :
1er Mai et le muguet
Qui a le droit de vendre du muguet ?
Que faire le 1er mai à Paris ?