evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Cinéma > Le saviez-vous ? Le cinéma est interdit au moins de 3 ans

Le saviez-vous ? Le cinéma est interdit au moins de 3 ans

Dernière mise à jour : vendredi 5 février 2010, par Adele

Le journal "Le Figaro" révèle qu’une famille a été expulsée à grand renfort de police d’un cinéma pour avoir fait entrer un enfant de moins de 3 ans.

Samedi 30 janvier 2010, au cinéma UGC Ciné cité les Halles à Paris, à 11 heures. À la caisse, six adultes accompagnés de neuf enfants achètent leurs billets pour le nouveau Disney, La Princesse et la Grenouille. Au contrôle, l’employée demande l’âge des petits. La plus jeune a 2 ans et 10 mois. "Du coup, l’entrée nous a été refusée", témoigne l’un des pères, Éric Bordron. Le groupe passe quand même.
Dans la salle, lorsque la lumière s’éteint, des policiers débarquent, torches en main, éclairant le visage des spectateurs rang par rang jusqu’à ce que l’ouvreuse désigne les trois familles.
A la sortie, "nous avons été encerclés par une dizaine d’autres policiers, matraque en évidence", poursuit Eric. Les enfants pleurent. Pour éviter le commissariat, les familles préfèrent s’éclipser en renonçant aux 100 euros que leur ont coûté les places.

Le Figaro précise que l’exploitant de la salle, UGC, a en fait respecté une ordonnance de la préfecture de police de Paris datant de 1927, toujours en vigueur, qui interdit l’entrée des cinémas aux enfants de moins de 3 ans.

Pour le magasine Parents, le cinéma, pas avant 4 ans.
Avant 4 ans, la capacité d’attention n’excède pas 10 à 15 min. Sur le plan psychologique, la frontière entre la réalité et la fiction est encore trop floue et certaines scènes peuvent les impressionner, même dans le cadre d’un dessin animé. En effet, outre que la période des cauchemars se situe entre 3 et 5 ans, le contexte d’une salle de cinéma (écran géant, salle obscure, puissance du son), favorise l’angoisse.

Pour les initier en douceur : Tout-Petits Cinéma
Le Forum des images propose en effet des séances festives spécialement adaptées à la capacité d’attention des jeunes enfants.
Attirés instinctivement par les images en mouvement, les jeunes enfants sont souvent capables d’absorber le pire comme le meilleur. D’où la nécessité de les initier au grand écran en se souciant tout particulièrement du choix du film et de son accompagnement.
Lors de leur première séance de cinéma, les enfants peuvent être impressionnés par la salle, la taille de l’image sur l’écran et l’obscurité. Quand ce n’est pas les parents qui s’inquiètent de la réaction de leurs petits ! Il est donc primordial de rassurer tout le monde, de faire visiter la cabine de projection, de présenter les films, d’expliquer le déroulement de la séance, de préciser pourquoi et quand la lumière va s’éteindre, avec un discours simple et adapté à l’âge des enfants.

Messages

  • J’ai lu autre part que depuis 2007, cette ordonnance de 1927 a été abrogée par un arrêté paru dans le Bulletin municipal officiel de la ville de Paris.

    Au final c’est l’ouvreuse du cinéma et la police qui ont été hors-la-loi !

    Et c’est surtout bien bête d’empêcher toute une famille de voir un film et de faire intervenir la police devant des enfants parce qu’un des enfants aurait seulement 2 mois de moins.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.