.evous
> > >

Les prix de production de l’industrie en zone euro : depuis dix ans, France et Allemagne évoluent au même rythme

Depuis 2005, les prix de production de l’industrie évoluent de manière semblable au sein de la zone euro. Les évolutions de prix entre 2005 et 2015 sont identiques en France et en Allemagne, de + 15 %, contre + 17 % pour la zone euro. Les variations de prix sont plus amples en revanche en Espagne et surtout aux pays Bas. Les prix des produits pétroliers, très volatils, exercent une grande influence sur les prix de l’ensemble de l’industrie, surtout aux Pays-Bas, en raison de la place de l’industrie du raffinage dans l’économie du pays.

De + 15 % en France et en Allemagne à + 27 % aux Pays-Bas

Au cours des dix dernières années, les prix de production de l’industrie ont progressé de 17 % dans la zone euro (figure 1) ; ce chiffre couvre l’ensemble des prix, quel que soit le marché destinataire, intérieur ou extérieur. La hausse est un peu plus modérée en France et en Allemagne (+ 15 %), proche de la moyenne en Italie (+ 18 %), et plus forte en Espagne (+ 26 %) et aux Pays-Bas (+ 27 %). La crise économique de 2008 a durement touché l’industrie européenne. De juillet 2008 à juillet 2009, les prix de production ont reculé de 7,4 % dans l’ensemble de la zone euro, retrouvant alors leur niveau de l’été 2007. Ils se sont ensuite redressés jusqu’en 2012, avant de s’éroder à nouveau, principalement en raison de la baisse des cours du pétrole. Entre janvier 2013 et décembre 2014, les prix de production ont ainsi baissé de 3,3 %.
Au sein de la zone, tous les prix de production suivent les mêmes phases et le même profil d’évolution. Les évolutions au fil des mois sont assez semblables en France, en Allemagne et en Italie, en particulier entre les deux premiers pays. Sur les quatre dernières années, toutefois, les variations mensuelles de prix sont un peu plus marquées en France. Ceci s’explique par la prise en compte des prix du marché de gros de l’électricité dans les indices français (cf. infra). Les fluctuations sont plus amples en Espagne et, surtout, aux Pays-Bas. La proximité des évolutions de prix entre la France, l’Allemagne et l’Italie contraste avec celles des volumes de production. En effet, sur ce plan, l’Allemagne, après une baisse importante en 2008, s’est plus vite redressée que ses partenaires.

Sommaire

- De + 15 % en France et en Allemagne à + 27 % aux Pays-Bas
- Les Pays-Bas se démarquent du fait du poids des produits pétroliers
- Des évolutions de prix très proches dans l’agroalimentaire...
... plus de divergences pour les prix de l’électricité depuis mi-2012
- Sources, définitions, pour en savoir plus

Accéder au dossier de l’Insee

Mots-clés