eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Guide Paris 5e > Apprendre et se divertir, Paris 5e > Musées, Galeries, Centres culturels, Paris 5e > Musées et centres culturels, Paris 5e > LUMIÈRE DE L’OEIL, boutique-atelier-musée des éclairages anciens

LUMIÈRE DE L’OEIL, boutique-atelier-musée des éclairages anciens

Dernière mise à jour : mardi 29 janvier 2013, par Pauline

Dans la discrète rue Flatters, située à proximité du Val de Grâce, se tient une boutique singulière, Lumière de l’œil, qui ne manque pas d’attirer celui du passant : en vitrine, aux murs, aux plafonds, des lampes, à huile, à gaz, à pétrole, à essence, du verre, des perles, du cuivre. Les curieux qui pousseront la porte de la jolie devanture bleue et boisée ne le regretteront pas : le maître des lieux est un hôte généreux, guide élégant de son antre unique.

Il est l’un des spécialistes mondiaux de l’éclairage ancien : son magasin est aussi un atelier de réparation et un musée, qui compte la plus grande bibliothèque sur les lampes non électriques. Si la collection est précieuse, la visite l’est aussi : dans le petit espace de la boutique et dans celui plus étroit de l’atelier, on déambule, on admire, on questionne, on apprend. Monsieur Ara parle et montre avec douceur et passion. A l’aide d’une perche en bois, il allume les lampes à gaz suspendues au plafond, et l’on se surprend à s’émerveiller devant les flammes jaunes, comme durent le faire au XIXème les propriétaires éblouis de l’invention alors récente. C’est ce qui fait le charme du lieu, qui mêle la science de l’incandescence à l’art de la décoration, les explications pédagogiques de Monsieur Ara à la beauté quasi magique du feu qui réchauffe.

Entre anecdotes et démonstrations, on parle ophtalmologie, perles, ou cinéma. Monsieur Ara travaille régulièrement pour le 7ème art, dont il est amateur : il prêta une lampe à gaz pour le dernier opus du Portugais Manoel de Oliveira, Gebo et l’ombre, et en vendit vingt-cinq pour le tournage d’Adèle Blanc-Sec, livrant même un cours aux accessoiristes de ce dernier film !

Ses clients sont aussi bien sûr des particuliers, parmi lesquels un homme vivant sans électricité dans le désert australien, propriétaire d’une étonnante collection de lampes à pétrole autrichiennes, auquel Monsieur Ara livra une cargaison de tubes de verre. On resterait des heures à l’écouter parler, l’interroger, à scruter les franges perlées, les abat-jour et les pieds gracieux des nombreuses pièces de sa collection. Une fois la porte refermée, le promeneur reprend sa route la tête pleine d’images et d’idées. Jean Giono écrivait : "Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans la lumière". Monsieur Ara est un mystère, mais dans sa boutique pleine de lumières, il se livre à qui veut l’écouter.

A VOIR À PROXIMITÉ :

Château de la Reine Blanche
Église du Val de Grâce
Hôtel Five, design et romantique

A LIRE AUSSI :

Les musées insolites de Paris

En images

Adresse

4 rue Flatters, 75005

Horaires

Du mardi au vendredi de 14h à 19h et les samedis de 11h à 17h.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.