evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Transports à Paris > Actualité des transports à Paris > Opération « il faut sauver la ligne 13 » : arrivée de quelques portes (...)

Opération « il faut sauver la ligne 13 » : arrivée de quelques portes automatiques !

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

La ligne 13 est la plus saturée du réseau parisien, c’est connu. Elle transporte 600 000 voyageurs par jour, et elle est réputée pour être celle qui a, et de loin, le plus besoin de voir de rapides améliorations.

Mais à quoi peuvent bien servir dans un tel contexte la pose de portes palières automatiques puisqu’il n’est pas question sur cette ligne de remettre en cause la présence des conducteurs sur les rames ?

La pose de ces portes permettra déjà d’améliorer la régularité du temps d’échange entre le quai et les rames, en particulier aux heures de pointe, car cette ligne est connu pour les répercussions importantes qu’elle subit du fait d’une multitude de petites gênes.

Ainsi ce dispositif empêchera-t-il les voyageurs de forcer l’ouverture des portes pour tenter de grimper dans un train sur le point de repartir. Plus de problème non plus de sac à main resté coincé dans une porte aux heures d’affluence. Ou même d’intrusions sur les voies pour récupérer un portable qui serait tombé… Ou d’échappatoire pour les resquilleurs qui parfois fuyaient la police en s’engageant, à leurs risques et périls, sur les voies dans les tunnels.

« Ces façades de quai » visent à améliorer la régularité des rames, et les stations choisies, - voilà la déception, la mesure n’est pas générale -, sont celles où le trafic voyageurs est le plus dense et les rames les plus chargées : Saint-Lazare, Saint-Denis-Basilique, Champs-Élysées-Clémenceau, Varenne, Montparnasse, Place-de-Clichy.
La Fourche ? Brochant ? Les autres stations de la 13 ? Il n’en est pas encore question.

Annick Lepetit, adjointe (PS) au maire de Paris chargée des transports et vice-présidente du Stif conteste le choix des stations, avec raison, ne comprenant pas notamment qu’ « on n’ait pas commencé à équiper La Fourche, où se concentrent les problèmes, ni pourquoi on a oublié les stations de la branche en direction d’Asnières-Gennevilliers ».

La généralisation de cet équipement à toutes les stations de la ligne demanderait 50M€ supplémentaires. Et pourtant, il y aurait urgence… N’oublions pas, en plus de la situation actuelle très détériorée, la Cité de la Justice, les logements sociaux et d’étudiants prévus aux Batignolles pour bientôt, avec tous ces voyageurs supplémentaires attendus...

Cette première étape fera disparaître 80 postes d’agents de régulation à quai, les bonshommes oranges.

Les premières portes palières de la ligne 13 ont été installées le 28 novembre, station Miromesnil.

Ainsi après les lignes 14 et 1, la ligne 13 sera-t-elle la 3e à bénéficier de cet équipement. Coût : 33M€. Hélas, incomplètement pour l’instant.

André Balbo

sources : RATP, Le Parisien, Ville de Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.