Paris eVous
Accueil Sortir à Paris Paris Plages Concerts Expositions Enfants Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports

Accueil > Paris > Se déplacer à Paris > Taxis à Paris > Comment et où trouver un taxi libre à Paris ?

Comment et où trouver un taxi libre à Paris ?

Dernière mise à jour : lundi 1er février 2016, par Adele, Jean

Comment trouver facilement un taxi à Paris ? Où aller pour être sûr de pouvoir héler un chauffeur sans problème ? Voici notre guide !

Certains soirs, trouver un taxi à Paris relève de l’exploit. La pénurie est telle qu’il faut savoir jouer des coudes ou ruser pour avoir le privilège d’être conduit - à prix d’or et avec le sourire du chauffeur en option - d’un point à l’autre de la capitale.
Avec un peu d’organisation, il est néanmoins tout à fait possible de dénicher un de ces précieux véhicules. Suivez le guide !

A LIRE AUSSI :
Stations de taxis : Toutes les bornes à Paris
Taxis à Paris : Comment calculer les tarifs ?
Voitures avec chauffeurs, VTC : Comment ça marche ?
Comment aller à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle - Paris CDG ?
Comment aller à l’aéroport d’Orly ?
EasyJet : Des cars EasyBus pour aller de Paris à l’aéroport Roissy-CDG

SE RENDRE A UNE STATION DE TAXIS
On n’y pense pas assez. Trop souvent, on se retrouve au beau milieu de la rue, la main désespérément en l’air, attendant de voir au loin une enseigne lumineuse verte... alors qu’il suffit de se déplacer de quelques rues pour trouver une station où patiente une file de taxis vides ! Paris compte 120 stations principales et plus de 300 stations secondaires aménagées à proximité des hôpitaux, des hôtels, des théâtres...

APPELER UNE CENTRALE DE RÉSERVATION
Si vous ne parvenez pas à trouver un taxi dans la rue, ou si vous n’avez pas le temps d’en chercher un (parce que vous êtes déjà en retard et que l’avion que vous devez prendre à l’autre bout de Paris ne vous attendra pas), il est plus sage de réserver un véhicule sur l’une des différentes centrales. Parmi les plus réputées : Taxis G7 (01 47 39 47 39), Taxis Bleus (08 91 70 10 10), Alpha Taxis (01 45 85 85 85), Centrale Belem Taxis 7000 (01 42 70 00 42)... Bien entendu, la réservation n’est pas gratuite et le chauffeur vous facturera le trajet effectué pour se rendre jusqu’à vous. La note peut donc déjà s’élever à près de 10 euros au moment de monter en voiture !

TÉLÉCHARGER UNE APPLICATION
Gratuite, l’application pour téléphone portable "Paris Taxis" permet de savoir en temps réel si des taxis sont présents dans les stations parisiennes. Une information bien utile !
Encore mieux : le ministère de l’Intérieur souhaite simplifier la manière de commander un chauffeur grâce à son smartphone. Reprenant le système lancé par l’Américain Uber, il suffira bientôt d’un simple clic sur son mobile pour réserver n’importe quel taxi parisien à proximité. Ce service permettrait ainsi de visualiser, sur un plan, tous les taxis libres géolocalisés dans le quartier.


Un cruel manque de taxis à Paris
Fin 2014, on dénombrait 17 636 licences de taxis parisiens, soit 2012 de plus qu’en 2001. C’est encore trop peu ! Savez-vous qu’il y en a 12 à New York pour 1000 habitants, 9 à Londres... et seulement 3 à Paris ? Quelle injustice !
Quel intérêt y aurait-il à ce qu’il y en ait davantage ? Pour le client potentiel, il y en aurait beaucoup. Quand il chercherait un taxi, il en trouverait un plus vite et plus facilement. Rassuré sur ce premier point, il y ferait plus souvent appel. Il pourrait prendre moins fréquemment sa voiture, s’il en a une. Gain environnemental ! Il se déplacerait plus rapidement (couloirs et voies privilégiées). En termes d’emploi, il y aurait une incidence importante : 51 000 emplois supplémentaires sur Paris, si l’on se mettait au niveau de Londres, 68 000 si l’on rejoignait New York.
Alors où serait le frein ? Pourquoi y a-t-il si peu de taxis à Paris ? Et depuis si longtemps. Il y a de grandes chances pour que le frein soit dû à la limitation malthusienne du nombre de licences, maintenue basse afin de ne pas heurter une profession jugée politiquement "sensible" (un peu comme les restaurateurs, les buralistes et les médecins, autres "meneurs" d’opinions), et dont le syndicalisme est particulièrement défensif, et les grèves rapidement organisées.

Il y a quelques temps, l’Association des Usagers des Transports d’Ile-de-France a réalisé de son côté une enquête auprès de ses adhérents et des lecteurs de son site sur leur utilisation, leur connaissance générale du fonctionnement, et leur appréciation des taxis parisiens.
L’AUT note que parmi les 121 personnes qui ont répondu au questionnaire qualitatif 73,1% utilisent "parfois" un taxi, 16,8% "jamais ou pratiquement jamais", et seules 10,1% "souvent". À la question "depuis chez vous, vous savez où trouver un taxi (sans avoir à chercher)", seulement 57,5% répondent par l’affirmative sur la connaissance de l’existence d’une station "dans votre quartier". Concernant leurs appréciations sur la qualité du service, 9,7% mettent souvent "très longtemps" à trouver un taxi pendant la journée, 45,6% "parfois très longtemps", et 44,7% "en règle générale, peu de temps".

Comment reconnaitre un vrai taxi ?
Distinguer un vrai taxi d’un faux, cela semble important par les temps qui courent. Les taxis légaux se distinguent par des signes à l’extérieur et à l’intérieur.
A l’extérieur : un globe lumineux "taxi" de couleur blanche en état de fonctionnement, une plaque rappelant le numéro de la licence fixée sur l’aile avant droite, la carte professionnelle du chauffeur sur le coin inférieur gauche du pare-brise, un horodateur visible sur la lunette arrière.
A l’intérieur : un compteur horokilométrique situé au centre du tableau de bord, un autocollant transparent apposé sur la vitre arrière gauche qui rappelle la grille des tarifs et le numéro d’immatriculation du véhicule.
A noter que le client peut demander une note en fin de course. Appelée "bulletin de voiture", elle mentionne le numéro d’immatriculation du véhicule.

Un taxi peut-il refuser un client ?
Le chauffeur de taxi peut refuser de vous conduire :
- si vous voulez vous rendre dans une localité située hors des trois départements périphériques des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Il est toutefois tenu de vous conduire au Parc des Expositions de Villepinte, aux aéroports d’Orly et de Roissy / Charles-de-Gaulle et, de ce dernier, pour n’importe quelle destination,
- si vos bagages sont intransportables à la main,
- si vous êtes accompagné d’un animal (sauf s’il s’agit d’un chien-guide),
- si, en raison de votre tenue ou de vos bagages, l’intérieur du véhicule peut être détérioré ou sali,
- si vous êtes en état d’ivresse manifeste,
- si vous vous trouvez à moins de 50 mètres d’une station de taxis pourvue de taxis libres.