Paris eVous
Accueil Paris Plages Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Droits, police et justice > Paris : le nouveau contrat d’éclairage public est validé

Paris : le nouveau contrat d’éclairage public est validé

Dernière mise à jour : lundi 13 juin 2011, par Expositions

Le plus gros marché public de la Ville, 800M€ sur 10 ans, vient d’être validé par le tribunal administratif de Paris, et donc le recours en annulation présenté par le perdant EDF-Véolia et le préfet rejeté.

Ce nouveau contrat portant sur l’éclairage public de la capitale avait été attribué au consortium Bouygues-Vinci (ETDE et Aximum). Il s’agit de la régie des feux de signalisation (1 800), des lampadaires municipaux (190 000), et de l’illumination des monuments à l’exclusion de la tour Eiffel.

Ce contrat faisait polémique et avait été attaqué d’une part par Citélum (EdF/Véolia), qui en avait précédemment la gestion, mais également plus tardivement par le préfet Daniel Canepa. Ce qui faisait litige était l’importance en un bloc d’un tel contrat, qui aurait pu être segmenté, et une obligation qui aurait pu être bien plus contraignante d’intégrer le personnel de Citélium à la nouvelle entreprise retenue.

Il est ressorti du jugement du tribunal administratif que la Ville de Paris n’avait « commis aucune erreur manifeste d’appréciation », ce qui, pour le quotidien Le Parisien, fait s’interroger sur les raisons des démarches du préfet Canepa et de Citélum.

Pour le cabinet du maire, le fait que la société retenue gère l’ensemble de la chaîne de l’éclairage, ce qui existait déjà sous cette forme avec le contrat précédent, permettra à la Ville d’exiger une meilleure performance énergétique. « Nous souhaitons ainsi qu’en 2020 la consommation d’énergie baisse de 30% par rapport à 2004 ».

Concernant la reprise des employés de Citélum, les élus parisiens ont voté un vœu mais n’ont pas encore reçu à ce sujet de réponses précises.

André Balbo

sources : Le Parisien, Le Figaro

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !