Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Immobilier à Paris > Paris ne plaisante pas avec les termites !

Paris ne plaisante pas avec les termites !

Dernière mise à jour : mardi 18 octobre 2011, par Expositions

Les termites, de l’ordre des Isoptères, xylophages, auraient une préférence pour le bois tendre, le papier, le carton. Plinthes, charpentes, archives, bien entendu, pourvu qu’il y ait un peu d’eau autour pour faciliter la digestion de ces délicieuses bestioles, seront appréciées.

Une autre de leurs caractéristiques est de préférer se déplacer dans l’obscurité. Le termite est lucifuge.

On a dit que le termite parisien était le Saintonge, Reticlitermes santonensis, satisfait du chauffage des immeubles, adorant les alignements d’arbres… En effet, lorsque les bois des bâtiments sont traités contre les termites, ils leur deviennent alors parfaitement indigestes, et les petits animaux se rabattent alors sur… les arbres des environs immédiats.

Ce fut le cas en 1993, lorsque les arbres de la place des Ternes et du Faubourg Saint-Honoré furent rapidement grignotés des racines jusqu’au trognon.

La lutte contre les termites concerne aujourd’hui tout Paris, puisque selon l’arrêté préfectoral du 21 mars (entré en vigueur au 1er août) 2003, les différents quartiers de Paris seraient classés soit en zones infestées par les termites, soit en zones susceptibles de le devenir à plus ou moins courte échéance.

En conséquence, sur l’ensemble du territoire de la capitale surveillance et lutte contre les termites sont de mise.

Une prévention contre ce fléau est-elle possible ?

Afin d’empêcher installation et prolifération de termites, il serait prudent d’utiliser des bois traités dans les logements, de supprimer les causes d’humidité, d’éliminer les morceaux de bois, cartons, tissus inutiles des sous-sols, greniers,… et d’ouvrir l’œil et de tendre l’oreille pour surveiller régulièrement les manifestations d’une
éventuelle invasion !

Dans les zones à risque, les constructions d’immeubles doivent être réalisées sur des terrains dénués de souches, de débris de bois susceptibles d’héberger des colonies de termites. Les bois utilisés dans la construction devront avoir été traités contre les champignons et les insectes xylophages ou remplacés par des matériaux insensibles, et des dispositifs évitant la remontée de l’humidité du sol (chapes isolantes, vides sanitaires, aération des sous-sols...) seront prévus.

Afin d’éradiquer les termites, - là il s’agit de conflit ouvert, la guerre est déclarée -, et de protéger les nouveaux acquéreurs d’un bien immobilier, diagnostics et travaux sont désormais obligatoires. De plus, dans le cas où votre immeuble serait contaminé, vous êtes tenu d’en faire immédiatement la déclaration dans votre mairie d’arrondissement, par lettre recommandée avec AR. Ne pas le faire vous exposerait à une amende de 450€.

Ainsi pouvez-vous décider de faire établir un diagnostic sur l’état parasitaire de votre maison, ou de votre immeuble en copropriété, en AG, par un vote à la majorité des présents ou représentés. Attention, tous les biens situés à Paris sont concernés, qu’ils soient bâtis ou non.

Au cas où des termites seraient trouvés, vous prévenez votre mairie d’arrondissement. Une mise en demeure de réaliser des travaux d’éradication peut vous être adressée par la Mairie de Paris, et il vous faudra produire, une fois ces travaux accomplis, l’attestation du professionnel certifié à la Mairie de Paris - Direction du Logement et de l’Habitat - Sous Direction de l’Habitat - Service Technique de l’Habitat.

Ne pas faire ces démarches vous condamnerait à une amende de 1 500€.

De plus lorsque vous vendez un bien immobilier, vous êtes tenu de faire établir par un professionnel agréé un état parasitaire, de moins de 3 mois à la date de l’acte authentique, qui sera annexé à l’acte de vente. Ne pas le faire, vous empêcherait de vous exonérer de la garantie des vices cachés. La clause prévue en ce sens dans l’acte de vente ne jouerait pas en ce qui concerne les conséquences liées à la présence de termites.

Enfin sachez aussi que les quartiers de Paris les plus touchés par ce problème seraient les Ternes, les Épinettes (XVIIe), la Muette (XVIe), la Sorbonne(Ve), et le quai de la Gare (XIIIe).

Diagnostics et travaux : Smash (Service Municipal d’Actions de Salubrité et d’Hygiène), 14 rue de l’Abbé-Carton 75014 Paris 01.56.53.77.10
Ctba (Centre Technique du Bois et de l’Ameublement), 10 avenue de Saint-Mandé 75012 Paris 01.40.19.49.19

Votre information : Adil 75 (Association Départementale d’Information sur le Logement) sur rendez-vous : 46 bis boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris. 01.42.79.50.50 Ou dans toutes les mairies d’arrondissement
S.T.H. (Service Technique de l’Habitat) 17 boulevard Morland 75004 Paris 01.42.76.72.80

L’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (l’Anah) accorde des subventions sous certaines conditions aux propriétaires bailleurs ou occupants. Ces aides peuvent vous aider au financement du diagnostic et des travaux.
Anah Délégation Parisienne, 254 rue de Bercy 75012 Paris 01.53.46.64.30

André Balbo

sources : paris.fr, inra, prat, Wikipedia

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !