Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Politique, Paris > Patrimoine et revenus des élus à Paris : tout ce qui a été rendu (...)

Patrimoine et revenus des élus à Paris : tout ce qui a été rendu public

Dernière mise à jour : vendredi 13 mars 2020, par Benoît

Lundi 15 avril 2013, l’ensemble des minstres du gouvernement français ont publié le détail de leur patrimoine. Et à Paris ? Certains élus ont choisi de suivre la même voie... et la mairie a choisi de dévoiler ses principaux salaires la semaine passée.

LES REVENUS

À la suite de l’affaire Cahuzac, la mairie de Paris a lancé son opération pattes blanches en publiant sur Internet jeudi 11 avril 2013 les montants des indemnités versés aux élus parisiens. Bertrand Delanoë perçoit ainsi une indemnité nette de 7.283€, ce qui représente le cumul de son indemnité de maire de Paris et de président du Conseil général. La double fonction mairie/Conseil général des élus de Paris bonifie évidemment leurs ressources.

La première adjointe Anne Hidalgo ? 5.154€ notamment grâce à son statut de vice-présidente du Conseil général. Les autres adjoints au maire de Paris, tels Jean-Marie Le Guen ou Bruno Julliard, touchent 4.589€, la même indemnité que les maires d’arrondissements (Rachida Dati, Daniel Vaillant, Jean Tiberi...). Les autres membres du Conseil de Paris, simples conseillers, à l’image de Pierre-Yves Bournazel, s’en sortent avec 3.463€.

Le décrochage de revenus se situe entre ceux qui siègent au Conseil de Paris et ceux qui se contentent d’être adjoints en mairie d’arrondissement, comme Bernard Jomier : 1.366€. Pourquoi une telle différence ? Car le fait de ne pas compter parmi les membres du Conseil de Paris ôte l’indemnité du Conseil général. Les moins bien lôtis ? Les conseillers d’arrondissement délégués : seulement 221€. À savoir : cette publication ne dit rien sur le patrimoine des différents édiles de Paris, ni sur leurs revenus annexes puisque conseillers et adjoints ont tous un métier par ailleurs, qu’ils exercent encore parfois.

LES PATRIMOINES

La première adjointe Anne Hidalgo a donc choisi de publier son patrimoine la semaine passée : un logement dans le 15e d’une valeur de 1 million d’euros (684.408€ restant à rembourser), pas de véhicule ni d’objet de valeur. À droite, Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite s’acquitter de la même démarche mais au moment de la présentation de son projet pour Paris... Parmi les autres candidats à la primaire UMP, seul Pierre-Yves Bournazel a suivi le mouvement : simple locataire d’un F2 dans le 18e (1.613,70€ de loyer), il n’a pas de voiture mais possède un passe Navigo. Il ne possède pas plus de 2.500€ d’économies sur ses comptes d’épargne malgré ses 4.146€ de revenus mensuels. Rachida Dati s’est elle distinguée en se prononçant contre la publication du patrimoine des élus, dénonçant une "course au plus pauvre".

En ce qui concerne Cécile Duflot, potentielle candidate écologiste à la mairie de Paris et élue députée de la capitale en juin 2012, son patrimoine est comme tous les ministres accessible sur le site Web du gouvernement : une maison dans les Landes d’une valeur de 117.600€ (remboursement en cours), des comptes bancaires avec légèrement plus de 130.000€ d’épargne et deux voitures (une Twingo, une Renault 4).

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !