.evous
Paris
  

Primaire à gauche 2017 : Les candidats

Après des primaires citoyennes en octobre 2011, une "primaire à gauche" sera organisée en janvier 2017, dans le but de choisir un candidat unique en vue de la présidentielle qui se tiendra au printemps suivant.

Dernière mise à jour : mardi 10 janvier 2017,    par: Jean

S’il ne s’est pas montré totalement opposé à l’idée d’une primaire à gauche, François Hollande souhaitait que chaque parti y soit représenté par un candidat unique. "Nous sommes d’accord pour des primaires à condition que tout le monde s’engage à soutenir le vainqueur", ajoutait l’un des dirigeants du PS, Christophe Borgel.
C’est en juin que le parti rend sa décision : l’organisation d’une primaire à gauche est validée à l’unanimité. Elle se déroulera les 22 et 29 janvier 2017, avec un dépôt des candidatures du 1er au 15 décembre 2016. Chacun des prétendants doit avoir le soutien de 5% d’élus PS (maires, députés...).

LES CANDIDATS
LES CANDIDATS QUI NE SONT PLUS DANS LA COURSE

A LIRE AUSSI :
Primaire à gauche 2017 : Comment voter ?
Primaire à gauche 2017 : Les bureaux de vote
Élection présidentielle de 2017 : Les dates des 2 tours
Présidentielle 2017 : Tous les candidats
Présidentielle 2017 : Les sondages
Tous les bureaux de vote à Paris
Tout sur la primaire 2016 Les Républicains
Tout sur la primaire de la gauche
Comment voter par procuration ? Le mode d’emploi
Comment s’inscrire sur les listes électorales ?


RETOUR SUR LA PRIMAIRE DE 2011

Les Français se sont déplacés en masse ce dimanche, à l’occasion du premier tour des primaires citoyennes. Quelque 2,5 millions de sympathisants de gauche ont pu se rendre dans l’un des 9500 bureaux de vote du territoire, afin de choisir le candidat socialiste à la prochaine élection présidentielle. "C’est formidable mais ça ne me surprend pas, a déclaré Ségolène Royal. La force citoyenne s’est mise en mouvement. Quand on les consulte, les Français viennent."
Au niveau national, François Hollande a mené la course en tête avec 39% des suffrages, suivi de Martine Aubry (31%), Arnaud Montebourg (17%), Ségolène Royal (7%), Manuel Valls (6%) et Jean-Michel Baylet (1%).

A Paris, la mobilisation a été également forte, avec près de 150 000 votants. En revanche, les deux vainqueurs y franchissent la ligne d’arrivée dans l’ordre inverse. Ainsi, c’est Martine Aubry qui arrive en tête dans la capitale, avec 38% des voix, devançant un François Hollande crédité de seulement 32%.
Le second tour a eu lieu dimanche 16 octobre.

Mots-clés