.evous
> > >

Prolongation des Amants du néant jusqu’au 25 mai

Devant le succès qu’elle rencontre, le musée de l’érotisme prolonge jusqu’au 25 mai l’exposition Les Amants du néant, créée par le sculpteur Jean-Marc Laroche.

M. Laroche a imaginé des squelettes, en résine vernie, articulés, qui s’étreignent et refont à l’infini les gestes de l’amour.

Décidément, depuis 2010, nous aurons été conviés à assister à Paris à quelques expositions sur les Vanités, un genre né au XVe siècle, et qui nous est peut-être revenu par les excès du bling-bling qui nous étaient imposés.

Pour Jean-Marc Laroche, cela fait plus de 20 ans qu’il en faisait son thème de prédilection, et qu’il développait ses Squelettes grandeur nature, saisissants de réalisme et de vie.

Allez voir cette exposition, même si le journal le Monde s’étonne de ce que ces figures de l’au-delà soient « dans ce joyeux temple du phallus et du godemiché ».

Mais il est vrai que pour l’artiste : « elles sont elles-mêmes très joyeuses, avec leurs yeux en cristal de roche ou en hématite ; elles font un pied de nez à la mort, et présentent l’après-vie comme une partie de jambes en l’air ».

Des squelettes grandeur nature sont vendus autour de 20 000€.

Les Amants du néant, musée de l’érotisme, 72 bld de Clichy 75019 Paris, Tlj de 10h du matin à 2h de la nuit. 01 42 58 28 73 jmlaroche.com

André Balbo

sources : Le Monde, Le musée de l’érotisme, jmlaroche.com

Mots-clés