eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Et vous ! > Recettes du Marais > Recettes des chefs du Marais > Recette du Strudel de Pitchi Poï

Recette du Strudel de Pitchi Poï

Dernière mise à jour : mardi 19 juillet 2011, par Nicole

Ingrédients pour huit personnes :

- Une pâte feuilletée rectangulaire (à peu près 20 par 50)
- Une dizaine de pommes (Canada, Boskoff…)
- 125g de beurre
- Un verre de sucre
- Un sachet de sucre vanillé
- Un jus de citron
- Les zestes râpés d’une orange et d’un citron
- Deux cuillères à café de cannelle en poudre
- Deux cuillères à café de farine
- Deux cuillères à soupe d’amandes en poudre
- Une bonne poignée de raisins secs (blancs du Chili) qui faut faire tremper puis essorer

Couper les pommes en petits carrés de 1 cm de coté. Allumer le four à 220 degrés. Faire revenir le beurre dans une grande poêle ou sauteuse et rajouter le sucre, mélanger. Ensuite ajouter les pommes, le sucre vanillé, les zestes d’orange et de citron, le jus du citron, la poudre d’amande, la cannelle et les raisins secs. Laisser cuire à peu près dix minutes jusqu’à ce que les pommes soient cuites. Ajouter la farine.

Étaler la pâte feuilletée et mettre l’appareil à pommes en une ligne de 8 centimètres de largeur et 45 centimètres de longueur sur une moitié de la pâte feuilletée mais en restant à 1 centimètre du bord. Plier en deux pour fermer et pincer les bords de la pâte sur les trois cotés. Faire deux petits trous de moins d’un centimètre de diamètre et faire deux petites cheminées de 5 centimètre de hauteur avec du papier sulfurisé pour cuisson (voir photo). Laisser cuire dix minutes puis baisser le four à 180 degrés pour dix autres minutes.

Servir tiède avec une glace à la vanille.

- Pitchi Poï
- 7, rue Caron (Place du marché Sainte Catherine)
- 75004 Paris

Ouvert tous les jours midi et soir - Brunch le dimanche à partir de midi

C’est Jean Zilberman, ancien physicien chimiste qui a ouvert Pitchi Poï en 1981 pour faire revivre la culture juive ashkénaze.
Pitchi Poï signifie petit shtetl (petit village juif en Pologne, en Ukhraine, en Biélorussie ou ailleurs...).

Pour Jean Zilberman les trois fondamentaux de la cuisine juive ashkénaze sont la carpe farcie, le hareng et la vodka (un choix d’une vingtaine de vodkas). Et si on ajoute un quatrième c’est les foies de volailles hachés. L’ambiance de Pitchi Poï est familiale, le chef y travaille depuis 1986 (il est béninois mais juif polonais d’adoption).

On est toujours content de trouver cette grande terrasse aux beaux jours pour y manger des plats de poissons fumés ou du tchoulent.

Adresse

7, rue Caron 75004 Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.