eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Loisirs dans le Marais, Paris > Musées, Centres culturels et Galeries, Le Marais > Galeries d’art du Marais > Robert Mapplethorpe, par Sofia Coppola, à la galerie Thaddaeus (...)

Robert Mapplethorpe, par Sofia Coppola, à la galerie Thaddaeus Ropac

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions, Nicole

Du 25 novembre 2011 jusqu’au 7 janvier 2012

Après Robert Wilson et Hedi Slimane, la Galerie Thaddaeus Ropac a invité Sofia Coppola à réaliser le commissariat de sa nouvelle exposition Robert Mapplethorpe. La démarche de cette exposition est qu’un artiste contemporain apporte son regard sur une œuvre majeure, ici le regard de Sofia Coppola sur celle de Robert Mapplethorpe.

À travers des images rarement exposées et peu connues du photographe américain, Sofia Coppola a conçu un accrochage très proche de son univers. Pour la réalisatrice, les photos sont essentielles à la conception de ses films, prises avec son propre appareil, collectées dans les albums des grands photographes et tirées des magazines.

Sofia Coppola a extrait du travail de Robert Mapplethorpe des images tendres, contemplatives desquelles se dégage une tension fragile. Habitué aux clichés érotiques et provocants, au contenu parfois métaphysique, le spectateur découvre une personnalité de l’artiste jusqu’alors peu explorée. Des portraits d’enfants au regard pénétrant : Honey (1976), Andes (1979), des animaux alanguis : Muffin (1981), Kitten (1983), des portraits de femmes charismatiques saisies dans l’intimité d’une introversion : Annabelle’s Mother (1978), Paloma Picasso (1980), ses célèbres natures mortes aux fleurs.

Un regard féminin et créatif a été posé sur ces choses et personnes immobiles chargées de grâce et de candeur. Touchée naturellement par ce goût pour la beauté qu’elle partage avec Robert Mapplethorpe, elle a su mettre en valeur dans l’œuvre de l’artiste la tendresse et l’émotion dans le silence d’un temps suspendu.

La sélection de Sofia Coppola comprend quatre prêts venant de musées prestigieux : Katherine Cebrian (1980) et Waves (1980) font partie de la collection permanente de la Tate Modern à Londres, Melia Marden (1983) fait partie de la collection du Guggenheim et Fireplace with Flowers (1986) appartient au Montreal Museum of Fine Arts.

Robert Mapplethorpe (1946-1989) prend ses premières photographies avec un Polaroid, souvent des autoportraits et des portraits d’amis intimes, dont Patti Smith, qu’il présentera encadrés. Par la suite, avec un appareil Hasselbald il photographiera notamment artistes, compositeurs, mondains, stars du cinéma porno et membres de l’underground sadomasochiste, clichés pouvant être choquants pour leur contenu, mais extrêmement raffinés dans leur maîtrise technique. Au début des années 1980 il commence à réaliser des images très classiques, nus sculpturaux, natures mortes de fleurs, portraits formels d’artistes et de célébrités.

Sofia Coppola est réalisatrice, scénariste et productrice. Elle a réalisé Virgin Suicides (1999). Pour Lost in Translation (2003), elle a reçu un Oscar et trois Golden Globes. Marie-Antoinette (2006), tourné à Versailles, a reçu l’Oscar de la meilleure création de costumes. En 2010, pour Somewhere, elle reçoit le Lion d’or de la 67e Mostra de Venise.

En début d’année 2012, la galerie Thaddaeus Ropac exposera du 10 janvier au 2 février :
Jonathan Lasker
Jean-Marc Bustamante (jusqu’au 1 mars)

Du 4 février au 1er mars :
Andreas Slominski

Du 3 mars à mi-avril :
Raqib Shaw

Galerie Thaddaeus Ropac, Métro République ou Filles du Calvaire. Du 25 novembre 2011 jusqu’au 7 janvier 2012.

source : Galerie Thaddaeus Ropac

Adresse

7 rue Debelleyme 75003 Paris