eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Environnement à Paris > Se baigner dans la Seine : Possible d’ici 2024 !

Se baigner dans la Seine : Possible d’ici 2024 !

Dernière mise à jour : mardi 30 octobre 2018, par Expositions, Jean

La Mairie de Paris souhaite ouvrir la Seine à la baignade à horizon 2024. À sa demande, neuf sites susceptibles d’accueillir la pratique de la natation ont été identifiés.

Le prophète Jacques Chirac avait annoncé en 1988 que l’eau de la Seine s’améliorerait, s’engageant même… à piquer personnellement une tête dans la Seine ! Une relative amélioration a bien été constatée, puisque les poissons sont passés de 21 espèces à 45 aujourd’hui.
Mais au début des années 2010, le ministère de la Santé nous disait que "la qualité bactériologique de l’eau ne satisfait pas, et de loin, aux exigences requises". Braver l’interdiction de baignade vous exposait au choix à une gastro-entérite, à des affections ORL, ou à la leptospirose... Et quand bien même l’eau serait d’une pureté cristalline, la préfecture de police de Paris maintient l’interdit de baignade du fait de la densité du trafic. Certains endroits trop étroits ne permettent même pas le croisement de deux bateaux.

Rien ne vous arrête ? Ni les bactéries, ni les boues de PCB, ni la taille considérable des silures et des anguilles ? Sachez que chaque année quelques dizaines de personnes sont prises sur le fait. Cela se paie par une amende dont le montant peut aller jusqu’à 38€ et une convocation chez le juge de proximité.
Mais la situation pourrait prochainement évoluer. Dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024, Anne Hidalgo a ainsi proposé d’organiser le triathlon et les 10 km de nage en eau libre dans la Seine, au cœur de la capitale. Elle souhaite par ailleurs que la baignade dans la Seine soit ouverte à cette occasion au grand public, de façon pérenne et gratuite. Pour cela, la Maire de Paris a mandaté l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) pour qu’il identifie les lieux de la capitale qui seraient propices à la baignade. Neuf sites ont les caractéristiques requises : l’allée du Bord de l’Eau au Bois de Boulogne, le Port de Javel, l’Île aux Cygnes, les quais du Trocadéro-Champ de Mars, le port des Saints-Pères, le port de l’Hôtel de Ville, le port Henri IV - Parc Tino Rossi, le port d’Austerlitz - port de la Rapée, le port de Bercy - port de la Gare. Les lieux définitivement retenus seront dévoilés d’ici la fin de la mandature en cours.

En complément de la Seine, deux sites de baignades publiques sont d’ores et déjà programmés : un au Bassin de la Villette, qui a ouvert en juillet 2017, et un au lac Daumesnil, qui sera accessible courant 2019. Au total, 5 sites sont prévus à Paris : 2 sur les bords du parc des Rives de Seine pour les épreuves des J.O. de Paris 2024, au port de Bercy (12e), près du Trocadéro (16e), sur l’Allée du bord de l’eau (16e).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.