evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Le Marais > Vivre dans le Marais, Paris > Théâtres et salles de spectacles, Le Marais > Théâtre de l’Ile Saint-Louis, Paul Rey

Théâtre de l’Ile Saint-Louis, Paul Rey

mercredi 22 novembre 2017, par Denis

De passage sur l’île Saint-Louis ? Découvrez un petit théâtre discret au fond d’une allée arborée et au bord de la Seine à Paris. Concerts, poésie et spectacles vous donnent rendez-vous dans ce petit lieu élégant au pied du Marais.

Une des plus petites salles de spectacles de Paris, appréciée pour son intimité et sa programmation très variée. Une décoration prononcée sur le rouge et la dorure lui confère un certain charme qui ne va pas sans rappeler l’ambiance des salles à l’italienne.
Au programme, presque tous les jours, un concert, tout en musique, en général de piano, à 18h30 et plein de surprises à 21h.
Une petite salle de 50 places située en plein sur l’île St-Louis, ce lieu culturel et théâtral existe depuis plus de 35 ans maintenant.
Une salle, des spectacles éclectiques, vous êtes sur l’île Saint-Louis.

En ce moment :

La Malfaisante, jusqu’au 30 avril 2017
Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 17h30

Difficile d’être une femme ! Mais être la femme d’un auteur célèbre, quand on est quasiment analphabète, alors là... ! C’est très dur !

Jean Jacques Rousseau, le grand homme, et Thérèse Levasseur, la gueuse comme dit ce cher Voltaire. Et pourtant, ils s’aiment !
Ils sont trois, dans un non lieu et une non époque.
Thérèse, Ella. Elles n’auraient jamais dû se rencontrer, elles ont 250 ans de différence d’âge
C’est ça la magie du Théâtre.
Tous trois interrogent les " pourquoi " éternels : si l’amour étouffe, où est l’amour ? Et si la chaîne est consentie ? Et si les bagages sont trop lourds... ?
Bien sûr, ce n’est pas une pièce historique, même si tout est vrai. Il s’agit d’émotions, et des paillettes qui cachent le courage des humbles.
On y parle de légèreté, car la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie, comme dit la chanson.
On y parle aussi, plus gravement, de blessures : les enfants qu’on ne veut pas, la cruauté des séparations, les trahisons des amis...
On y parle aussi de la sororité, de la connivence, de la force des femmes qui ne sont pas encore au bout de leurs combats.
18ème siècle ? 21ème siècle ? On y parle un peu de nous aussi, bien sûr.

Avec : Jacques Roehrich, Yvette Petit, Valérie Jeannet
Metteur en scène : Yvette Petit

En images

Adresse

39 Quai d’Anjou 75004 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.