eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Actualités Paris 5e > Vie de quartier, Paris 5e > Archives, Paris 5e > Une nouvelle météorite atterrit au Muséum... après un détour par (...)

Une nouvelle météorite atterrit au Muséum... après un détour par Draveil

Dernière mise à jour : jeudi 13 octobre 2011, par Morgan

Suite aux appels à témoins lancés par le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris cet été, le chasseurs de météorites Pierre-Marie Pelé et le professeur Albert Jambon de l’Université Pierre et Marie Curie ont pu mettre la main sur une pièce de 205,9 g tombée sur un toit à Draveil dans l’Essonne dans la nuit du 12 au 13 juillet. Elle a déjà intégré la collection du Muséum.

Un bolide - la rentrée dans l’atmosphère d’une grosse météorite (de plus de 100g, c’est-à-dire de quelques centimètres à 1m) qui produit une grosse traînée lumineuse - avait été observé dans le ciel breton le 19 juillet, puis un autre dans le sud-ouest le 2 août, mais c’est la commune de Draveil dans l’Essonne qui a gagné le jackpot grâce à cette météorite fragmentée de taille relativement importante.

Après une déclaration auprès du Comité de Nomenclature de la Meteoritical Society, la météorite devrait être officiellement enregistrée comme la 65e "chute" française, la précédente ayant été récupérées dans la Drôme en 2002, et porter le nom de "météorite Draveil".

Le Muséum regroupe déjà une collection importante de météorites et la découverte de ces roches extraterrestres inchangées depuis leur formation représentent pour ses chercheurs une mine d’informations précieuses qui permettent d’en apprendre plus sur la genèse des planètes de notre système solaire. De plus, objets rares, les météorites ont une valeur patrimoniale exceptionnelle, d’où l’importance de les signaler.

Adresse

36, rue Geoffroy Saint Hilaire 75005 Paris