.evous
Paris
  

Vin, champagne : Choisir une bonne bouteille

Avec quels plats ouvrir une bouteille de champagne, un demi-sec ou un cépage de rouge ? Grands vins, grands crus, millésimes, accords... Tous nos conseils et astuces pour un repas bien accordé !

Dernière mise à jour : vendredi 18 novembre 2022,    par: Jean Nouveau

Cette sélection généraliste vous donnera des idées dans la conception de votre repas. Pensez à lire et décrypter l’étiquette de la bouteille : le millésime, l’année, la mise en bouteille, le degré d’alcool, la provenance... Appellations et cépages sont les maîtres mots, ils vous accompagneront dans votre choix. Première chose à faire si vous hésitez : vous faire conseiller par un connaisseur, un spécialiste, un sommelier, voire même un œnologue.

Les vins blancs

Pour accompagner foie gras, desserts, saumon ou fruits de mer et poissons.

Muscadet - Sèvre et Maine : Facile à trouver, simple et à petit prix, un vin blanc sec d’appellation d’origine contrôlée produit principalement dans la Loire-Atlantique au sud de Nantes. Les meilleurs millésimes récents pour le Muscadet : 2000, 2001, 2005, 2006, 2009, 2012, 2013. La 2009 restera un très grand millésime. Les années 1945, 1947, 1989 ont été particulièrement exceptionnelles. On parle de crus du siècle. 1959 serait considérée comme la meilleure de toutes, le cru du millénaire.
Pour une bourse modeste, le millésime 2009, généreux en quantité et d’une très belle qualité, nous vous recommandons les cuvées 2009 de (AC) Louis Métaireau, et les vins d’appellation : Muscadet Coteaux de la Loire (AOC - AOP), le Muscadet Côtes de Grandlieu (AOC - AOP) et Muscadet Sèvre et Maine (AOC - AOP)

L’Entre Deux Mers : C’est un Bordeaux blanc sec. Il rentre dans la catégorie du vin tranquille. Ils sont frais, vifs, et très aromatiques. Ils sont bien équilibrés et agréables à boire à l’apéritif. A déguster à une température de 8°C sur des crustacés, et bien aussi pour le saumon fumé.
Notre conseil : le Château Guibon - AOC Entre deux mers - Millésime 2012, Sémillon 60% Sauvignon 30% Muscadelle 10%. Des notes florales et d’agrumes tapissent le palais. Château Marjosse - Pierre Lurton - AOC Entre Deux Mers - Bordeaux - Millésime 2012.

Côtes de Bergerac - AOC : Situés à moins de 80 km de Bordeaux, les terroirs du vignoble de Bergerac sont en continuité naturelle et climatique avec la rive droite de Bordeaux et le Saint Emilion. Equilibré en bouche, entre la douceur et rondeur des fruits exotiques et la fraîcheur et la vivacité des agrumes et de l’abricot. Un Moelleux moderne et tendance tout en légèreté et en fruit. A déguster : Le Vigneau - Côtes de Bergerac Moelleux AOC - 12%,délicieux avec une terrine. Meilleures années : 2011 et 2013.

Sylvaner : Un vin blanc sec bien adapté pour les huîtres et les produits de la mer. Les meilleurs millésimes récents pour l’Alsace blanc Sylvaner sont 2000 et 2007, mais aussi 2008 ou 2012.

Riesling : Ce vin d’Alsace est caractérisé par une robe jaune, brillante et limpide, aux reflets verts lors de sa jeunesse. On y découvre des notes minérales, qui deviennent dominantes dans le temps. ll est bien structuré, puissant et possède une très bonne persistance aromatique, très ouvert sur des notes florales comme l’acacia, le tilleul, il peut aussi dévoiler des notes d’agrumes, comme le pamplemousse. Parfait avec des langoustines, et des huîtres.
Un jaune pâle aux reflets d’or. Le nez assez complexe dévoile des arômes très marqués sur des fruits exotiques bien mûrs. La meilleure : 2000.
Belles années : 2008, 2009, 2012, grand millésime en 2007, bon millésime 2013.

Gewurztraminer : Plus fruité, il possède une robe jaune plus foncée que le riesling, très aromatique et possède une bonne longueur en bouche, c’est un vin puissant. Le Gewurztraminer est délicieux avec un poulet sauce aigre-douce par exemple. Très bonnes années avec 2005, 2008, 2010 et 2012, bonne année 2013.

Quincy : Le Quincy possède le label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) ainsi que le label européen AOP (Appellation d’Origine Protégée). C’est un produit dans le vignoble de la Loire, les meilleurs millésimes récents sont 2001 et 2002. Son terroir lui confère finesse et minéralité. En bouche c’est un vin ample, généreux possédant une très belle structure, harmonieuse, la palette aromatique est très jolie et fine, sur des notes épicées de fruits à chair blanche, mûrs, parfois de miel avec des tonalités minérales en finale.
Belles années : 2005 et 2006. Grand millésime : 2000, 2004 et 2007.

Pinot gris : Vendanges tardives. Les meilleurs millésimes : 2000, 2004, 2007 et 2008. Aussi remarquables : 2001, 2005, 2010 et 2012.

Montbazillac : Un vin blanc doux et sucré, accompagne bien le foie gras ou le dessert. Grands millésimes 2005 qui reste exceptionnel, 2009 et 2011. Bon millésime : 2012 et 2013.

Sauternes : Un classique, plus liquoreux. Si vous voulez un grand château, et bien d’Yquem 2007 à environ 560€ la bouteille... un standard descend jusqu’à 11€ au plus bas prix. Super millésimes : 2009 et 2010 ! Bon millésime : 2013.

Jurançon : Grands millésimes 2013, mais le 2011 est d’exception et le 2009 reste bien. A souligner, le Domaine Cauhapé - Chant des Vignes - AOC Jurançon - Vin blanc sec, bon millésime 2012.

Loupiac : Bien que situé dans la région viticole de l’Entre deux mers, le vignoble de ce vin blanc liquoreux de Bordeaux jouit d’un terroir tout à fait spécifique qu’il partage avec d’autres appellations connues et reconnues comme Sainte Croix du Mont et Cadillac. Il offre une robe or de toute beauté sertie de reflets dorés.
Grands millésimes 2002, 2006 et celui de 2011 est parfaitement honorable. Les meilleurs sont 2007 et 2009.

Coteau de Layon : Cette appellation est une des plus nobles de la région d’Anjou-Saumur du vignoble de la Loire. En fonction des terroirs, la gamme aromatique change et évolue différemment dans le temps ; avec la vieillesse, les notes florales vont s’affiner : essence de résineux, bergamote, amande, notes exotiques. De grandes années : 2008 et 2010, et 2012. Bon millésime : 2011 et 2013.

Vous n’aimez ni le sucré ni le liquoreux ? Préférez alors des blancs secs puissants et minéraux tels que : Sancerre blanc, léger, Chablis 1er cru (onctueux et gourmand), Pouilly Fuissé (domaine Marc Greffet 2008), Châteauneuf du Pape (tanins mûrs et soyeux), Bourgogne (dense et séveux).
Pour le Bourgogne blanc, le vin se boit à 13°C, sur des poissons fins, des crustacés ou des volailles.

Les vins rouges

Pour une viande ou un gibier, nous vous conseillons un Bourgogne, Crozes-Hermitage, Côtes Rôtie, Côtes du Rhône.

Vous êtes un fan des Bordeaux et leurs tanins ? Différents cépages vous attendent : un Grave, un Médoc ou Haut Médoc. Pour les grands crus souvent plus chers : un Saint-Emilion, Pessac Léognan, Saint Estèphe, Pomerol, Pauillac, Margaux.

Pour un peu plus corsé avec caractère chantant, partez à la découverte des rouges du sud : un Corbières Château Spencer par exemple, très élégant et racé ; les Terrasses du Larzac puissant et fruité aux arômes de fruits rouges ou bien le Domaine du Mas Rouge 2012 - IGP d’Oc.

Pour déguster avec du chocolat : Le chocolat se marie très bien avec les vins rouges de la Vallée du Rhône, comme un Châteauneuf du Pape ou Crozes-hermitage (AOC). Les tannins contenus dans le vin répondent à la puissance du cacao du chocolat noir. Un Riesling ou un Pinot Gris tranchent bien avec le côté sucré du chocolat au lait.

Le Champagne

Bien choisir son champagne, tout un art. Premier critère, la marque, par exemple : Mercier, Pommery, Moët & Chandon, Laurent-Perrier. Vous avez toutes sortes de Champagnes, si vous voulez vous offrir du haut de gamme, choisissez un Roederer, Krug, Ruinart, Veuve Clicquot, Pommery, Pol Roger, Bollinger, Gosset, Dom Pérignon, Jacquesson, Deutz... Demandez les grandes années récentes pour le champagne, et apprenez à décrypter l’étiquette.
Couchez les bouteilles dans votre réfrigérateur au moins 4 heures avant de les servir ou plongez-les environ 20 minutes dans un seau avec de la glace. Température 8 °C.

Quelques années millésimes conseillées pour les vins

2018 : le Bourgogne, vins du Jura, Sud-Ouest Bordeaux selon les appellations
2011 : pour le vignoble du Languedoc-Roussillon (Collioure, Banyuls, Côtes Catalanes et Roussillon)
2009 : les Bourgognes (Côte Saint-Jacques, Côtes du Couchois et Epineuil...)
2009 et 2005 : pour les Médoc et les Graves
2009 et 2012 : pour les Côtes du Rhône et les vins de Loire
2009 et 2011 : Châteauneuf du Pape
2009 : les vins Corse
2011 : les autres appellations du vignoble du Rhône
2008 : le champagne et les vins d’Alsace
2005 : Année mythique du Bordeaux !

A LIRE AUSSI :
Préparer un plateau de fruits de mer : Conseils, recettes
Bien choisir les huîtres : Le guide des fêtes
Comment ouvrir et préparer les huîtres ?
Repas de Noël : Toutes les bonnes adresses à Paris
Bûches de Noël : Nos meilleures adresses à Paris
Du foie gras pour Noël : Nos adresses à Paris
Où acheter les plus belles volailles à Paris ?