eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Personnalités du cinéma > Acteurs & Actrices > Agathe Bonitzer, un inédit sur Youtube

Agathe Bonitzer, un inédit sur Youtube

Dernière mise à jour : vendredi 15 février 2019, par Charles Martin

En 2012, Agathe Bonitzer était à l’affiche d’"Une bouteille à la mer"de Thierry Binisti, et le 4 avril, d’"À moi seule" de Frédéric Videau. Mais avant d’être la jeune comédienne prometteuse qu’elle est, elle apparaît sous la caméra bienveillante et complice d’Anne Benhaïem. A débusquer dans les méandres de Youtube...

La cinéaste Anne Benhaïem, dont on se souvient du très beau Solo Tu, co-signé avec Arnaud Dommerc en 1998, a réalisé en 2007 un journal filmé, Ma Bulle où elle filme en amie, la jeune Agathe Bonitzer, alors encore étudiante.

La réalisatrice a mis en ligne quelques extraits du film sur YouTube,  ! Il ne faut pas s’en priver.
L’occasion, avec ces quelques minutes de grâce, entre indécision butée et fragilité de l’adolescence, de se convaincre du talent à venir de celle qui n’a pas encore vraiment choisi d’être comédienne.

Un an après Ma Bulle, on retrouve Agathe Bonitzer parmi les lycéens (un peu théoriques) de La Belle Personne de Christophe Honoré.
Puis, avec plus de bonheur, dans le délicat Un chat un chat (2009) de Sophie Fillières ou le Mariage à trois (2010) de Jacques Doillon, qui ancre sa silhouette diaphane parmi les plus attachantes du cinéma français actuel. En 2010, elle apparaît encore dans le premier film de Judith Godrèche comme réalisatrice, le très sincère Toutes les filles pleurent.

En 2012, Agathe Bonitzer impressionne par l’authenticité de son interprétation de Tal, jeune française de Jérusalem, dans Une bouteille à la mer de Thierry Binisti, et on la retrouve en jeune femme tentant de réapprendre à être libre dans un scénario inspiré de l’histoire de Natascha Kampusch séquestrée durant 3096 jours, dès l’âge de dix ans, dans A moi seule de Frédéric Videau (sélectionné à la Berlinale 2012). (Sortie du film le 4 avril.)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.