eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 5e > Guide Paris 5e > Se promener, Paris 5e > Arènes de Lutèce - Paris 5e

Arènes de Lutèce - Paris 5e

Dernière mise à jour : samedi 27 janvier 2018, par André Balbo, Flavien

Construites au premier siècle de notre ère, puis détruites deux cents ans plus tard, les arènes de Lutèce ont été de nouveau découvertes en 1869 au moment des travaux chaperonnés par le baron Haussmann.

À l’appel de Victor Hugo, elles furent en 1883 entièrement dégagées. Aujourd’hui restaurées et classées monument historique, elles sont accessibles sans frais, et sont utilisées par les Parisiens comme lieu de détente et d’amusement. Les parties de football y sont nombreuses. À l’origine, elles servaient à des représentations théâtrales ainsi qu’à des démonstrations de combat entre des hommes et des animaux. Elles pouvaient accueillir jusqu’à 16 ou 17 000 personnes. Sous le podium, il est encore possible d’observer les espaces où étaient gardés les animaux qui devaient servir aux exhibitions.


Les Arènes de Lutèce, construites au Ier siècle, forment un amphithéâtre gallo-romain. Il pouvait accueillir jusqu’à 17 000 spectateurs.

La scène de théâtre, longue de 41,20m, se dresse sur le podium. Des combats d’hommes et d’animaux se déroulaient certainement sur la piste centrale elliptique de 52,50 x 46,8m.

Ces arènes furent en activité jusqu’à la fin du IIIe siècle. On sait que plus tard, Chilpéric les fit réparer et qu’il y donnait des spectacles.

Ce sera vers 1860 et 1869, à l’ouverture de la rue Monge, que les premières traces de la partie Nord des arènes furent mises au jour en partie par Théodore Vacquer, ce qui fut complété quelque 20 ans plus tard, au cours de travaux réalisés pour la Compagnie générale des omnibus.

La Société des amis des Arènes, qui est alors créée pour défendre le site et sa valeur historique, comprendra les prestigieux soutiens de Victor Duruy et de Victor Hugo.

Le conseil de Paris se porta acquéreur des vestiges de l’amphithéâtre. Il fut classé monument historique et sa restauration s’achèvera en 1918.

Sur le site des Arènes, une Maison des Oiseaux proposant des découvertes pédagogiques ornithologiques, pour les plus jeunes, et un parcours botanique dans les différentes allées du site.

André Balbo

Adresse

49 Rue Monge - 75005 Paris


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.