Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > News > Actualités > Chanteurs & politique : Qui est de gauche ? Qui est de droite (...)

Chanteurs & politique : Qui est de gauche ? Qui est de droite ?

Dernière mise à jour : lundi 15 février 2016, par Jean

Qui a voté pour François Hollande ? Qui a défendu Nicolas Sarkozy ? Certains artistes n’ont pas hésité à dévoiler leurs préférences politiques. Voici les soutiens musicaux de l’élection présidentielle 2012 !

Les soutiens de François Hollande
Ils sont nombreux à avoir ouvertement exprimé leur sympathie pour le candidat socialiste. Certains d’entre eux sont même connus pour leur ancrage à gauche : Yannick Noah, qui a chanté au meeting du Bourget en janvier dernier, Benjamin Biolay, qui est apparu dans le clip de campagne Le changement, c’est maintenant, Cali, Bénabar... D’autres artistes ont également rallié le camp de François Hollande lui adressant des messages de soutien, à l’image de Jacques Higelin, Juliette Gréco, Michel Delpech, ou encore de la jeune Joyce Jonathan. Egalement vus lors de manifestations pro-PS : Alex Beaupain, Pep’s, Yael Naim, Catherine Lara, Jane Birkin...
Très populaire auprès des chanteurs, Jean-Luc Mélenchon a reçu de nombreux soutiens. Lors du second tour de la présidentielle, ces derniers ont logiquement du se tourner vers le leader socialiste afin de barrer la route à l’UMP. On pense notamment à Ridan, qui a participé à la fameuse "prise de la Bastille", Bernard Lavilliers, Zebda, HK & Les Saltimbanks, ou encore Agnès Bihl.
Après la victoire du camp de gauche, la chanteuse Izia s’est déclarée "heureuse", Moby a annoncé la fin de "l’ère Sarkozy", Metronomy a encourager les Français à sortir définitivement du pays "l’idiot", et Mika a salué "un grand jour pour la France".

Les soutiens de Nicolas Sarkozy
Non, les artistes ne sont pas tous de gauche. La preuve. Johnny Hallyday, Michel Sardou, Enrico Macias, ainsi que Didier Barbelivien n’ont pas caché leurs sensibilités politiques. Après avoir soutenu le leader conservateur en 2007, ils ont sans doute glissé à nouveau dans l’urne un bulletin siglé UMP, le dimanche 6 mai 2012. Autre appui évident, celui de Carla Bruni, la première dame, chanteuse à ses heures perdues. En revanche, on ignore si le coeur de Faudel penche toujours pour le président sortant. Après la médiatisation de leur amitié en 2007, la popularité du chanteur avait en effet fondu comme neige au soleil...
Après la défaite de Sarkozy, Raphaëlle Richie, l’ancienne professeur d’expression scénique de la Star Academy, était apparue bien aigrie. Sans entrer dans un véritable débat d’idées, elle s’était contentée de moquer la diction du nouveau Président...

Notre dossier complet sur la Présidentielle 2012 ici