eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 16e > Cité de l’Architecture et du Patrimoine > DERNIERS JOURS à la Cité de l’architecture : exposition Bernard Zehrfuss, (...)

DERNIERS JOURS à la Cité de l’architecture : exposition Bernard Zehrfuss, bâtisseur du CNIT et de l’Unesco

Dernière mise à jour : mercredi 14 décembre 2016, par Expositions

Du 19 juin au 13 octobre 2014. Il a été l’architecte de l’imprimerie Mame à Tours (1953), de l’usine Renault de Flins (1957), du siège de l’Unesco à Paris (1952-1980), du CNIT à La Défense (1958), et du musée gallo-romain de Lyon (1975).

Un des grands des Trente Glorieuses !

Premier Grand Prix de Rome en 1939 pour un projet de Palais de l’empire colonial français, et privé de son séjour à la Villa Médicis par la guerre, Bernard Zehrfuss deviendra par la suite une figure de l’architecture des Trente Glorieuses en France.

Il conçoit avec ses confrères Camelot et de Mailly le premier schéma d’aménagement du quartier de La Défense...

Il signe ou cosigne les édifices prestigieux les plus marquants de l’après-guerre dont l’imprimerie Mame à Tours (1953), avec Jean Prouvé, l’usine Renault de Flins (1957), le siège de l’Unesco à Paris et ses extensions (1952-1980), qu’il emportera notamment contre Le Corbusier, avec Marcel Breuer et Pier Luigi Nervi, le CNIT à La Défense (1958), et le musée gallo-romain de Lyon (1975).

Pour toutes ces architectures, l’effet majeur résulte de la force des principes constructifs.

Musée de la civilisation gallo-romaine, Lyon, 1969-1975, 2014, Christian Thioc, ph. © Musée de la civilisation gallo-romaine

Au fil de ces projets, Bernard Zehrfuss collaborera avec les plus grands ingénieurs ou constructeurs de son temps, comme Jean Prouvé, Nervi ou Esquillan, ainsi qu’avec de nombreux artistes tels que Picasso, Soto, Miró, Del Marle, et Pillet.

Bernard Zehrfuss a aussi réalisé plusieurs sièges sociaux dont ceux de Siemens à la Plaine Saint-Denis, et Sandoz-France à Rueil-Malmaison, un hôtel à Mégève, des ensembles de logements, et Super Montparnasse, rare exemple de tour mixte bureaux-logements à Paris.

Centre national des industries et des techniques, La Défense, 1952-1958, vue de la voûte en cours de chantier, cliché Jean Biaugeaud, Paris © Fds Zehrfuss. Académie d’architecture/CAPA

En contribuant, au CNIT, à battre le record de la plus grand voûte du monde de l’époque (218 mètres ! la place de la Concorde y tiendrait dessous !), en enterrant dans la piazza de l’Unesco un bâtiment invisible inspiré de la ville antique tunisienne de Bulla Regia (où il avait vécu et travaillé), en enfouissant les puissants arcs-boutants en béton du musée gallo-romain de Lyon dans la colline de Fourvière (permettant la lumineuse proximité avec les vestiges), en imaginant un prototype de ville verticale dans un projet de gratte-ciel à La Défense, et à travers d’autres réalisations, Bernard Zehrfuss lègue un ensemble d’œuvres majeures que cette exposition invite à redécouvrir.

Il faudrait mettre au crédit de Bernard Zehrfuss d’avoir reconnu en partie le bien-fondé de critiques portées à l’encontre de certains de ses immeubles, souvent assez vite dégradés, en particulier les immeubles d’habitation. « Lorsque le programme du Haut-du-Lièvre a été lancé, je pensais qu’il était possible de faire sur ce site magnifique autre chose qu’une banlieue. [...] Le parti-pris est peut-être discutable, je crois cependant qu’il était valable, parce qu’il affirmait la grandeur du site. Les immeubles sont bien orientés. À l’époque, on cherchait surtout à réduire les coûts. »

Cette exposition étant en étage (au 6e), vous bénéficierez d’une vue extraordinaire sur la Tour Eiffel, et d’un accès à la partie moderne des collections permanentes de la Cité de l’architecture et du patrimoine avec de passionnantes maquettes à de bonnes échelles sur certaines des constructions les plus emblématiques du monde.

Bernard Zehrfuss (1911-1996). La poétique de la structure. Du 19 juin au 13 octobre 2014, à la Cité de l’architecture, 1 place du Trocadéro, 75016 Paris. 01 58 51 52 00. Ouvert de 11 à 19h, fermé le mardi. Nocturnes exceptionnelles le jeudi, accès jusqu’à 21h (fermeture à 22h). 8 ou 6€. Métro Trocadéro.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : Visite, Wikipédia, Cité de l’architecture

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.