eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Personnalités du cinéma > Acteurs & Actrices > Cameron Diaz

Cameron Diaz

Dernière mise à jour : vendredi 15 février 2019, par Morgan

La Bio

- Née le 30 août 1972 à San Diego (Californie)
- Actrice

Biographie - Filmographie sélective

Si Cameron Diaz n’existait pas, il faudrait l’inventer. A elle seule, elle a réussi à révolutionner le concept de "poupée blonde" en ajoutant un peu de Budweiser dans ses cocktails, quelques rots dans ses looks mannequin, une touche de testostérone dans ses activités quotidiennes.

L’actrice de 38 ans a un côté garçon manqué qui la rend indispensable, mais on ne peut pas s’empêcher de remarquer que la partie féminine est très réussie. Ce n’est pas pour rien qu’elle a été plusieurs fois citée parmi les 50 personnalités les plus belles au monde par le magasine People : ses courbes, sa bouche et ses yeux bleus sont suffisamment généreux pour troubler le sens de perspective de l’observateur non averti. Demandez à Jim Carrey dans The Mask : il en avait littéralement les yeux qui lui sortaient des orbites.

Comme son nom l’indique, la jolie blonde aux longues jambes, adepte de surf et de Heavy Metal, est, au moins en partie, d’ascendance latine. Née en 1972 à San Diego d’un père hispano-cubain et d’une mère anglo-germanique, l’actrice a hérité à la fois de la blondeur teutonne et du tempérament latin. On est donc loin de la Barbie Midwest adepte des concours de personnalité depuis sa petite enfance et qui ne rêve que d’une chose : que les Terriens soient heureux. Non, même si Cameron Diaz a commencé sa carrière comme mannequin à 16 ans jusqu’à ses débuts au cinéma dans The Mask, elle n’a jamais été une poupée lisse qui se laisse épingler sans mot dire par les petites mains de la mode. Le couturier Valentino dira à son sujet qu’elle ressemble dans la vie de tous les jours "à une clocharde". Des débuts dans la mode, donc. Jusqu’à 21 ans, elle parcourt le monde, pose pour quelques marques comme Calvin Klein, Levi’s ou Coca Cola. Ce n’est pas Versace, mais Cameron Diaz n’est pas glamour, en tout cas elle n’a jamais essayé de cultiver cette image. Elle est plutôt la copine sexy et drôle, totalement imprévisible, qui va rendre votre soirée mémorable. Ses rôles s’en ressentent fortement.

Entre 1994 et la sortie de The Mask et l’année 2000 où elle incarne pour la première fois Nathalie Cook dans Charlie et ses drôles de dames, sa carrière au cinéma semble faire le va-et-viens entre les films indépendants cruels ou cyniques - L’Ultime Souper (1995), Une Vie moins ordinaire (1997), Very Bad Things (1998), Dans la Peau de John Malkovich (1999) - et les films plus typiquement hollywoodiens à grand succès - The Mask, Le Mariage de mon meilleur ami (1997), Mary à tout Prix (1998), L’Enfer du Dimanche (1999).

Avec le tournant des années 2000, Cameron Diaz devient une des actrices les mieux payées d’Hollywood, et ses choix se portent plus souvent vers des comédies romantiques ou des films d’action. Mais la jeune femme continue d’inspirer les scénaristes et se retrouve encore avec des rôles qui lui vont comme un gant. Difficile de ne pas penser que la Princesse Fiona de Shrek est un rôle qui la définit à la perfection. Belle et rebelle, délicate mais pas fragile, elle apporte à ce grand succès du film d’animation sa personnalité et son humour dévastateurs.

Après un début de XXIe siècle particulièrement actif avec des films comme Charlie et ses drôles de dames1 et 2, Shrek ou Gangs of New York (2002), l’actrice décide peu à peu de se calmer, ce qui, dans le monde impitoyable de Hollywood, revient à accepter de recevoir un peu moins de scénarios intéressants. Après cinq années assez peu prolifiques, la belle Californienne revient aux affaires en 2010 avec une succession de films plutôt attendus comme Shrek 4, Night and Day, Le Frelon Vert et, ce juillet 2011, Bad Teacher, où elle incarne une prof qui préfère se taper des collègues que donner des cours. L’ogre aurait-il définitivement pris le pas sur la princesse ?

La Filmo

- 1994 : The Mask, de Chuck Russell
- 1995 : L’Ultime Souper, de Stacy Title
- 1996 : Petits mensonges entre frères, d’Edward Burns
- 1996 : Feeling Minnesota, de Steven Baigelman
- 1996 : Petits meurtres entre nous, de Jim Wilson
- 1997 : Meurtre à Tulsa, de Leslie Greif
- 1997 : Le Mariage de mon meilleur ami, de P.J. Hogan
- 1997 : Une vie moins ordinaire, de Danny Boyle
- 1998 : Las Vegas Parano, de Terry Gilliam
- 1998 : Mary à tout prix, des frères Farrelly
- 1998 : Very Bad Things, de Peter Berg
- 1999 : Man Woman Film, de Cameron Pearson
- 1999 : Dans la peau de John Malkovich, de Spike Jonze
- 1999 : L’Enfer du dimanche, d’Oliver Stone
- 2000 : Ce que je sais d’elle... d’un simple regard, de Rodrigo García
- 2000 : Charlie et ses drôles de dames, de McG
- 2001 : Vérité apparente, d’Adam Brooks
- 2001 : Shrek, d’Andrew Adamson et Vicky Jenson
- 2001 : Vanilla Sky, de Cameron Crowe
- 2002 : Allumeuses !, de Roger Kumble
- 2002 : Gangs of New York, de Martin Scorsese
- 2002 : Bonjour l’amour, de Roger Kumble
- 2002 : Minority Report, de Steven Spielberg
- 2003 : Charlie’s Angels 2 : Les anges se déchaînent !, de McG
- 2004 : Shrek 2, d’Andrew Adamson, Kelly Asbury et Conrad Vernon
- 2005 : In Her Shoes, de Curtis Hanson
- 2006 : The Holiday, de Nancy Meyers
- 2007 : Shrek le troisième , de Chris Miller et Raman Hui
- 2008 : Jackpot, de Tom Vaughan
- 2009 : The Box, de Richard Kelly
- 2009 : Ma vie pour la tienne, de Nick Cassavetes
- 2010 : Shrek 4, de Mike Mitchell
- 2010 : Night and Day, de James Mangold
- 2010 : Le Frelon vert, de Michel Gondry
- 2011 : Bad Teacher, de Jake Kasdan
- 2011 : Gambit, de Michael Hoffman
- 2012 : What to Expect When You’re Expecting, de Kirk Jones
- 2012 : Swingles, de Zach Braff

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.