Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Infos Paris > Paris & Eux > Qui est qui à Paris > Chantal Jouanno, sénatrice UDI de Paris, a renoncé à l’Hôtel de (...)

Chantal Jouanno, sénatrice UDI de Paris, a renoncé à l’Hôtel de Ville

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Benoît

Archive CC Flickr UMP - En 2011 lors d'une réunion du ChêneDERNIÈRE ACTU. "À titre personnel, je ne suis pas candidate", lançait la sénatrice UDI de Paris Chantal Jouanno lors du Talk Orange-Le Figaro mardi 12 février. Avant d’ajouter : "Si mon parti, si l’UDI me demande, parce qu’il y a besoin de porter une parole, oui." En bref, Chantal Jouanno était disponible si sa candidature se faisait désirée...

Verdict ? Elle ne sera pas candidate. Le président de l’UDI Jean-Louis Borloo a confirmé hier sur RTL que le leader du parti centriste serait le sénateur de Paris Yves Pozzo di Borgo. Si l’UDI confirme ainsi son refus de participer à des primaires ouvertes à droite, les négociations UDI-UMP pourraient reprendre une fois le candidat UMP désigné. "Nathalie Kosciusko-Morizet n’est pas incompatible avec l’UDI", confiait justement Chantal Jouanno lundi 11 février 2013 lors d’une interview conjointe Metro-France Bleu 107.1, tout en estimant que "ce serait une folie de se diviser à droite à Paris"...

Retrouvez ici notre sondage "Qui doit mener l’UMP à Paris en 2014 ?" et ici notre calendrier d’éventuelles primaires UMP-UDI.

SON PARCOURS. Chantal Jouanno fait partie de ces politiciens dont la passion est de notoriété publique. Ancienne présidente de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), son CV comporte une ligne plus originale : karatéka. Elle a notamment surpris ses pairs en devenant championne de France de karaté Kata par équipes en 2010, à 40 ans. Une secrétaire d’Etat à l’écologie (2009-2010) qui participe à des compétitions sportives, pas commun... Quelques mois plus tard, en novembre 2010, la native de Vernon, dans l’Eure, devenait ministre des Sports (2010-2011).

Entre-temps, et quelques jours après être redevenue championne de karaté, elle perdait des élections. Tête de liste aux régionales à Paris, sur les listes conduites par Valérie Pécresse sur l’ensemble de la région, elle ne fait pas le poids (42% au 2nd tour) face à l’alliance PS-EELV. Tout de même élue au Conseil régional, Chantal Jouanno commence alors à s’investir dans la section locale de l’UMP du 12e. Cette démarche lui a alors permis d’obtenir un siège de sénatrice. Suite à son accession au Parlement en septembre 2011, elle quitte le ministère des Sports. Un an avant de se déclarer une première fois intéressée par la bataille de la mairie Paris...

Mais la plus grosse surprise intervient le dimanche 21 octobre 2012. À l’occasion du congrès de l’UDI (Union des démocrates et indépendants), la sénatrice de Paris Chantal Jouanno quitte l’UMP pour rejoindre le parti de Jean-Louis Borloo. Une défection qui a été (très) mal accueillie par l’UMP parisienne. Car Chantal Jouanno n’a jamais fait l’unanimité à Paris. Ni autrefois à l’UMP ni aujourd’hui à l’UDI. Le 21 octobre 2012, l’ex-sénatrice UMP de Paris Catherine Dumas, qui a perdu son siège suite à l’arrivée de Chantal Jouanno dans la capitale, fulminait sur Twitter, évoquant une "trahison" de l’intéressée passée le jour même de l’UMP à l’UDI : "Chantal Jouanno n’a pas été élue pour ses convictions. Elle a été imposée et elle a été élue grâce aux voix de ses colistiers." Chantal Jouanno lui a répondu indirectement lors du lancement de l’UDI : "Un mandat n’appartient pas à un parti. Les électeurs m’ont élue pour les convictions que je porte. Je ne les trahirai pas". Fin novembre, c’est au sein de son nouveau parti qu’elle se retrouvait au cœur de la polémique. Le co-président provisoire de la fédération parisienne de l’UDI Patrice Gassenbach a estimé que "Chantal Jouanno (était) un problème pour la fédération de Paris", reconnaissant alors que les élus UDI ne voyaient pas d’un bon œil la nécessité de lui faire de la place...

CHANTAL JOUANNO. Sénatrice de Paris, conseillère régionale Ile-de-France, membre active de l’UMP dans le 12e arrondissement depuis juillet 2011 puis à l’UDI à compter du 21 octobre 2012.

CONTACT. Nous nous faisons votre porte-parole auprès des élus parisiens si nous recevons plusieurs questions pertinentes. Pour cela, direction les commentaires. Sur Twitter, Chantal Jouanno est @Chantal_Jouanno.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !