eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 16e > Musée Marmottan Monet > DERNIERS JOURS de l’exposition Hodler / Monet / Munch

DERNIERS JOURS de l’exposition Hodler / Monet / Munch

Dernière mise à jour : mercredi 18 janvier 2017, par Expositions

Du 15 septembre 2016 au 22 janvier 2017, au musée Marmottan - Monet.

Pourquoi réunir le temps d’une exposition, et pour la première fois, des tableaux de ces trois peintres européens. Du Suisse Ferdinand Hodler (1853-1918), pionnier et maître des représentations de montagnes, du Français Claude Monet (1840-1926), grand découvreur des ivresses de toutes les transparences, et du Norvégien Edvard Munch (1863-1944), révélateur d’obsessions et d’interrogations poignantes ?

Ils n’étaient pas des mêmes mouvements artistiques, ni ne se fréquentaient. Et si Holder et Munch ont pu souvent interroger et regarder les œuvres de Monet, la réciproque n’est pas démontrée. En revanche, ils étaient tous trois découvreurs et voyageurs, chacun à sa manière.

Pour quelles raisons non pas les confronter mais les rapprocher ? Parce que, pour le commissaire de l’exposition, Philippe Dagen, ce sont des peintres essentiels de la modernité européenne, entre impressionnisme, post-impressionnisme et symbolisme.

Et parce que, également, leurs œuvres s’avancent dans le XXe siècle (jusqu’en 1918 pour Hodler, 1926 pour Monet et 1944 pour Munch), et qu’elles ont chacune exercé une influence déterminante dans l’histoire de l’art.

Mais, plus encore, parce que ces trois artistes ont affronté des questions de peinture en apparence insurmontables, avec la même constance et au risque de ne pas être compris, tout du moins de leurs contemporains. On est au cœur même du sujet.

Edvard Munch, Le Soleil, 1912, huile sur toile.

Comment peindre de face l’éclat éblouissant du soleil, au lever ou au couchant, avec de simples couleurs sur une simple toile ? Comment peindre la neige dans ses différents états ? Comment suggérer les mouvements et les variations de la lumière sur l’eau, qu’elle soit agitée ou calme, ou sur le tronc d’un arbre, malgré les limites de l’immobilité de la peinture ?

« J’ai repris encore des choses impossibles à faire : de l’eau avec de l’herbe qui ondule dans le fond... c’est admirable à voir, mais c’est à rendre fou de vouloir faire ça. »

Ces mots sont de Claude Monet, mais ils pourraient être ceux du peintre Ferdinand Hodler qui, jusqu’à sa mort, s’obstine à étudier l’horizon des Alpes depuis sa terrasse, de l’aube au crépuscule, grand précurseur en la matière. Ou d’Edvard Munch qui reviendra inlassablement, et jusqu’à la dépression, sur les mêmes motifs colorés, une maison rouge, des marins dans la neige, le couchant.

Chacun de ces trois artistes a mis sa peinture à l’épreuve de ces défis et de ces impossibles.

L’accrochage de cette exposition, classique, rigoureux et pédagogique, dévoile et rapproche des chefs-d’œuvre de ces peintres, et aide à la contemplation de leurs tentatives comparées si risquées. Les cartels apportent aussi à regarder et à voir.

L’événement bénéficie, bien sûr, des riches œuvres de Monet conservées à Marmottan, mais aussi de prêts importants du Munchmuseet d’Oslo, rarement présentés à Paris, comme de nombreux tableaux de Holder, venus de collectionneurs privés.

Le commissaire de l’exposition est Philippe Dagen, critique et historien de l’art.

Hodler, Monet, Munch du 15 septembre 2016 au 22 janvier 2017, au musée Marmottan Monet, 2, rue Louis-Boilly 75016, Paris 01 44 96 50 33. Métro Muette, RER C gare Boulainvilliers, ouvert les mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 10 à 18h, les jeudis de 10 à 21h. 11 ou 6,5€. Fermé le 1er mai.


***

Dans la série Toutes les expositions 2016... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au Château de Versailles, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nouvellement en ligne :
Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris
PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Le catalogue de l’exposition Hodler / Monet / Munch, peindre l’impossible fait partie de notre sélection 2016.

Vous pouvez consulter quelques dizaines de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, Marmottan-Monet

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.