eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Sorties, Le Marais > Expositions dans le Marais > Évènements et expositions au Musée Cognacq-Jay > DERNIERS JOURS de l’exposition Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la (...)

DERNIERS JOURS de l’exposition Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature

Dernière mise à jour : vendredi 24 mars 2017, par Expositions

Du 6 février au 5 juin 2016 au musée Cognacq-Jay

Présentation de l’artiste

Voir Présentations d’Artistes de A à Z

Le Français Jean-Baptiste Huet (1745-1811), fils du peintre du garde-meuble du roi, descendant d’une importante lignée d’artistes du XVIIIe siècle, a tiré avantage de ce contexte familial favorable à sa carrière, qu’il exercera pour l’essentiel à Paris.

Le peintre animalier Charles Dagomer, puis le talentueux Jean-Baptiste Le Prince, qui fut élève de François Boucher, lui ont successivement apporté enseignements, conseils et encouragements. Le Prince le fait entrer dans la mouvance des peintres de style rococo.

Sous les influences conjuguées de sa famille et de ses maîtres, Huet développe un style naturaliste et gracieux, s’illustrant dans des pastorales contant de tendres idylles pastorales.

Jeune couple dansant dans une forêt, huile sur toile en camaïeu, collection privée

Son œuvre sera également nourrie par les exemples des peintures italienne et flamande, de la Renaissance ou du baroque.

Ses paysages campagnards font montre d’accents poétiques, et le peintre, dans ses décors rustiques, dépeint avec sympathie et un relatif réalisme le règne des animaux essentiellement domestiques.

Il est reçu en 1768, à 24 ans, à l’Académie, comme peintre d’animaux, avec une scène figurant "Un dogue se jetant sur des oies" (Paris, musée du Louvre). Il expose régulièrement au Salon et se voit confier des cycles décoratifs faisant la part belle à la nature. Ainsi ornera-t-il vers 1765-1770, en compagnie de Boucher et Fragonard, la maison du graveur Gilles Demarteau (ensemble aujourd’hui conservé au musée Carnavalet), et il peindra vers 1776 un cycle de toiles champêtres, de nos jours au musée Nissim de Camondo.

Ce peintre prolifique travaillera pour la manufacture de toiles de Jouy, dirigée par Christophe Philippe Oberkampf, fournissant diverses saynètes destinées à être imprimées sur des toiles de coton, dont de nombreux exemples sont exposés au Detroit Institute of Arts, au musée des Arts décoratifs de Paris, au Victoria & Albert Museum, et au Metropolitan Museum of Art.

Ses œuvres servirent également de cartons de tapisserie à la manufacture de Beauvais, qu’il fut chargé en 1790 de réorganiser, comme celle des Gobelins d’ailleurs.

Jean-Baptiste Huet, très représentatif de ce XVIIIe français serein et un peu insouciant, n’avait encore jamais fait l’objet d’une exposition monographique. Son art rend hommage à la beauté de la nature, entre rêverie et fascination. Il reste également associé à la toile de Jouy, pour laquelle il a fourni des modèles encore diffusés aujourd’hui.

Jean-Baptiste Huet au musée Cognacq-Jay

Cette toute première rétrospective sur Jean-Baptiste Huet présente une sélection de plus de 70 tableaux, œuvres graphiques et objets décoratifs réalisés de sa main ou inspirés de ses meilleures inventions.

Des musées français et européens, ainsi que plusieurs collectionneurs privés, ont accepté de prêter certaines de ses œuvres essentielles pour cette exposition : les musées de Valenciennes, Dijon, Quimper, Orléans, Lyon, le Louvre, le musée des Arts décoratifs, le Muséum national d’Histoire naturelle, le Mobilier national, le British Museum, et l’Albertina…

La laitière - Musée Cognacq-Jay, Paris

Trois sections thématiques sont proposées :

- Sur le vif, consacrée aux œuvres animalières et aux études de plantes ;

- Au bonheur des bergers, autour d’une vision idéalisée de la vie rustique ;

- Décors au naturel, dévolue aux projets d’ornement ainsi qu’aux dessins de toiles de Jouy.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Benjamin Couilleaux, conservateur au Musée Cognacq-Jay.

Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature, du 6 février au 5 juin 2016 au musée Cognacq-Jay, 8, rue Elzévir, 75003 Paris, 01 40 27 07 21, ouvert de 10 à 18h du mardi au dimanche. Fermé le lundi et les jours fériés. 6 ou 4,50€.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter quelques dizaines de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : musée Cognacq-Jay