evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Actualités, Paris 7e > Sorties, Paris 7e > Expositions, Paris 7e > Évènements et expositions au Musée Rodin > Exposition L’Enfer selon Rodin

Exposition L’Enfer selon Rodin

mardi 6 décembre 2016, par André Balbo

L’exposition "L’Enfer selon Rodin" tente de faire revivre la création d’une des plus célèbres créations de Rodin, La Porte de l’Enfer, installée dans les jardins du musée Rodin.

Plus de 170 œuvres, dont 60 dessins (50 "dessins noirs")encore rarement présentés au public, de nombreuses sculptures tout spécialement restaurées pour l’exposition, ainsi que de nombreux moulages préparatoires installent les visiteurs face à l’élaboration progressive et fascinante de ce chef-d’œuvre dont l’influence dans l’évolution de la sculpture moderne et plus largement des arts fut considérable.

Nous sommes là en présence de l’œuvre centrale de toute la carrière de Rodin, une commande inespérée faite au sculpteur encore jeune et initialement destinée au musée des Arts décoratifs.

Avec cette porte mystérieuse et imposante... qui fort heureusement pour nous jusque-là ne s’est pas encore ouverte, Rodin nous livre sa vision spectaculaire et redoutable des Enfers, pleine de sa fièvre et de ses tourments.

Rodin, pas à pas, a travaillé, détail par détail, élément après élément sur ce projet titanesque de 6m de haut et 4 de largeur... une trentaine d’années.

Unique, cette création terminale de bronze ne saurait être comparée à aucune autre. Elle est... l’alpha et l’oméga de ce que fit Rodin, le creuset de ses œuvres les plus abouties comme d’autres qui n’existeront jamais.

Fortement inspirée de La Divine Comédie de Dante Alighieri, certaines représentations des personnages de ce monument de la littérature y figurent en bonne place, comme celles du Penseur, de Paolo et de Francesca, d’Ugolin, le prisonnier affamé et rendu fou qui fut amené à dévorer ses propres enfants, et des dizaines d’autres personnages et scènes, dont le Baiser, porteurs tout autant de lourds messages allégoriques et souvent du poids de la damnation.

Photo Credits : Before © Musée Rodin - Jean de Calan After © Agence photographique du musée Rodin - Jérôme Manoukian
Les Fleurs du mal de Baudelaire ont aussi inspiré le sculpteur, lancé à corps perdu dans cette œuvre grouillante d’idées, de fantômes et de mythes qui peuplent bas-reliefs, pilastres et éléments décoratifs !

Le corps humain, qui fascinait Rodin, éclate ici de toutes les attitudes, de douleur, de violence, d’érotisme et d’exaspération. Le sculpteur innove et brise toutes frontières d’expression sculpturale. L’art y est en marche, et à pas de géant !

Belle idée que de tracer le "working progres", de cet ensemble d’une cinquantaine de personnages, ici explicités, et classés en grands thèmes dont "désespoir et lamentation", "séduction et provocation" ou encore "enlacement", ou comment aborder à la loupe un véritable monument !

Pour la petite histoire, trois versions différentes de La Porte de l’Enfer sont présentées au public. Celle en plâtre, visible au musée Rodin de Meudon, date de 1900. Elle avait été présentée par Rodin au pavillon de l’Alma lors de l’Exposition Universelle dans une version décomplétée de ses figures et groupes trop saillants.

La deuxième Porte de l’Enfer, également en plâtre, est visible au musée d’Orsay. Elle date de 1917, année même de la mort de Rodin. Elle avait été remontée intégralement d’après des photographies et des moulages anciens.

C’est la troisième version, réalisée en bronze à partir du plâtre de La Porte de 1917, qui est présentée dans le jardin de sculptures du musée Rodin de Paris. La fonte date de 1928.

Le commissaire de l’exposition est François Blanchetière, conservateur du patrimoine au musée Rodin.

L’Enfer selon Rodin, du 17 octobre 2016 au 22 janvier 2017 au musée Rodin, 77, rue de Varenne, 75007 Paris, 01 44 18 61 10. M° Varenne. Du mardi au dimanche de 10h à 17h45. Nocturne le mercredi, jusqu’à 20h45. 10 ou 7€.

Lire aussi :
L’Enfer, selon Rodin
Rodin, la chair, le marbre
Rodin, la lumière de l’Antique
Rencontre Mapplethorpe - Rodin
Auguste Rodin, dessinateur
Rodin : l’exposition du Centenaire


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions et musées : que faire à Paris du....

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Le catalogue de cette exposition fait partie de notre sélection 2016 des catalogues d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : musée Rodin

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.