eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 6e > Lieux clés, Paris 6e > La Monnaie de Paris > Exposition de Bertrand Lavier et Raymond Hains à la Monnaie

Exposition de Bertrand Lavier et Raymond Hains à la Monnaie

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Du 27 mai au 17 juillet 2016, Merci Raymond, par Bertrand Lavier

Ah, qu’ils sont coquins et joueurs, ces deux honorables loulous !

Cette exposition est un véritable rébus qui serpente de salon en salon, mené à la baguette par Bertrand Lavier, en hommage à son vieux complice, une grappe de devinettes saupoudrées de poil-à-gratter. Presqu’une bande dessinée.

Bien sûr, il y a 2 manières de l’aborder (soyons non-aristotéliciens, et les autres !).

La première, l’exploratoire, est radicale et sans filet. Le visiteur se jette à corps perdu, l’œil et le neurone dressés, dans les salons, l’un après l’autre.

Il s’enfile l’enfilade (le visiteur), regarde, fouine, associe, contemple, fait la gueule, ou pis, la moue, et puis éclate de rire. Gagné ! Ou pas. Perdu !

La façon scolaire consisterait à lire au fur et à mesure les affichettes blanches et bleues, ces bouées obligeamment placées à l’entrée de chacun des 12 élégants espaces Grand Siècle de la Monnaie.

C’est plus fastidieux. Le sourire peut facilement devenir courtisan : "mais, bien sûr, je l’savais !", ou "j’aurais du le savoir !".

On ne perd rien de cette manière. C’est la visite au chalut.

C’est aussi la deuxième visite. La seconde chance pour les dépités de la première.

Celle du rattrapage. Pour ceux qui sont insuffisamment suffisants. Elle est pas mal, aussi ou non plus, c’est selon.

Avec ces deux artistes, le rattrapage est toujours par les cheveux (pas les leurs !), et le non-dérapage, on ne peut plus rare.

Ça commence où ? Ça commence quand ? Bé, dès l’entrée. Retournez-vous. Vous avez peut-être déjà raté l’Objet Dard, un peu lourd, mais royal, dans cet escalier monumental. Combien de jeux de mots ? Plus que de titres.

Blagues et calembours comme à Gravelines, cette belle association de "malfêteurs", adeptes de coussins péteurs cultivés et artistiques, a judicieusement disposé ces pièges à visiteurs imbus de leur connaissance si large des arts et de leur histoire.

De qui donc se moque-t-on, enfin ? Mais de vous, Monseigneur ! Et même de toi-le-à-matelas !

Ici, nous sommes comme devant les palais des glaces des fêtes foraines, ces labyrinthes de vitres et de miroirs si attrayants qui signalent prudemment d’une pancarte aux chalands : "Attention. Cette attraction n’est pas recommandée aux mauvais caractères !"

Amusant. Entrons !

Bertrand Lavier et Raymond Hains (1926-2005) vous feront peut-être découvrir avec cette exposition (cochez la case !) si votre culture artistique est étendue ou pas, si votre humour ne demande qu’à être chatouillé, ou s’il est momentanément tout recroquevillé, et, surtout, si vous avez bon caractère ou pas. Du grand art ! Merci, les artistes.

Non, rien de rien. Non, je ne dirai rien. Merci Raymond, merci Bertrand !

Merci Raymond, par Bertrand Lavier, du 27 mai au 17 juillet 2016 à la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti, 75006 Paris. Tous les jours de 11 à 19h, jeudi jusqu’à 22h.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016-2017 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016-2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Le catalogue de cette exposition fait partie de notre sélection 2016 des catalogues des expositions de Paris.

Vous pouvez consulter une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, la Monnaie

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.